Sélection Architecture & Urbanisme

  • Rovaltain ; la signature d'un territoire à grande vitesse Nouv.

    Un livre de Philippe Bouchardeau, réalisé en collaboration avec le syndicat mixte Rovaltain et une commission de suivie composée d'élus et de techniciens. Un ouvrage qui relate l'histoire et l'évolution d'un territoire traversé par le 45ème parallèle qui s'articule autour de trois pôles urbains : Romans, Valence et Tain. Une véritable réussite économique avec plus de 1800 emplois crées autour d'une gare d'interconnexion TGV/TER et d'entreprises de pointes. Une entité doté d'un projet urbain et environnemental ambitieux. Un ouvrage très riche en iconographie et documents d'archives concernant également la vie politique de la région.

  • Archistorm n 107 mars/avril 2021 Nouv.

  • Archistorm hs n 46 manuelle gautrand - avril 2021 Nouv.

  • Architecture for health ; architectur für Gesundheit Nouv.

    Hospital architecture reflects society in a state of flux. How do we care for our patients? What kind of working environments do we offer caregivers? How are hospitals integrated into our cities? When planning a hospital, architects are not only faced with the challenge of sensibly merging aspects of function and construction. They also design spaces that temporarily serve employees, patients and relatives as a working and living environment.

    Christine Nickl-Weller and Hans Nickl have been engaging with questions of hospital construction for 40 years. Drawing on their wealth of experience in both practical work and academic research, they view the hospital on different levels: from the context of urban structures and social developments, as a highly specialised building type with its own functional requirements, as a place of work and healing with all of its dimensions of everyday life, and with respect to issues of internal and external design.

    This holistic perspective on hospital construction is enriched by texts by renowned authors from a range of disciplines, such as healthcare management, psychology, landscape architecture and art history.

    Langages : English, German.

  • L'architecture d'aujourd'hui aa n 441 la face cachee des villes Nouv.

  • Valero Cardan Architectes & Associés t.2 ; pour une architecture pérenne Nouv.

    Deuxième tome de la monographie consacrée aux travaux de l'agence Valero Gadan Architectes & Associés, le livre complète le parcours de l'agence depuis 2017.
    Bernard Valero et Frédéric Gadan - accompagnés de leurs nouveaux associés Nathalie Diebold et Jérémy Boutet - participent à la réinvention de la métropole francilienne. Ils signent de nouveaux projets d'équipements publics de belle envergure comme les groupes scolaires Jean Renoir à Noisy-le-Sec et Simone Veil à Champigny-sur-Marne et s'attachent désormais à déployer un véritable savoir-faire dans la conception d'immeubles de grande hauteur. La livraison, en 2021, de l'opération Plug and Live à Vitry-sur-Seine confirme leur expertise dans la réalisation de projets ambitieux.

  • Ailanthus altissima Nouv.

    Ailanthus altissima

    Simon Boudvin

    « Huizi dit à Zhuangzi : J'ai un grand arbre qu'on appelle ailante. Sa grande partie basale est si gonflée et bosselée, qu'elle ne tombe pas sous la mesure du cordeau ni de l'encre, ses petites branches sont si torsadées et tordues qu'elles ne tombent pas sous la mesure du compas ni de l'équerre. Il a beau se dresser au bord du chemin, aucun charpentier ne se retourne pour le regarder. » Voici comment le philosophe chinois Zhuangzi, maître tao contemporain d'Aristote, décrivait l'ailante, un spécimen d'arbre qui se développe en plein coeur des villes et peuple désormais nos paysages quotidiens.
    Pendant une dizaine d'années, Simon Boudvin a suivi l'évolution d'une population de plus de 500 ailantes et observé la mutation des quartiers dans lesquels ils se sont implantés. Sous la forme d'un inventaire photographique, il a documenté entre 2010 et 2020 les conditions de développement de ces espèces entre les communes de Bagnolet et de Montreuil.
    À travers un texte et une série de photographies, Simon Boudvin interroge la place de ces arbres au sein des espaces urbains et, à travers cela, le rapport entre l'homme, la ville, et les espèces libres qui s'y développent de manière spontanée. Comment cette espèce s'est elle adaptée au tissus urbain artificiel et à une politique d'aménagement hostile ? Comment a-telle été intégrée au champ de la botanique et aux cultures locales ? Et quelle est désormais la place que nous offrons à ces espèces « exotiques et envahissantes » qui apparaissent dans nos villes ?

  • Les jardins initiatiques du château de Versailles Nouv.

    Après avoir lu ce livre, vous ne verrez plus jamais le jardins du château de Versailles comme avant.
    Qui ne connaît le château de Versailles et ses jardins ? Et pourtant, nul n'a décrypté à ce jour les messages initiatiques qui se cac hent dans ces jardins.
    À travers le jeune héros et son guide Elouane, le lecteur apprend à lire le visible et l'invisible. Il apprend à analyser la symbolique de la statuaire de ces jardins qui se révèlent alors comme une mémoire de pierre, de marbre et de bronze.
    Parterres, bosquets, statues et fontaines, pièces d'eau et terrasses, font des jardins de Versailles une véritable base de données artistiques, historiques, politiques et aussi ésotériques.
    L'esthétique se confronte à la matière, les mythes et les légendes à l'histoire.
    Inscrits et donc mémorisés dans les jardins, les allégories, les symboles, livrent les intentions du créateur et le sens qu'il veut donner à sa pensée et à son action.
    Il faut donc savoir discerner visible et l'invisible. C'est bien la problématique des jardins du château de Versailles : s'il y a des messages visibles, il y en a aussi d'invisibles. Mises en places volontairement et consciemment par ses créateurs, ce ne sont pas tant les statues elles-mêmes que leurs relations qui contiennent ces messages. Par analogie, on comprend le symbole, et leur côté énigmatique vient du fait que tout être humain pressent qu'il y a du sens d ans l'invisible.
    Le lecteur est ainsi progressivement amené à découvrir les secrets de la pierre philosophale. L'auteur nous fait découvrir, sous la forme d'un roman, son parcours initiatique des jardins de Versailles, des ses sculptures et de ses bassins.

  • Leisurama vacation homes for the average american Nouv.

  • Hot..le jardin des gens de mer, histoire d'une disparition Nouv.

    Ce récit graphique relate l'histoire de l'hôtelrestaurant des Gens de Mer à Lavéra, près de Martigues, de sa construction jusqu'à sa disparition programmée.
    C'est un voyage hésitant, tout en lenteur, au coeur d'un compte à rebours inéluctable.
    Là, sur la rive du chenal de Caronte modelée par le port pétrolier de Fos-sur-Mer, on est au bout du monde méditerranéen et au coeur du complexe industriel.
    Abolissant toute chronologie, le récit, telle une enquête policière, va retracer une recherche obstinée sur plus d'une décennie : recherche des acteurs, gérants de l'hôtel, cuisiniers, employés, recherche des témoins, ceux qui y ont dormi une nuit... Et puis, recherche des traces « archéologiques » du chantier de déconstruction, recherche du moindre document et rencontres plus ou moins provoquées : tel écrivain qui regrette de n'avoir jamais écrit sur ce bâtiment, l'architecte des lieux dont on reconstitue la biographie par sa descendance retrouvée, le journaliste qui se souvient que ce fut la première nuit à l'hôtel pour sa fille adolescente, la comédienne polonaise qui revient sur les lieux de tournage d'un célèbre film de 1968 et bien sûr les marins et ouvriers du port...
    Ou comment ressusciter un bâtiment emblématique de l'architecture des années soixante qui ne figure dans aucun livre ni aucune revue...

  • Le projet urbain à Madrid et à Barcelone ; des expérimentations aux modèles Nouv.

    L'expression « projet urbain » date des années 1980 en Europe occidentale. Cette notion porte sur une démarche qui a pour objectif de s'occuper de la restructuration des territoires tombés en obsolescence pendant la crise des années 1970.
    La nature de cette démarche s'est modifiée. Alors que dans les années 1980, les projets urbains s'intéressaient au remodelage des secteurs internes à la ville, dans les décennies suivantes, ce sont les périphéries qui furent au centre des attentions.
    Partant de ce constat, il est apparu opportun de dresser un état des lieux de la notion de projet urbain à travers l'étude de Madrid et de Barcelone qui ont constitué, ces quarante dernières années, un laboratoire très riche.

  • Ingénierie écoresponsable d'aujourd'hui Nouv.

    Le bureau d'études TRIBU, créé en 1986, est pionnier de l'approche écoresponsable de l'architecture et de l'aménagement du territoire avec 700 opérations réalisées ou en cours. Ce livre présente les projets phares qui ont balisé son évolution. Le focus sur les économies d'énergie du début s'est élargi à une approche plus globale comprenant le choix des matériaux jusqu a une vision territoriale quasiment complète : environnementale, sociale, économique et culturelle.

    De nombreux témoignages font ressortir les relations de confiance que les membres de TRIBU ont su construire, au fil du temps, avec leurs maîtres d'ouvrage et maîtres d'oeuvre. Les membres de l'équipe, 27 personnes aujourd'hui, jouent le rôle du "poil à gratter" pour inciter aux changements de modèles techniques, sociétaux et culturels. C'est là que s'épanouissent leur envie et leur plaisir !

  • Briga, une ville romaine se révèle Nouv.

    Au terme de plus de dix années de fouilles programmées sur le site, les résultats obtenus offrent sur la ville antique des connaissances sans commune mesure avec la perception du site que l'on avait encore au tout début des années 2000, tant dans la compréhension de son statut et de sa nature que dans son organisation. Ce site qui était exclusivement considéré jusqu'au début du XXIe siècle comme un grand sanctuaire (conciliabulum) qui n'était que la partie émergée d'une véritable agglomération.

    L'organisation d'une exposition présentant les résultats obtenus par les fouilles de vastes zones de ce site (environ 2,5% de la surface totale) devient incontournable pour communiquer sur les résultats obtenus au cours des quinze dernières années de recherche. C'est cette même nécessité qui motive l'écriture d'une publication monographique (É. MANTEL, S. DUBOIS dir., Bilan de cinquante années de recherches, 2019, numéro spécial de la Revue Archéologique de Picardie). Ces deux projets sont fortement imbriqués et poseront les jalons de futures recherches menées à Briga.

  • Bernard Zehrfuss, architecte : un musée dans la colline Nouv.

    LUGDUNUM-Musée et théâtres romains édite un ouvrage consacré à l'architecture du musée et à sa place dans l'oeuvre de Bernard Zehrfuss (1911-1996) sous la direction de Christine Desmoulins, journaliste et critique d'architecture et avec des photographies de Michel Denancé.
    En particulier, cet ouvrage se propose de mettre en valeur simultanément le bâtiment en lui-même et les intentions architecturales de Bernard Zehrfuss, grâce au savoir-faire et aux photographies de Michel Denancé (architecte de formation).
    Figure majeure de l'architecture des Trente Glorieuses, premier Grand Prix de Rome en 1939, Bernard Zehrfuss s'est engagé très tôt dans la modernité en adoptant les modes de production les plus novateurs de son temps. Il est notamment l'auteur ou le co-auteur de certains des édifices les plus marquants de l'après-guerre : l'imprimerie Mame à Tours (1953), l'usine Renault de Flins (1957), le siège de l'Unesco à Paris et ses extensions (1952- 1980), le CNIT à La Défense (1958) et le musée gallo-romain de Lyon (1975).

  • Traits urbains n 117 - habitat de demain - fevrier 2021 Nouv.

  • MONUMENTAL N.2020/2 ; la tapisserie Nouv.

    La tapisserie constitue un ornement privilégié des monuments historiques civils ou religieux, du fait de son caractère monumental, de son impact décoratif et de sa force narrative.
    Ce numéro est particulièrement dense, en raison de l'importance des deux dossiers thématique et scientifique, ainsi que par la nature exceptionnelle des chantiers présentés.
    Étayé par de nombreuses études de cas, ce dossier a pour objectif de mettre en valeur les actions menées par les services de l'État en faveur de la conservation de ce patrimoine fragile, très présent dans les collections publiques, comme privées. Outre les questions de conservation et de restauration, seront exposés les moyens mis en oeuvre pour la présentation des tapisseries, leurs rotations, les réserves, avec un focus sur la politique de conservation dans les musées, et au Centre des monuments nationaux.
    Les études de cas conduiront le lecteur à La Chaise-Dieu, Montpezat-du-Quercy, Angers (la tenture de l'Apocalypse), Aix-en-Provence, Toulouse, Beauvais, Le Mans, Saumur, Aubusson, Strasbourg, Vannes, Chateaudun...
    L'actualité des chantiers est dominée par la réhabilitation de l'hôtel de la Marine à Paris ; mais elle rend compte aussi de la restauration des vitraux du XVIe siècle de la cathédrale d'Auch ; la maison de Victor Hugo à Hauteville House (Guernesey) ; le Castel Gesta, demeure et atelier du peintre-verrier (Toulouse) ; la réhabilitation du lycée du Raincy ; la reconstitution du mobilier de la villa E-1027 (Roquebrune-Cap-Martin) ou la villa de l'architecte André Bruyère (1968 ; Maussane-les-Alpilles).
    Le dossier scientifique et technique est consacré à la microbiologie, soit l'étude des altérations biologiques des oeuvres patrimoniales.

  • Utopie maladrerie Nouv.

    Le quartier de la Maladrerie, à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis est l'une des réalisations les plus remarquables de l'architecture urbaine de la fin des années 1970. « La Mala », comme ses habitants l'appelent, a été imaginé par Renée Gailhoustet. L'architecte a alors pour ambition de repenser les liens entre la ville et le logement social. Entre 1975 et 1984, c'est un ensemble de 9 hectares et de 1 000 logements, tous différents, qui voient le jour. Des commerces, des équipements socio-culturels et des ateliers d'artistes s'intègrent à l'ensemble. Délaissant le modèle éculé des barres et des tours, l'expérience architecturale qu'elle mène à Aubervilliers ambitionne de changer le statut du logement social dans le tissu urbain. Architecture futuriste mêlant béton, verre, terrasses végétalisées et formes angulaires, elle laisse une grande place à la circulation piétonne et à la végétation. Un genre d'utopie en banlieue rouge. La Maladrerie est, en effet, l'une des rares réalisations de logements sociaux en gradins, où chaque appartement présente un plan unique, la plupart se prolongeant à l'extérieur par une terrasse-jardin en étage ou un jardin en pleine terre en rez-de-chaussée.
    En 2017, l'artiste Julie Balagué s'y installe. Depuis, elle y vit et y travaille.
    Elle est allée à la rencontre des habitants, des passants et des associations du coin. Des conversations naissent : elles sont utopiques ou alarmantes et reflètent les questionnements du devenir de cet ensemble où toutes les catégories sociales, tous les métiers, tous les âges, toutes les origines et toutes les expériences se rencontrent et cohabitent. Son travail mêle des photographies de l'ensemble architectural et des portraits des habitants.
    De courts textes poétiques de la romancière Fanny Taillandier, inspirés des témoignages recueillis par la photographe, accompagnent la série d'images. En fin d'ouvrage est inséré un livret qui rassemble deux textes plus contextuels et théoriques de l'architecte Katherine Fiumani d'une part et de l'historienne de la photographie, Raphaële Bertho.

  • Vers la lumière ; visions du conservatoire de Paris Nouv.

    Il y a trente ans, en décembre 1990, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris quittait la rue de Madrid pour s'installer au Parc de la Villette, constituant l'aile ouest de la Cité de la musique voulue par F. Mitterrand. Cet ouvrage invite à découvrir le chef-d'oeuvre architectural de Christian de Portzamparc à travers le regard de Ferrante Ferranti, architecte de formation et photographe officiel du Conservatoire de Paris depuis 2011. Son long entretien avec Christian de Portzamparc témoigne, tout autant que ses images, de l'infinie richesse de l'édifice, animé d'une intense vie pédagogique et artistique qui porte les jeunes musiciens et danseurs vers la lumière. Objet graphique original, inspiré par les formes de l'édifice, ce beau livre s'adresse aussi bien aux mélomanes qu'aux passionnés d'architecture.
    Introduction de Bruno Mantovani (dir. de 2010 à 2019), textes d'A. Roubet, C. de Portzamparc et F. Ferranti, conclusion d'Émilie Delorme (dir. dep. 2020)

  • Hypervilles ; construire des territoires solidaires Nouv.

  • La maison des avocats : la nouvelle maison de l'ordre des avocats aux Batignolles Nouv.

    Ancrée sur une parcelle complexe au sein de la nouvelle Cité Judiciaire de Paris dans le quartier des Batignolles, la Maison des Avocats est une oeuvre de l'agence Renzo Piano Building Workshop réalisée avec Sogelym Dixence pour L'Ordre des avocats du Barreau de Paris et la CAisse de Règlement Pécunière des Avocats.

    Par l'équilibre savant de sa structure et l'aménité de son architecture cristalline ouverte sur la ville en harmonie avec le Tribunal de Paris, l'édifice fait écho au rôle et à la symbolique de la Justice.

    En faisant intervenir tous les grands acteurs du projet, cet ouvrage réalisé avec la critique d'architecture Christine Desmoulins retrace la conception et la construction d'un bâtiment vivifiant au coeur du Grand Paris.

  • Anglais Studio Gang : architecture

    Studio Gang

    • Phaidon
    • 28 Janvier 2021

    The most in-depth exploration of one of the most important, innovative, and creative architecture practices working today.

    For the last twenty years Studio Gang, led by Jeanne Gang, has created buildings that, while spectacular, also deal with the most urgent problems of our time - inequality, climate change, and the challenges of urbanism.
    The studio's award-winning body of work spans multiple scales and typologies worldwide.
    This book showcases 25 exceptional projects - including the Aqua Tower and O'Hare International Airport in Chicago and Solar Carve Tower in New York City - that collectively demonstrate Studio Gang's bold, collaborative, research-based design approach.

    1 autre édition :

  • Élevé sur un podium, le NarboVia donne une impression de monumentalité civique et architecturale tout en retenue, à l'entrée de la ville de Narbonne. Conçus par les architectes de l'agence Foster + Partners, ses grands volumes nobles et sa disposition axiale rappellent les archétypes romains et reflètent la nature brute de ses objets anciens - une remarquable collection d'objets qui étaient autrefois répartis entre trois musées et des installations de stockage.

    Relier entre elles des collections éclectiques et faire parler ces objets au sein d'un écrin architectural, voilà le défi relevé par l'équipe constituée de l'agence britannique Foster + Partners, associée à l'agence nîmoise Capia et au Studio Adrien Gardère basé à Paris. Cette équipe, d'envergure internationale, a réalisé un édifice dont le design s'inspire de la collection archéologique tout comme du paysage historique au sein duquel il s'insère.

    Le projet architectural se plie aux exigences de conservation et de présentation des collections archéologiques. La pièce maîtresse de la muséographie, le mur lapidaire, une mosaïque interactive de pierre et de lumière, composée de fragments de bas-reliefs en pierre issus d'anciens monuments funéraires, prend place dans un volume majestueux au coeur de l'édifice.

    Raised on podium, NarboVia provides a sense of restrained civic and architectural monumentality at the entrance to the city of Narbonne. Designed by the architects Foster + Partners, its large, noble volumes and axial arrangement are reminiscent of Roman archetypes and reflect the raw nature of its ancient exhibits - a remarkable collection of objects that were formerly split up between three museums and storage facilities.

    The challenge facing Foster + Partners, Capia and Studio Adrien Gardere - the team based in London, Nîmes and Paris respectively - was to interconnect these eclectic collections, which will change and grow over time, within a simple yet flexible architectural language, one imbued with a sense of accessibility and connection to history and culture - essential for this museum of 'living' antiquity. This world-class team has produced a building whose design draws its inspiration from the archaeological collection and from the historic landscape that surrounds it.

    The architectural project meets all the conservation and presentation requirements for archaeological collections. The centrepiece of the museum is the Lapidary Wall, an interactive mosaic of stone and light that displays a unique collection of ancient stone relief funerary blocks and stands in a majestic space at the public heart of the building.

  • "S'appuyant sur l'étude statistique du comportement de 100 villes de 20 000 à 50 000 habitants entre 1970 et 2020 pour établir une typologie inédite des villes moyennes, cet ouvrage éclaire particulièrement les postures de déclin dont il propose une nouvelle lecture à l'aune d'une histoire revisitée de l'aménagement du territoire. Entre déni et non-dit, il puise aux sources du discours politique, de l'esthétique romantique et du fonctionnalisme utilitariste les éléments d'explication d'une fracture territoriale et sociale annoncée depuis un siècle et demi entre la France du vide et celle du trop-plein. Dans une approche qui rétablit la philosophie au cour de la pensée, il se démarque des nombreux ouvrages attachés aux effets pour décrire les causes et mesurer l'écart entre les valeurs révolutionnaires qui ont forgé les républiques, et leur mise en pratique à l'aube du IIIe millénaire. Ce que montre ce livre qui invite au débat véritable, c'est le hiatus entre une conception ancrée et productive du monde et un projet global où le vide esthétique et technique devient une fonction corrélative du plein."

empty