Sélection Cinéma & Télévision

  • Rétro lazer N.9 Nouv.

    Cinéma, bandes-dessinées, séries télévisées, jeux vidéo, jouets, super-héros, figurines, comics... Tous les principaux pans de la culture Geek analysés par des spécialistes de renom.
    Toutes les légendes de la Pop-Culture sont dans Rétro Lazer !

    - Un Mook trimestriel chic abordant toutes les légendes de la Pop-Culture : Star Wars, Les Chevaliers du Zodiaque, Dragon Ball, Walt Disney, X-Men, Goldorak, Madonna, Michael Jackson, etc.
    - Une équipe rédactionnelle formée par des spécialistes renommés dans les communautés Geeks.
    - Une approche aussi ludique qu'informative pour des sujets variés et nostalgiques qui touchent le coeur de plusieurs générations !

  • Explorer Kaamelott ; les dessous de la table ronde Nouv.

    Après une longue attente, le film Kaamelott est sorti au cinéma. La série, pourtant, n'a jamais quitté ni les écrans ni le coeur des fans, assidus depuis 2005. Il semble bien qu'Alexandre Astier ait raconté une histoire qui, tout comme le roi Arthur dans son royaume, parvienne toujours à fédérer depuis ces longues années. Que cela soit par ses influences, sa relecture des légendes arthuriennes, son humour ou les clins d'oeil à la pop culture, la série Kaamelott et l'ensemble de ses artisans nous transmettent un récit puissant. L'oeuvre est à la fois le reflet des ambitions et du plaisir de création d'Alexandre Astier, ainsi que le témoignage d'un imaginaire collectif dans lequel chacun peut se retrouver et plonger avec délices.

    S'immergeant dans les coulisses de création, les ambitions et les contraintes de la série, ou dans la comédie, source d'une multitude de citations cultes, l'ouvrage Explorer Kaamelott. Les dessous de la Table ronde et son auteur nous appellent à nous rassembler aux côtés de héros aussi maladroits que magnifiques, résolument humains, autour de leur Table ronde.

  • Woody Allen et l'antiquité Nouv.

    Woody Allen filme New York, Paris, Londres... et Rome.
    Le réalisateur le plus populaire de la cité moderne est pétri de culture classique :
    Si l'on sait bien regarder chaque épisode de sa « comédie humaine », où, dans chaque plan, rien n'est laissé au hasard, on découvre nombre de monuments antiques, de grands mythes évoqués où utilisés, de scènes empruntées aux grandes épopées de l'Antiquité... déesse Aphrodite, descentes aux enfers, pyramides égyptiennes...
    Il faut juste ouvrir les yeux.

  • Claude Sautet ; du film noir à l'oeuvre au blanc Nouv.

    Emier véritable essai consacré à Claude Sautet qui vient combler un manque par une lecture approfondie de l´oeuvre sous la plume passionnée et rigoureuse d´un cinéphile hors pair.

  • La Transgression selon David Cronenberg Nouv.

    Après ses débuts dans la sphère underground de Toronto, à la fin des années 1960, David Cronenberg s'est imposé comme un auteur majeur capable de passer avec aisance du mainstream à l'expérimental, sans perdre sa singularité de cinéaste.
    Son oeuvre met en scène des corps mutants, façonnés par la science et la technologie, comme dans La Mouche ou Crash, ou simplement victimes de l'environnement dans lequel ils évoluent. À travers eux, le cinéaste explore les zones insoupçonnées de l'inconscient et interroge la nature, à la fois provocatrice et libératrice, du fantasme.
    La Transgression selon David Cronenberg analyse l'oeuvre d'un observateur de la nature humaine qui redéfinit, par le biais du corps, notre rapport au monde, à l'esthétique et à la morale.

    Fabien Demangeot est docteur en Lettres modernes et en Études cinématographiques. Enseignant dans le secondaire et chargé de cours à l'Université, il écrit également pour la revue en ligne Le Rayon vert.

  • Revue positif N.720 Nouv.

    Revue mensuelle de cinéma.

  • écrire pour le cinéma ; les clés de la scénarisation Nouv.

    Le scénario est une forme d'écriture ingrate, puisque l'oeuvre finale ne sera jamais le scénario lui-même, mais bien le film qui devra passer à travers le regard de plusieurs intervenants. Aussi maîtrisé soit-il, le scénario peut parfois être trahi par le film qui le transpose en images et en sons.

    Lors de l'écriture, le scénariste doit se soumettre à des règles dont un romancier par exemple peut aisément se libérer. Alors qu'un auteur de roman peut entrer dans la tête de ses personnages pour nous laisser savoir ce qu'ils pensent ou ressentent, le scénariste lui, doit se limiter à ce qui peut être montré et dit, il doit donc s'en tenir aux actions de ses personnages et à leurs dialogues.

  • Video pizza : le videi o club par rockyrama Nouv.

  • Million Dollar Baby de Clint Eastwood Nouv.

    "L'histoire de Million Dollar Baby" , a déclaré Clint Eastwood en parlant de son film, "est une grande et belle histoire d'amour, l'histoire d'un père rejeté par sa fille qui détourne son affection sur une fille qu'il choisit comme sa nouvelle fille, et réciproquement". Une histoire d'affinités électives, de personnes qui se cherchent, se trouvent et forment ensemble une famille qui va au-delà des formes traditionnelles et des liens du sang. Une histoire de tendresse rugueuse qui se heurte à un destin tragique et moqueur et qui oblige l'amour, pour demeurer intact, à s'introduire dans la mort. Mais Million Dollar Baby, c'est aussi bien plus, une histoire de rédemption sociale ardemment désirée qui passe par un sport aussi dur et épuisant que la boxe. Une histoire de dévouement et de sacrifice, de volonté et de confiance, où Clint Eastwood affiche toutes ses rides sur un visage sévère, écran expressif à une affection refoulée et maltraitée, et où Hilary Swank nous émeut à chaque plan avec son sourire mélancolique et ses yeux tristes. Sans oublier la boxe, protagoniste elle aussi, car le film raconte les rings, les gymnases, les coups de poing, et la magie d'un rêve que, comme le dit Morgan Freeman, "personne ne voit sauf vous".

  • La route de la joie Nouv.

    Après avoir été journaliste et reporter auprès de grands médias puis déléguée humanitaire au coeur des conflits armés, Isabelle Alexandrine Bourgeois a parcouru l'Europe pendant un an, à bord de Begoodee, son bon vieux camping-car, avec ses chiens Ulysse et Lovski, pour partager bénévolement la beauté de personnes ordinaires extraordinaires, sous forme de reportages, de dessins et de films. Ces « Nominés de la Joie » transcendent les difficultés du quotidien en vivant pleinement la sagesse de la simplicité et l'enthousiasme. En les mettant en lumière, à travers 23 pays et plus de 40000 kilomètres, elle nous propose une odyssée exaltante où la réalité qui éclaire, libère et offre du sens à notre vie est privilégiée. Elle nous invite à faire le choix conscient de se relier à des informations qui contribuent à l'évolution du monde en unissant les êtres humains par l'inspiration et la noblesse de coeur. À l'instar de cette aventure, rencontrer sans préjugés, toute personne croisée sur notre route et en accueillant chaque moment comme une grâce, il est possible d'accéder à la pleine souveraineté de notre être. C'est se rencontrer soi-même et, le temps d'un instant, goûter à la félicité. La journaliste nomade nous offre un road-trip captivant, sensible et plein d'espoir où nous sommes encouragés, comme elle, à prendre le volant de nos rêves et à oser lever toutes les frontières en nous. Votre joie est sa destination.

  • Schiller, Marilyn & Me Nouv.

    Marilyn & Me est l'histoire intime d'une légende vivante au seuil du déclin et d'un jeune photographe en pleine ascension. Le vibrant récit de Schiller et ses extraordinaires clichés nous transportent dans le passé à travers le portrait émouvant d'une icône tant regrettée. D'abord publié en Édition collector, il est désormais disponible en une édition plus accessible, illustrée par plus de 100 photos dont les rares images prises sur le tournage du dernier film de Marilyn.

  • Pollinisation sociale ; les médias sociaux au service de votre entreprise Nouv.

    La maîtrise des nouveaux médias sociaux (LinkedIn, Viadeo, Facebook, Twitter....) est dorénavant un atout incontournable pour l'entreprise pour transformer les processus de création et de production, et assurer avec succès la démarche marketing d'un produit, d'un service, ainsi que la notoriété d'une marque. Ce livre, clair et pratique, vous permet d'entrer dans le vif du sujet et de comprendre comment utiliser ces nouveaux canaux d'information.

  • Nouv.

    Benjamin Castaldi se souvient de sa grand-mère Simone Signoret et d'Yves Montand, le père adoptif de sa mère Catherine Allégret, dont il fut proche jusqu'à la fin de leur vie, dans leur maison d'Autheuil. Il imagine avec tendresse leur rencontre, et fait le récit de cet amour extraordinaire.À travers ce couple mythique, toute l'histoire du cinéma français, mais aussi celle de la gauche, du communisme et de la fin des certitudes sont contées. Une vie jalonnée de succès - Casque d'or, Les Diaboliques, Les Chemins de la haute ville, La Veuve Couderc, La Vie devant soi ; Les Feuilles mortes, Le Salaire de la peur, La Folie des grandeurs, César et Rosalie, Jean de Florette... - et de combats pour la paix, pour tous ceux qui souffrent, tous ceux que l'on persécute.De Marseille à Hollywood, de Moscou à Paris, côtoyer ces deux monstres sacrés, c'est écrire une chronique du XXe siècle : depuis l'Occupation jusqu'à la chute du mur de Berlin, sur les plateaux de cinéma, les scènes de music-hall, dans la rue ou au bistrot.Enfin, ce livre nous fait entrer dans l'intimité d'une famille, celle de Benjamin Castaldi pour qui Montand et Signoret furent des modèles inoubliables trop tôt disparus.
    Figure incontournable du paysage audiovisuel, Benjamin Castaldi a débuté auprès de Michel Drucker comme chroniqueur cinéma. Il est aujourd'hui quotidiennement à l'antenne sur C8 dans Touche pas à mon poste.

  • Steven Spielberg, ready player one Nouv.

    Traitant du sujet de l'option cinéma des terminales pour les sessions 2021, 2022 et 2023, cet ouvrage offre un travail extrêmement pratique et intelligent dans une collection plébiscitée par les élèves et leurs professeurs. L'originalité de cet ouvrage est de croiser oeuvres et thèmes au programme.

  • Rytmann, l'aventure d'un exploitant de cinémas à Montparnasse Nouv.

    "Dans les années trente, un jeune entrepreneur autodidacte, Joseph Rytmann, ouvre dans ce XIVe arrondissement de Paris ses deux premiers cinémas : le Théâtre de Montrouge, au carrefour Alésia, et le Miramar, face à la gare de Montparnasse. Rytmann, l'aventure d'un exploitant de cinémas à Montparnasse retrace le destin exceptionnel d'un homme de cinéma qui assura dans ses salles l'exclusivité sur la Rive gauche des grands succès commerciaux durant les Trente Glorieuses. Avec ses documents historiques inédits et son reportage photo au coeur des salles de quartier, les auteurs nous offrent un passionnant voyage vintage et cinématographique dans un Montparnasse en perpétuelle mutation. - "

  • L'avant-scene cinema n 679 buongiorno, notte - janvier 2021 Nouv.

  • L'atelier du scénariste ; vingt secrets de fabrication Nouv.

    L'Atelier du scénariste examine l'écriture pour le cinéma, du point de vue du métier comme de la création. Le métier, c'est la maîtrise d'un langage particulier, et l'utilisation de principes narratifs souvent méconnus. La création, c'est la dimension personnelle, à la fois originale, féconde et universelle, que certains scénaristes parviennent à apporter, malgré les contraintes du genre. On découvrira ici comment rédiger un synopsis et une continuité dialoguée, comment concevoir un protagoniste, comment distinguer l'épaisseur d'une histoire de la simple trame du récit.
    Cet ouvrage examine le cas d'une adaptation, il veille à distinguer le protagoniste du héros et l'antagoniste de l'ennemi, précise la fonction de la voix off et les ressources du flash back, révèle qu'un prologue peut contenir le secret d'un film tout entier - et bien d'autres choses encore. Il fournit aussi des conseils aux jeunes scénaristes, un plan de travail pour les enseignants, et des aperçus sur le rapport entre le scénario et la vie.
    Des exemples nombreux - puisés dans les films classiques de Billy Wilder et Jean-Pierre Melville, dans Le Mépris et Le Satyricon, mais aussi chez Pedro Almodovar, Clint Eastwood, David Lynch et Jacques Audiard, ou dans les exploits d'Indiana Jones et de Spiderman - enrichissent cet essai qui remet l'écriture au centre du processus de création. Professeur de scénario à la Sorbonne et à l'Université libre de Bruxelles, Luc Dellisse se passionne pour la littérature autant que pour l'enseignement.
    Aux Impressions Nouvelles, il a déjà publié deux essais, L'Invention du scénario et Libre comme Robinson, et quatre romans : Le Jugement dernier, Le Testament belge, Le Professeur de scénario et Les Atlantides.

  • C'est comme ça qu'on fait un film Nouv.

    Un petit livre bien documenté et illustré qui dévoile tous les rouages du processus de création cinématographique, de la réalisation et mise en scène au montage, en passant par le jeu d'acteurs, l'éclairage et les plans ou encore l'écriture du scénario. Chaque technique est présentée brièvement, puis illustrée par une scène ou un film culte d'un grand réalisateur. Ainsi, la profondeur de champ est par exemple illustrée par le travail d'Orson Wells dans Citizen Kane, la perspective forcée par la scène mythique de King Kong et le ralenti par la fameuse introduction de Reservoir Dogs.
    Outre les aspects techniques, chaque rubrique est complétée par des anecdotes ou du storytelling autour de la scène ou du film dont il est question. Avec les films de : Steven Spielberg / Martin Scorsese / Stanley Kubrick / Alfonso Cuarón / Wes Anderson / Francis Ford Coppola / Quentin Tarantino / Lynne Ramsay / Paul Thomas Anderson / Kathryn Bigelow / Alfred Hitchcock / Steve McQueen / Barry Jenkins / Sofia Coppola / Claire Denis / Andrea Arnold / Jean-Luc Godard / Christopher Nolan / Wong Kar-wai / Jane Campion / Gus Van Sant / Tim Burton / Terrence Malick / Robert Altman / Spike Lee / Jacques Tati / George Lucas / Abbas Kiarostami / Lars von Trier / David Cronenberg / Ingmar Bergman...

  • Une certaine tendance du cinéma documentaire Nouv.

    Le cinéma documentaire se voulait le fruit d'un artisanat furieux, à l'écart du marché. De cette liberté des formes, les télévisions, principaux financeurs, ne veulent plus. Elles imposent des normes (commentaires redondants et montages accélérés) qui stérilisent les films diffusés et ceux qui aspirent à l'être. Une certaine tendance au conformisme s'impose. Il faudrait à la fois se conformer et donner le change en passant pour « neuf ».
    Dans les années quatre-vingt, j'ai renoncé au cinéma « de fiction » et lui ai préféré le documentaire pour sa liberté. C'est en documentaire que la parole filmée prend force et beauté, que les corps filmés, quels qu'ils soient, acquièrent une dignité - celle dont les serviteurs du marché se moquent.
    /> J.-L. C.

  • À l'heure où les journaux gratuits et l'information en ligne ont révolutionné la presse, à l'heure où les « dépêches d'agence » sont souvent relayées sans commentaire, ce guide pratique présente et explique ce qu'est le journalisme en agence de presse.
     Historiquement constitué de « chasseurs de nouvelles », fondé sur un réseau international de correspondants (1250 pour la seule AFP !), ce mode de journalisme exige des qualités particulières et une neutralité irréprochable.
     Du recueil de l'information à sa vérification, sa structuration et enfin son traitement, cet ouvrage apprend à l'apprenti-journaliste tout ce qu'il faut savoir sur le journalisme d'agence.
     Il donne des astuces permettant de maîtriser l'écriture, très codifiée et normée, du journalisme d'agence, qui doit aller à l'essentiel, avec concision mais aussi avec précision.
     Il présente la panoplie complète du matériel éditorial fourni désormais par les grandes agences mondiales aux médias : non seulement des dépêches, mais aussi des reportages, des interviews, des éclairages, des photos, des graphiques et des vidéos. L'ouvrage apprendra également à maîtriser ces pratiques journalistiques qui y sont devenues indispensables.

  • Pourquoi les journalistes, depuis le début de l'organisation de leur groupe professionnel il y a cent trente ans, tiennent-ils des discours récurrents sur la nécessité de créer un tribunal d'honneur, un ordre professionnel ou encore récemment un conseil de presse ? Et pourquoi leurs initiatives s'arrêtent-elles aux discours, pourquoi semblent-ils ne jamais pouvoir traduire ces appels à la déontologie par des actions et des institutions de régulation de la morale ?
    Par un examen de ces discours, des contextes historiques durant lesquels ils ont été tenus, des organisations sociales qui les ont supportés, depuis les premières associations de journalistes et de directeurs de presse au xixe siècle jusqu'aux initiatives les plus actuelles, en passant par les débats corporatistes de l'entre-deuxguerres, l'aventure des sociétés de rédacteurs et les remises en cause des années 1990, l'auteur livre une explication d'ensemble.
    Il montre que les discours déontologiques ont été construits pour régler les relations des journalistes avec leurs pairs, leurs patrons, leurs sources et leurs publics. Ils disent comment se comporter et, partant, définissent le journalisme tel que les journalistes le conçoivent, expriment leur identité et leur altérité par rapport à d'autres acteurs des médias et de la communication.

  • REVUE CAHIERS DU CINEMA N.773 Nouv.

    Le dernier des utopistes entretien avec Francis Ford Coppola.
    Remonter le temps par Marcos Uzal.
    Imitation de Life par Pierre Jailloux.
    Le gouvernement des morts par Mathieu Macheret.
    La toile des Parrain par Jean Douchet.
    Coppola par Tom Waits.
    Droit dans le décor, conversation entre Dean Tavoularis et Alice Winocour.
    Le filleul, conversation avec James Gray.

  • La seule chose qui importe pour Abby Johnson, c'est d'aider les femmes. Touchée par la souffrance de beaucoup d'entre elles, elle est convaincue des bienfaits du droit à l'avortement. Elle s'engage comme bénévole au planning familial américain puis devient l'une de ses plus jeunes et brillantes directrices de clinique. Jusqu'au jour où ce qu'elle voit va tout bouleverser.

  • Le film Cemetery propose une immersion sensorielle autour du dernier voyage d'un éléphant aux confins de la jungle sri-lankaise, entre documentaire animiste, film d'aventure et cinéma expérimental. Cet ouvrage rassemble une sélection de matériaux visuels et de documents accumulés sur les 10 ans du développement du film de Carlos Casas, dévoilant le processus de recherche de l'artiste.
    Présentant une sélection de documents, des premières recherches d'archives à la photographie des lieux, des dessins et diagrammes aux collages, des films aux planches d'archives, le livre met en lumière les étapes du développement de Cemetery, entre 2009 et 2019. Inspiré et basé sur le mythe du cimetière des éléphants, le film questionne non seulement notre idée de la nature et la signification du mythe mais aussi la capacité du cinéma à nous émouvoir, à nous affecter et à nous façonner, à travers une expérience sensorielle complexe qui abolit les frontières entre art, film et documentaire, mais aussi entre les espèces.

empty