Langue française

  • Cet ouvrage retrace pour la première fois dans toute son étendue l'oeuvre paysagère de l'ingénieur Adolphe Alphand (1817-1891), l'une des personnalités les plus importantes, et les moins connues, de l'urbanisme parisien de la seconde moitié du XIXe siècle. Proche collaborateur du préfet Haussmann, et son héritier à la tête des travaux d'aménagement de la capitale, pendant presque quarante ans Alphand a dirigé la création du réseau des « espaces verdoyants » de Paris, c'est-à-dire de ce réseau de squares, jardins et promenades plantées qui, devenu un modèle de référence dans le monde entier, continue aujourd'hui à marquer l'espace public de la capitale, son imaginaire et ses usages.

    Grâce à une longue enquête menée dans des archives en partie encore inexplorées, ce livre révèle une dimension inédite des Grands Travaux qui ont transformé Paris en « capitale du monde ». À la tête d'une équipe pluridisciplinaire composée de techniciens de haute volée - ingénieurs, paysagistes, horticulteurs, architectes - Alphand élabore une vision globale du rôle du végétal dans l'aménagement urbain. Ainsi, en faisant de la « nature » l'une des matrices de la fabrique urbaine, il en invente les paysages.

empty