Bruno Doucey

  • Cette anthologie comporte un texte inédit de tous les poètes invités au festival de Sète en juillet. Les quatre Méditerranée qui nous sont familières y sont présentes - celles des pays latins, d'Afrique du Nord, des Balkans, d'Orient - ainsi qu'une cinquième, celle dont l'Histoire a "exporté" la culture dans le monde, dans l'océan Indien, outre-Atlantique ou en Afrique. Plus de quatre-vingt poètes venus de tous les horizons constituent la mosaïque de ce livre voué à la polyphonie des voix et des cultures. Chacun d'eux est édité dans sa langue, à laquelle nous réservons la belle page, et traduit en français. De quoi faire entendre la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues. Un livre qui ne connaît pas de frontières.

  • Carnet intime du dessinateur contenant des croquis de portraits de femmes : à l'encre, au crayon, au pastel gras ou sec. Accompagnés de poèmes contemporains.

  • 120 nuances d'Afrique. L'anthologie que nous publions pour la 19e édition du Printemps des poètes est une invitation à explorer le continent injustement méconnu de la poésie africaine. Et cela ressemble à un voyage. Voyage dans le temps, à la rencontre des griots et de l'oralité native du poème ; voyage dans l'espace, d'est en ouest, du nord au sud, sans ignorer les territoires situés au-delà du continent. Car toutes les Afrique cohabitent dans ce livre : méditerranéenne, saharienne, sahélienne, équatoriale, australe ;
    Américaine quand le poème devient blues ; Afrique des éthiopiques et des Atlantes ;
    Afrique noire ou blanche, continentale ou insulaire, qui s'étire jusqu'aux Antilles et à Mayotte. Un monde s'éveille sous nos yeux : celui des rythmes incandescents et de la parole libérée.

  • Troisième titre de la collection « Poés'idéal », Chants du métissage rassemble quelque quarante poètes du monde entier qui crient leur refus du racisme et de l'antisémitisme. Le livre s'ouvre, avec Guy Tirolien ou Léon Gontran Damas, sur des chapitres qui mettent en évidence la souffrance que génèrent les discriminations raciales. Mais très vite, les poètes de l'anthologie en appellent à l'égalité entre les hommes, au respect de la différence et aux valeurs universelles. Une internationale de la solidarité humaine traverse ces pages ; et l'on se plaît à découvrir les liens fraternels qui unissent les poètes d'hier (Césaire, Senghor, Jabès, Desnos) à ceux d'aujourd'hui (Andrée Chedid, Tahar Ben Jelloun, Nimrod, Maram al-Masri, Michel Baglin). Un livre pour apprendre à mieux vivre ensemble.

  • Cette anthologie comporte un texte inédit de tous les poètes invités au festival de Sète en juillet. Les quatre Méditerranée qui nous sont familières y sont présentes - celles des pays latins, d'Afrique du Nord, des Balkans, d'Orient - ainsi qu'une cinquième, celle dont l'Histoire a "exporté" la culture dans le monde, dans l'océan Indien, outre-Atlantique ou en Afrique. Plus de quatre-vingt poètes venus de tous les horizons constituent la mosaïque de ce livre voué à la polyphonie des voix et des cultures. Chacun d'eux est édité dans sa langue, à laquelle nous réservons la belle page, et traduit en français. De quoi faire entendre la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues. Un livre qui ne connaît pas de frontières.

  • Guerre à la guerre est le premier livre d'une nouvelle collection, Poés'idéal, destinée aux ados et à leur esprit de révolte. Cette anthologie de poèmes engagés rassemble 40 poètes qui crient leur aversion de la guerre et leur goût de vivre. Rimbaud et la guerre contre la Prusse, Apollinaire et la guerre 14-18, Machado en Espagne, Aragon, Eluard, Desnos, Max Jacob, Charlotte Delbo, Primo Levi, Marianne Cohn lors la Seconde Guerre mondiale, Boris Vian et Jean Sénac pendant la guerre d'Algérie, le Liban de Georges Schéhadé, la Syrie de Maram al-Masri, l'Afrique du Sud d'Ingrid Jonker, le Cameroun de François Sengat-Kuo, sans oublier Hermann Hesse, Victor Jara, Yannis Ritsos, Nazim Hikmet... Des poèmes du monde entier pour refuser l'horreur de la guerre et nourrir le pacifi sme des jeunes.

  • Second titre de la collection Poés'idéal, Vive la liberté ! rassemble 40 poètes du monde entier qui crient leur amour de la liberté. Comme Verlaine ou Albertine Sarrazin, les uns ont vécu la prison pour avoir transgressé la loi ; à l'image de Nazim Hikmet ou Yannis Ritsos, d'autres ont connu les geôles de la dictature ; d'autres encore ont fait l'expérience cruelle des camps de déportation. Pour autant, leurs chants ne se limitent pas à l'évocation de l'enfermement physique ou psychologique. Qu'ils se nomment Eluard, Boris Vian, Georges Moustaki, Pablo Neruda, Maram al-Masri ou Jeanne Benameur, les poètes nous rappellent que la liberté est un droit inaliénable de l'humanité. Les jeunes lecteurs trouveront dans ces textes un écho à leur désir de déployer leurs « ailes d'hommes libres ».

  • Dire « Beat Generation », c'est penser Allen Ginsberg, Jack Kerouac, William S.
    Burroughs. En un mot, une histoire d'hommes écrite par les hommes, pour les hommes.
    Mais voilà que l'histoire littéraire s'ouvre aujourd'hui à deux battants : qu'on le veuille ou non, il y avait aussi des femmes poètes dans le mouvement beat. Des femmes comme Hettie Jones, Lenore Kandel, Denise Levertov, Anne Waldman, ruth weiss... Des femmes qui furent tout à la fois « soeurs, saintes et sibylles ». Des femmes qui ont dû arracher leur liberté au diktat des familles, à la domination masculine et aux carcans sociaux. Sexe, drogue, avortements et rock n'roll ? Oui, à condition de bien comprendre que le droit d'être rebelle était un privilège masculin dans les années 1950. Un livre choc, indispensable à notre temps.

  • Quand on n'a que l'amour . La chanson de Brel, présente dans ce quatrième titre de la collection Poés'idéal, donne le ton d'un livre qui clame haut et fort le droit à l'amour pour tous.
    L'anthologie s'ouvre, avec Rimbaud, Neruda, Aragon ou Gaston Miron, sur des textes qui évoquent la « longue attente » et la peur - si prégnante dans le coeur des adolescents - d'aimer sans être aimé.
    Puis viennent les poèmes de la rencontre émerveillée, de l'amour fou et de la liberté. Avec Eluard, Hélène Cadou, Stéphane Bataillon, le livre accorde à la perte et au deuil la place que la disparition d'un être arrache à la vie ; tandis que de grands textes de la poésie mondiale nous rappellent, à la manière de Yannis Ritsos, que « l'amour dans son poing contient l'univers ». Une invitation au bonheur d'aimer.

  • Cette anthologie comporte un texte inédit de tous les poétes invités à Séte à la fin du mois de juillet 2014. Les quatre Méditerranée qui nous sont familiéres y sont présentes - celles des pays latins, d'Afrique du Nord, des Balkans, d'Orient - et une cinquiéme, celle dont l'Histoire a « exporté » la culture dans le monde, outre-Atlantique ou en Afrique. Plus de cent poétes vivants, venus de tous les horizons, constituent la mosaïque de ce livre, voué à la polyphonie des voix et des cultures. Chaque poéme est éd ité dans sa langue originale, à laquelle nous réservons la « belle page », et traduit en français. Le lecteur peut ainsi savourer la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues.

  • Cette anthologie, conçue dans les semaines qui précèdent la troisième édition du festival Voix Vives de méditerranée en méditerranée, comporte un texte inédit de tous les poètes invités à Sète à la fin du mois de juillet 2012.
    Les quatre Méditerranée qui nous sont familières y sont présentes - celles des pays latins, d'Afrique du Nord, des Balkans, d'Orient - et une cinquième, celle dont l'Histoire a « exporté » la culture dans le monde, outre-Atlantique ou en Afrique. Cent quinze poètes vivants, venus de tous les horizons, constituent la mosaïque de ce livre, voué à la polyphonie des voix et des cultures. Chaque poème est édité dans sa langue originale, à laquelle nous réservons la « belle page », et traduit en français. Le lecteur pourra ainsi savourer la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues.

  • Poésie en liberté

    Collectif

    Ils viennent d'Alençon, d'Avignon, de Pamiers, de Valence, de Papeete ou de Saint-Martin-d'Hères. Ils viennent de Paris, de Montréal, de Moscou, d'Istanbul, d'Addis-Abeba, de Cali en Colombie ou de Canberra en Australie. Ils viennent de France ou bien d'ailleurs, et ont tous entre 15 et 25 ans. Ils, ce sont les jeunes gens - garçons et filles - qui ont pris part en 2017 à la 19ème édition du concours Poésie en liberté. Lycéens français, étudiants à l'étranger ou apprentis des filières professionnelles, ils sont le blé en herbe de la poésie contemporaine. En rassemblant les lauréats de ce concours dans une anthologie, les Éditions Bruno Doucey témoignent de l'intérêt qu'elles portent à la jeune création poétique. Elles entendent aussi montrer que cette poésie est celle où se forge l'écriture de demain, qui participe de la vie et de la construction du monde.

  • À l'heure où l'Europe paraît engluée dans une crise qui dépasse les frontières de l'économie, les Éditions Bruno Doucey nous invitent à découvrir, dans un joli coffret de cinq titres, une Europe des peuples, des langues et des imaginaires. Cinq jeunes poètes, initialement sélectionnés par Versopolis, organisme chargé de promouvoir la poésie européenne, composent ce coffret : une Islandaise, un Polonais, une Lituanienne, une Macédonien et un Slovaque, tous publiés dans leur langue d'origine et traduits en deux langues, l'anglais et le français. Et parce que la poésie est un art de l'hospitalité, cinq auteurs confirmés de la maison d'édition préfaceront leurs recueils et les accompagneront lors d'une tournée en France, à l'occasion du Printemps des poètes. Une poignée de mains fraternelles.

  • Cette anthologie, conçue sur le terreau de l'actualité littéraire et politique la plus incandescente, intègre les poèmes de tous les poètes invités au festival de poésie Voix Vives qui aura lieu à Sète à la fin du mois de juillet 2011. Les quatre Méditerranée originelles y sont présentes - celles de l'Afrique du nord, des Balkans, des régions latines et de l'Orient -, sans oublier une cinquième Méditerranée que l'Histoire a répandue sur notre planète, outre-Atlantique, en Afrique de l'ouest ou dans le vaste monde francophone. Cent-vingt poètes vivants, venus de tous les horizons, constituent la mosaïque de ce livre.
    Chaque poème est édité dans sa langue originale et traduit en français.

  • Cette anthologie comporte un texte inédit de tous les poètes invités au festival de Sète fin juillet. Les quatre Méditerranée qui nous sont familières y sont présentes - celles des pays latins, d'Afrique du Nord, des Balkans, d'Orient - ainsi qu'une cinquième, celle dont l'Histoire a "exporté" la culture dans le monde, outre-Atlantique ou en Afrique. Plus de cent poètes venus de tous les horizons constituent la mosaïque de ce livre voué à la polyphonie des voix et des cultures.
    Chacun d'eux est édité dans sa langue, à laquelle nous réservons la "belle page", et traduit en français. De quoi faire entendre la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues. Un livre qui ne connaît pas de frontières.

  • Voix vives de Méditerranee en Méditerranee : anthologie Sète 2021 Nouv.

    Cette anthologie comporte un texte inédit de tous les poètes invités au festival de Sète en juillet. Les quatre Méditerranée qui nous sont familières y sont présentes - celles des pays latins, d'Afrique du Nord, des Balkans, d'Orient - ainsi qu'une cinquième, celle dont l'Histoire a exporté la culture dans le monde, dans l'océan Indien, outre-Atlantique ou en Afrique. Plus de quatre-vingt poètes venus de tous les horizons constituent la mosaïque de ce livre voué à la polyphonie des voix et des cultures. Chacun d'eux est édité dans sa langue et traduit en français. De quoi faire entendre la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues. Un livre qui ne connaît pas de frontière.

  • Cette anthologie, conçue dans les semaines qui précèdent le festival de poésie de Sète, Voix Vives de méditerranée en méditerranée, comporte un texte inédit de chaque poète invité. Les quatre Méditerranée qui nous sont familières y sont présentes - celles des pays latins, d'Afrique du Nord, des Balkans, d'Orient - et une cinquième, celle dont l'Histoire a « exporté » la culture dans le monde, outre-Atlantique ou en Afrique. Plus de cent poètes constituent la mosaïque de ce livre, voué à la polyphonie des voix et des cultures. Chaque poème est édité dans sa langue originale, à laquelle nous réservons la « belle page », et traduit en français. De quoi savourer la musique des mots sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues.

  • Cette anthologie comporte un texte inédit de tous les poètes invités au festival de Sète à la fi n du mois de juillet 2015. Les quatre Méditerranée qui nous sont famillières y sont présentes - celles des pays latins, d'Afrique du Nord, des Balkans, d'Orient - et une cinquième, celle dont l'Histoire a « exporté » la culture dans le monde, outre-Atlantique ou en Afrique. Plus de cent poètes venus de tous les horizons constituent la mosaïque de ce livre, voué à la polyphonie des voix et des cultures.
    Chacun d'eux est édité dans sa langue, à laquelle nous réservons la « belle page », et traduit en français. Le lecteur peut ainsi savourer la musique des mots, sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues. Un livre qui ne connaît pas de frontières.

  • Cette anthologie comporte un texte inédit de tous les poètes invités au festival de Sète fin juillet. Les quatre Méditerranée qui nous sont familières y sont présentes - celles des pays latins, d'Afrique du Nord, des Balkans, d'Orient - ainsi qu'une cinquième, celle dont l'Histoire a « exporté » la culture dans le monde, outre-Atlantique ou en Afrique. Plus de cent poètes venus de tous les horizons constituent la mosaïque de ce livre voué à la polyphonie des voix et des cultures.
    Chacun d'eux est édité dans sa langue, à laquelle nous réservons la « belle page », et traduit en français. De quoi faire entendre la musique des mots sans perdre de vue cet incessant tissage du dialogue entre les êtres, les cultures et les langues.
    Un livre qui ne connaît pas de frontières.

  • Poésie en liberté 2016

    Collectif

    Ils viennent de Marseille, de Bourges, de Pontivy, de Vesoul ou de Villeurbanne ; de Paris, de Prague, d'Antananarivo, de Lomé, d'Hanoï, de Turin ou de Madrid. Ils viennent de France ou bien d'ailleurs, et ils ont tous entre 15 et 25 ans. Ils, ce sont les jeunes gens qui ont pris part, en 2016, à la 18e édition du concours «Poésie en liberté». Lycéens français, étudiants à l'étranger ou apprentis des filières professionnelles, ils sont le blé en herbe de la poésie contemporaine. En rassemblant les lauréats de ce concours dans une anthologie, les éditions Bruno Doucey ne témoignent pas seulement de l'intérêt qu'elles portent à la jeune création poétique : elles entendent aussi porter leur action en faveur de la poésie vers d'autres horizons : là où se forgent les enthousiasmes de demain.

  • De prime abord, Les Mains fertiles se présente comme une anthologie des poésies du monde puisque 50 poètes venus de tous les horizons constituent la mosaïque de ce livre voué à la polyphonie des cultures et des voix. Mais ce livre est rendu exceptionnel par la présence d'un DVD qui donne à voir une traduction des poèmes en langue des signes.
    Qu'ils viennent de France ou d'Afrique, des Balkans ou de Moyen-Orient, les poètes se trouvent reliés par une interprétation gestuelle que lecteurs et spectateurs percevront comme un acte poétique en soi. Les captations, réalisées en studio ou lors de grands festival de poésie, restituent l'expressivité des textes. Elles sont aussi le seul mode de conservation et de transmission d'une langue qui ne s'adresse pas seulement au public atteint de surdité.

  • C est l heure ou le monde s agrandit - onze poetes coreens d Nouv.

empty