Labor et Fides

  • Que sait-on d'un point de vue historique sur Jésus de Nazareth ? La question passionne les esprits depuis plus de deux cents ans et n'a rien perdu de son pouvoir de fascination.
    Ce livre présente les recherches les plus récentes et répond aux questions centrales que nous nous posons. Dans quel milieu Jésus a-t-il grandi ? Quels étaient ses rapports avec ses alliés et ses adversaires ? Quel sens avait pour Jésus l'annonce de l'avènement imminent du Règne de Dieu ? Que visait-il en guérissant certains malades ? Par qui et pourquoi a-t-il été condamné à une mort infamante ? Que penser du Jésus présenté par les premières communautés chrétiennes ?
    Des réponses à ces questions et à bien d'autres, par les meilleurs spécialistes internationaux.

  • Comment faire passer aujourd'hui les grands principes de la foi chrétienne sans être assimilé au passé ou à des formes radicales et autoritaires de la religion contemporaine ? Six théologiens réputés de Suisse s'attaquent à ce défi en commentant les paroles universelles de la plus célèbre prière de la Bible, le Notre Père, dont les spécialistes font remonter l'origine à Jésus lui-même. Organisé en chapitres reprenant chacun l'un des dix versets de la prière, Qu'est-ce que croire ? offre une analyse critique et culturelle de ce texte, l'histoire de sa réception et, surtout, une interprétation capable de satisfaire la curiosité de personnes intéressées par le message du Nouveau Testament. Conçu à l'instigation de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse, ce manuel s'adresse également à tous les membres d'Eglises françaises et suisses désireux de disposer d'un instrument offrant d'expliquer ce que croire veut dire aujourd'hui.

  • Dans les Eglises évangéliques réformées de Suisse, ce sont plus de deux mille prédicateurs et prédicatrices qui, dimanche après dimanche, montent en chaire pour témoigner de la Parole de Dieu et en risquer une traduction pour aujourd'hui. Proclamer l'Evangile est au coeur de la mission de l'Eglise ; la prédication appartient à une longue et belle tradition issue de la Réforme. Mais c'est également une chance pour l'avenir, car une bonne prédication rejoint et interpelle l'humain. Aujourd'hui comme hier. Sans oublier qu'il s'agit aussi d'une oeuvre d'art qui requiert du temps, de l'énergie et de la passion !
    C'est pourquoi, souhaitant valoriser cette riche culture de la Parole, la Fédération des Eglises protestantes de Suisse a lancé en 2014 le premier Prix suisse de la prédication. Les prédications lauréates ont été réunies dans ce recueil. Une manière originale d'offrir une seconde vie à ces messages, par-delà les murs des temples protestants.
    Avec les prédications de Luc Badoux, Ruedi Bertschi, Andreas Bruderer, Marco Di Pasquale, Martin Du¨rr, Thomas Grossenbacher, François Lemrich, Manuela Liechti-Genge (Prix spécial du jury), Isabelle Ott-Baechler (Prix de la prédication), Maja Peter, Etienne Rochat-Amaudruz, Pascale Rondez, Verena Salvisberg, Caroline Schröder Field (Prix de la prédication), Stefan Weller.

  • "C'est quoi un catéchisme?" C'est pour répondre à cette question qu'a été rédigé ce petit livre : 25 tableaux, presque des croquis, pour décrire, raconter, évoquer l'essentiel de la foi chrétienne dans un langage simple et accessible.
    Les auteurs refusent d'admettre que pour parler de religion ou de foi, il faille forcément recourir à des formules incompréhensibles, archaïques, dépassées. Ils montrent qu'il est possible de parler de Dieu, du Christ, de la vie et de la mort, de la souffrance et du plaisir, bref de tout ce qui fait le sens de la vie, en utilisant le langage de tous les jours et de chacun.

  • En se fondant sur plusieurs enquêtes représentatives et plus de 70 entretiens approfondis, les auteurs de ce livre analysent les conséquences de l'hyper-individualisme contemporain sur l'expérience de la vie religieuse, spirituelle et séculière. La société de l'ego a vu se développer quatre types de relation au religieux-spirituel : l'institutionnel, l'alternatif, le distancié et le séculier. Chacun de ces caractères illustre une manière de vivre la croyance, la pratique religieuse ou séculière. Les auteurs montrent dans leur enquête comment le changement de régime du religieux amorcé au cours des années 1960 a favorisé l'affaiblissement des Eglises, le développement d'un « Do-it-yourself » religieux et l'avènement des biens spirituels au rang de produits de consommation de masse. Sur ce constat, l'avenir, pour les auteurs, verra une polarisation certaine entre communautés très religieuses et un large groupe de personnes indifférentes ou critiques envers la religion.

  • Parmi les nombreuses personnalités des divers horizons du monde académique et oecuménique avec lesquelles le théologien strasbourgeois André Birmelé dialogue, nous avons sollicité un nombre réduit, presque symbolique, de quelques-uns de ses plus proches collègues, amis et anciens doctorants, protestants et catholiques, qui tous ont une longue expérience de collaboration (et de débat !) avec lui. Les contributions réunies dans ce volume d'hommage livrent quelques plans pour une construction qui fait l'espoir commun des contributeurs : non une Eglise uniforme et statique, mais une vivante communion d'Eglises en dialogue avec leurs contemporains, abritant leurs périples terrestres, avec la grâce pour horizon. et pour passion.
    Kenneth Appold, Matthieu Arnold, Enzo Bianchi, Pierre Bu?hler, Jean-Daniel Causse, Jean-François Chiron, Michel Deneken, Theodor Dieter, Joseph Famerée, Bernd Jochen Hilberath, Sarah Hinlicky Wilson, cardinal Walter Kasper, Simon Knaebel, Yves Labbé, Hervé Legrand, Karsten Lehmku?hler, Franck Lemaître, Marc Lienhard, Elisabeth Parmentier, Risto Saarinen, Bernard Sesbou?é, Bettina Schaller, Wolfgang Thönissen, Marc Vial, Madeleine Wieger.

  • Le débat théologique est traversé aujourd'hui par deux dynamiques a priori antagonistes : celles imprimées par les nouveaux apôtres d'une orthodoxie chrétienne qui combat le rationalisme pour en relativiser sa prétendue toute puissance en matière religieuse, et celles issues des philosophies de la déconstruction avec lesquelles certains théologiens s'accordent pour entreprendre une déstructuration elle aussi radicale des traditions chrétiennes.
    Cet ouvrage collectif rassemblant 15 théologiens se prononcent sur ces deux dynamiques avec, pour certains, des propositions dessinant une troisième voie. Un texte inédit du « pape » de la Radical Orthodoxy, John Milbank, offre une vision très éclairante de ce mouvement qui combine dans une formule inédite un fort conservatisme doctrinal à un progressisme social incontestable. Globalement, ces débats portent globalement sur la vérité en régime théologique chrétien.

  • Denis Müller est l'un des principaux éthiciens francophones issus du protestantisme. Au moment de son départ à la retraite académique, seize auteurs reviennent sur ses nombreux centres d'intérêt pour établir un état des lieux et des perspectives.

    Une première partie est consacrée à l'éthique aux prises avec la philosophie et la théologie, une deuxième entre plus résolument dans ses champs spécifiques, puis une troisième la met à l'épreuve des contingences du monde et des finitudes humaines.

    L'enjeu fondamental consiste à faire la part du courage et celle de la grâce relativement à toute décision de rencontrer l'autre dans toute sa singularité.

  • L'ouvrage que voici réunit des contributions de psychologues, psycholinguistes, logiciens et mathématiciens. Un intérêt commun le réunit : l'utilisation des signes, que ce soit pour noter, décrire, o pour modéliser. Plusieurs travaux adoptent une approche développementale, certains s'intéressant plus spécifiquement aux modalités de la croyance et de la certitude, de l'attribution du possible et du nécessaire. D'autres travaux traitent plutôt la question de méthodes adéquates pour rendre compte des compétences de raisonnement chez l'enfant et chez l'adulte. Les travaux de Christian Gillièron, professeure de méthodologie à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'Université de Genève, constituent un point de rencontre entre ces textes qui, chacun à leur manière lui rendent hommage.

  • La célébration du 200e anniversaire de la naissance de Darwin en 2009 n'a pas épuisé les débats sur les rapports entre créationnisme et évolutionnisme. Aux Etats-Unis, en Europe et ailleurs, les questions de l'origine des vivants et du monde engendrent toujours plus de tensions dans l'espace public. Inspiré d'un cycle de conférences tenu en 2009 sur ces questions, cet ouvrage aborde les principaux problèmes posés par la discussion sur le couple Dieu et Darwin. Dans un premier temps, un rappel des enjeux scientifiques et religieux est développé avec notamment des textes sur la réception actuelle par la communauté scientifique du système darwinien, l'analyse historico-critique du récit biblique de la création, et la manière dont les évangéliques et l'islam conservateur appréhendent Darwin. Une deuxième partie se concentre sur les enjeux pédagogiques du débat, avec pour illustration des études sur sa réception en cultures religieuses dans l'enseignement primaire et en biologie et en histoire dans l'enseignement postobligatoire du canton de Vaud. Enfin, une dernière partie traite de la question au niveau politique, avec des développements sur la liberté de croyance, l'enseignement des religions à l'école et ce que de tels débats révèlent de l'évolution générale des institutions et de la société. Un livre dense et riche qui permet d'étayer des opinions sur un point central des redéfinitions identitaires à l'oeuvre aujourd'hui.

  • Voici huit propositions formulées par le Rasemblement des artistes et acteurs culturels de Genève (RAAC), mouvement fondé en 2007 et qui a mené durant deux ans des états généraux de la culture: le Forum art, culture et création. Voici huit propositions pour trois visées: favoriser la création artistique, améliorer le statut social des artistes, repenser la cohérence des politiques culturelles de Genève. Voici huit propositions soutenues par plus de quatre cents signataires issus des arts de la scène, de la musique, du cinéma, des arts plastiques, des arts visuels et de la littérature. Voici huit propositions en faveur d'une politique culturelle à Genève.

  • " Un mélange nécessaire d'esprit de géométrie et d'esprit de finesse ", telle doit être la sociologie pour Giovanni Busino.
    C'est pour et autour de ce sociologue charismatique qu'a été conçu ce livre, recueil d'articles qui cherchent à saisir et définir le concept d'invention. Comment distinguer l'invention de la création, de la découverte ou encore de l'innovation ? Ce sont aussi bien des sociologues que des philosophes, économistes, géographes ou juristes qui tentent une réponse dans ce bel hommage à Busino. A travers ces réflexions et analyses, on comprend mieux la pensée et la personnalité de cet érudit à la stature internationale.
    Féru d'histoire, passionné de sémiologie, il garde la marque de l'enseignement de Piaget : le sujet est loin d'être une éponge qui absorbe passivement, mais il assimile à l'aide de la grille culturelle dont il dispose. Sachant manier le dialogue socratique avec maestria, l'on peut apprécier la conscience aiguë avec laquelle Busino parvient à analyser les problèmes de notre société.

empty