Media 1000

  • Prenons deux jeunes couples qui se connaissent depuis toujours, partent en vacances ensemble, aiment le sexe par-dessus tout. On a beau être mariés, « ça » finit toujours par arriver, surtout quand on est tout le temps de bonne humeur et qu'on ignore la jalousie. Il suffit d'un « strip-rami » bien arrosé dans une caravane de camping. Et la sarabande se met en marche. Gilles et Léa, qui y pensaient depuis longtemps, vont de leur côté. Dany et Sophie, qui y pensaient très fort aussi, vont du leur. Mais les cloisons des mobile homes sont minces, et les bruits intimes des uns excitent les autres, et réciproquement.

  • Dans cette nouvelle collection, Esparbec a choisi pour vous les meilleurs romans érotiques de la nouvelle génération. A consommer sans modération...

    Tendre beurette, Rachida en a sa claque de sa mère alcoolique et de son bled pourri. Après avoir entôlé sa prof de français, elle part à l'aventure, sans trop savoir ce qu?elle va faire de sa petite personne.
    Après une initiation au triolisme chez un copain de la ville voisine, elle décide de poursuivre son éducation avec Coralie, une petite gouine rencontrée en chemin.
    Sur les routes de France et de Navarre, les deux fugueuses auront de multiples occasions de satisfaire leurs libidos dévorantes... de quoi devenir deux championnes de la bagatelle !
    Sous le pseudonyme de Rachida Glamour s'abrite une jeune femme ambitieuse aux talents multiples. Bien décidée à exprimer ce qui bouillonne en elle et à mordre dans la vie à belles dents. Elle a raconté une partie de sa jeunesse dans La Fugueuse et ne veut pas en rester là. Mais d'autres projets l'occupent. Et au premier chef le groupe de rap qu'elle a monté avec quelques copines.

  • Alain, 55 ans, célibataire, nous raconte ? avec un luxe de détails criant de vérité ? son étrange double vie. D?un côté, il est le patron ? craint et respecté ? de son entreprise. De l?autre, il rend visite à Clara, une dominatrice professionnelle qui ne l?autorise pas à la toucher et qui le maltraite savamment, jusqu?à épuisement.
    Mais les machines les mieux réglées, un jour ou l?autre, rencontrent un grain de sable. Voilà qu?une jeune apprentie dominatrice désireuse de s?affirmer prétend traverser la cloison étanche qui sépare les deux vies d?Alain...
    Ce récit n?est pas un roman ; il est entièrement autobiographique ; l?auteur, homme d?affaires, refuse de sortir de son anonymat pour des raisons d?ordre personnel.

  • L'inspecteur Bourdodieu exerce ses talents dans un commissariat de Marseille un peu spécial. Fort en gueule et chaud de la braguette, il est toujours prêt à lever son verre et à baisser son slip. Tout le monde l'apprécie, les hommes pour bâfrer et trinquer à mort, les femmes pour le reste. Ne croyez pas pour autant que ce soit un Adonis, loin de là, mais si les filles tombent à ses genoux, c?est qu'il possède un jouet devant lequel elles sont en extases. A commencer par... sa supérieure hiérarchique, la commissaire Stéphanie, qui aime bien se faire culbuter sur son bureau, entre deux affaires pressantes. Et voilà que le professeur Farigoli, un savant « atomique » italien menacé par une organisation internationale débarque à Marseille en compagnie de sa fille, une pulpeuse brune nommée Angelina qui n'a pas froid aux fesses ! Voilà une enquête qui commence bien, non ?

  • Hermine, jeune fille de bonne famille, vivait en province avec ses parents, dans un beau manoir. Cela commence comme un roman de la bibliothèque rose. Mais voila, ce n'en est pas un. Orpheline, Hermine va découvrir de très vilains livres dans la bibliothèque de papa. Et ces vilains livres vont lui donner de non moins vilaines idées. Elle est riche, elle dispose donc du pouvoir. Et elle est bien décidée à s'en servir. Avec son amie, Marie-Bée, pour commencer. Puis avec sa gouvernante Annette. Mais ces jeux entre dames vont vite lui paraître insuffisants. Elle va donc s'intéresser au jardinier. Le goût des messieurs lui venant, elle va faire venir des « clients » pour s'amuser avec eux à d'étranges jeux que la morale réprouve. Dans une pièce spécialement aménagée pour les plaisirs du sexe, un jeune ingénieur va lui installer une insolite machine. Est-il besoin d'en dire davantage ? Ce n'est pas pas Peau d'Âne, certes, mais c'est quand même un conte de fée. Pour grandes personnes, cela va sans dire. Et même, pour grandes personnes très averties.

  • Alysson a trouvé un job d'été dans une drôle d'agence de voyage : escorter des clients qui veulent découvrir le Paris secret, loin des sentiers battus. Elle s'apercevra vite, à son corps défendant (pas tant que ça !) que pour être une bonne « escort girl », il ne suffit pas d'avoir un plan de la capitale... Elle va donc déployer tout le catalogue de ses charmes pour satisfaire les touristes (et les lecteurs) les plus exigeants. Dans ce récit autobiographique écrit au fil de la plume, une jeune femme moderne qui ne savait quoi faire de sa peau découvre sa vocation : elle sera écrivain ou écrivaine, comme on dit maintenant. Et comme elle est encore un peu jeune, elle a décidé d'accumuler les expériences vécues pour les raconter ensuite... encore toutes chaudes. Écrire, dit-elle, doit être avant tout un « plaisir »... Qu'en pensez-vous ?

  • Gaëlle venait d'avoir dix-huit ans, lorsque sa mère la contraignit, après des études ratées, à prendre un travail pour assurer sa subsistance. Voilà comment elle se retrouva hôtesse de caisse dans une grande surface de province. Ce fut l'occasion pour elle de se frotter au monde du travail... et à la peau de ses collègues (des deux sexes). Car très vite elle allait découvrir un univers parallèle où chacun utilisait ses occupations professionnelles pour vivre intensément ses fantasmes les plus pervers. À la recherche de « territoires inconnus » de la sexualité, Gaëlle fit la connaissance d'un écrivain qui la persuada de raconter son « initiation ». C'est ainsi qu'elle découvrit une nouvelle façon de s'exhiber : dévoiler au public ses « secrets les plus intimes ». Écrira-t-elle un autre livre ? Tout dépend du plaisir que celui-ci vous aura donné...

  • Gilles, un artiste intéressé par l'érotisme, mène une agréable vie de dilettante. Il est toujours disponible pour les femmes et elles le lui rendent bien. Il faut dire qu'il ne les contrarie jamais. Pour lui, leurs « désirs sont des ordres », aussi se montrent-elles sous leur vrai jour : capricieuses, autoritaires, perverses... Ainsi, Hélène lui rend-elle visite quand ça lui chante, pour se faire « sauter » sur un fauteuil bas où, renversée, elle retrousse sa jupe, écarte le devant de son slip, se fait pénétrer. Ensuite, elle file chez un autre homme. Et voilà que Gilles retrouve Solweig, une jeune fille qu'il avait perdue de vue. Elle aussi profite de la complaisance de notre « soumis sans le savoir ». Elle s'exhibe nue devant lui, ne lui permet pas de la toucher, lui ordonne de se masturber... Et comme Gilles s'exécute avec plaisir, elle va de plus en plus loin avec lui, l'attache, le punit, l'habille en femme, le sodomise... Gilles, l'homme qui ne sait pas dire non aux femmes, est devenu leur esclave. Jusqu'où iront-elles ?

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

  • Supposons, Madame, que vous vous sentiez mal dans votre peau. Patraque.Toujours un pet de travers. Votre mari s'y prend comme un manche, au plumard. Et jouer toute seule, en se servant de vieux souvenirs d'internat, n'est pas toujours très gratifiant. Et si vous alliez voir un psy ? Pourquoi pas, après tout. On arrive, on s'étend sur un divan, on ouvre son âme. Il n'est pas mal du tout, ce psy-là.
    Et comme il a l'esprit large ! Rien ne le scandalise, au contraire, il en veut toujours plus ! Et il sait si bien vous mettre à l'aise.Vous avez chaud ? Déshabillez-vous donc... Il vous vient certaines langueurs à évoquer les fantasmes qui vous travaillent ? Ne craignez rien. Il va les apaiser. Que ses mains sont douces... Comme il vous déculotte délicatement ! Comme il sait bien entrer dans les plus secrets replis de votre...
    âme. On finit par ne plus savoir où l'on est ! Sur un divan ? Ou dans la tête du pervers confesseur qui vous a réduite à l'état de poupée de chair et qui s'amuse de vos folies pour mieux les partager ?

  • L'auteur de cette coquine confession se penche sur son passé; passé assez lointain, car il n'est plus tout jeune, notre ancien garçon coiffeur. Il nous narre dans ce livre, ses toutes premières expériences sexuelles au temps où il était apprenti dans un salon de coiffure pour dames. Seul garçon parmi l'équipe de coiffeuses, il va de venir la proie consentante et ravie de ses collègues de travail, de son abusive patronne...
    Et des clientes désireuses de se faire "coiffer" à domicilie. De quoi vous donner envie de changer de métier...

  • Un jeune professeur de philo arrive dans une institution, où de grandes jeunes filles bachotent à tout va. Ce ne sont pas des intellectuelles, mais elles ont d'autres attraits. Il va les découvrir, les uns après les autres, car chacune de ces donzelles - à croire qu'elles se sont données le mot -viendra lui proposer des échanges que la morale réprouve. « Soyez gentil, monsieur, mettez-moi une bonne note. Et moi de mon côté... je ferai tout ce que je pourrai pour que le célibat ne vous pèse pas trop ». Tout d'abord sur ses gardes, il finit par se laisser tenter. Que celui qui n'a jamais dit oui à une fille trop délurée lui jette la première pierre !
    />

  • Le narrateur de cette confession a sa copine dans la peau, comme on dit. Elle le tient. Il en a fait une fille dépravée, et ne peut plus se passer d'elle. Elle accepte tout, absolument tout. Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'elle raconte ce qu'ils font ensemble à sa petite soeur. Qui n'est plus si petite que ça. Cependant, il a des idées vieux jeu, notre ami. On n'épouse pas une fille dépravée. Alors, fatalement, elle en épouse un autre. Est-ce fini pour autant?? Vous voulez rire?; ce n'est qu'un début, ils vont continuer le combat des sexes. Et la petite soeur ne sera pas la moins ardente des trois. Enfin, pour tout simplifier, notre tombeur épouse une troisième luronne. Une fille sérieuse, celle-là, garantie sur facture, n'ayant jamais servi. Fin de l'histoire?? Vous voulez rire?? C'est maintenant que ça va vraiment démé­nager. Une confession profondément immorale, mes amis?!

  • Éditrice, Anne passe ses vacances dans sa villa de Quiberon, avec son mari Grégoire et plusieurs amis et amies. Il fait chaud, on est en petite tenue, on vit les uns sur les autres. À tout instant, on tombe sur des scènes coquines, vu que chacun couche avec chacune et chacune... avec chacune aussi ! Bref, on en vient à ne plus penser qu'à ça. Là-dessus, Anne est convoquée à Paris pour piloter un nouvel auteur tchétchène, Sergo, une force de la nature. En un rien de temps ce mâle en rut va faire d'elle une femelle soumise. Quelle surprise pour l'orgueilleuse éditrice ! Et ce n'est qu'un début, Sergo s'invite chez elle avec Souhane, sa copine, qui initie Anne aux caresses féminines ! Bouleversée, Anne se transforme en lubrique bacchante et tout le monde y passe, même son frère ! Elle s'en souviendra de cet été d'enfer...

  • Marianne, la quarantaine épanouie, plaît aux hommes - à son mari, ainsi qu'à tous les autres. Et comme son mari adore la voir prendre son pied avec un autre, ou tient à ce qu'elle lui raconte ses plaisirs par le menu, tout roule... D'ailleurs, Marianne, qui a besoin de faire du sport, roule à vélo en compagnie de Jeannot, le meilleur ami de son mari... elle pratique aussi la pétanque, la natation, la randonnée... et toujours un homme la colle par-derrière pour l'assister... avec la complicité du mari.
    L'auteur de ce récit n'est pas un écrivain professionnel. En 2007, à la suite d'un pari, il avait décidé de livrer au public un document brut sur sa vie conjugale. Et ce fut L'Épouse libertine. On peut constater que sa vie conjugale est toujours aussi mouvementée. Hervé Gratiano est un pseudonyme ; pour des raisons faciles à comprendre, l'auteur a préféré ne pas signer de son vrai nom.

  • « Bonjour, madame. Je viens étudier votre comportement sexuel... » Supposons que vous soyez étudiant, et que vous vouliez écrire une thèse sur « les comportements sexuels déviants ». Au lieu de compulser des tas de livres ennuyeux à la B.N., vous avez id

  • Ce livre numérique compile trois romans de soumission sexuelle parus aux éditions Media 1000 : L'Inquisiteur, La Servante asservie et Dressage d'une secrétaire.

  • Dans cette confession, Alice M. nous raconte comment elle est devenue ce qu'elle appelle sans mâcher ses mots une "fière salope". Disons, une femme vicieuse, pour ceux qui ont besoin qu'on leur mette les points sur l'i du verbe aimer.

  • Igor et Carole Popiesco forment un couple d'affreux pervers. Ils se sont spécialisés dans la formation sexuelle des oies blanches. Lesquelles oies ne restent pas longtemps blanches entre leurs mains. Voici que Betty, une jeune Anglaise, se présente chez eux pour y être initiée à la... séduction ! Avouez qu'il y en a qui cherchent le bâton ! Et quel bâton ! Elle ne va pas tarder à en voir de toutes les couleurs, cette idiote. Ainsi, quand arrive Stéphane, un de leurs anciens élèves, masochiste à tous crins, qu'ils ont dressé comme un chien, c'est en chien, justement, qu'ils vont le traiter... Et devinez quelle chienne ils lui offriront ? Et maintenant, si on faisait un peu de gymnastique ? Dans une tenue très indécente ? Dans la salle de sport où l'on a invité quelques spectateurs triés sur le volet ? Cette jeune Anglaise est décidément bien soumise. Pourquoi ne pas en faire une soubrette ? Avec un petit tablier, un très petit tablier... Devinez un peu où est caché le dessert que mangeront les invités à la fin du festin ?

  • Etudiante, en subissant une visite médicale, la jeune Isabelle découvre sa vocation à l´occasion des plaisirs honteux qu´elle éprouve à se soumettre à des examens humiliants. Paradoxalement, une fois médecin, c´est elle qui fera subir

  • Nous vivons dans une époque libérée, rares sont encore de nos jours les hommes qui exigent d'épouser une jeune fille vierge. Fanny R. a eu le malheur de tomber sur un de ces attardés. Nous ne vous raconterons pas de quelle façon " ignoble " il se vengea de sa déconvenue en obligeant sa jeune épouse à des " jeux à trois " ou à quatre de plus en plus pervers... et pour comble de malchance, Fanny R. devint aussi la proie de son beau-père... Il y a des filles qui n'ont vraiment pas de chance...

  • Pour décrocher un contrat bien juteux, les pratiques les plus déloyales sont souvent employées, et des dirigeants de société très "dynamiques" n'hésitent pas à mobiliser tous les atouts (et tous leurs atours) mis à leur disposition par un personnel féminin un peu trop... dévoué. On enseignera donc à certaines secrétaires particulièrement coquines à satisfaire les clients les plus exigeants. Et pour commencer, à se montrer très accomodantes... avec certains membres (hum...) du personnel masculin de l'entreprise. Ai-je besoin de vous faire un dessin ? Est-ce vraiment nécessaire ?

  • Louise Baron, vicieuse quadragénaire, s'en donne à coeur joie dans cette petite ville de province.?Elle aime bien offrir, et de la plus scandaleuse des façons, les appas de son corps plantureux à de jeunes blancs-becs qui ont du mal à en croire leurs yeux... pour commencer. Dans cette ville, les pervers de tous âges et de tous sexes ne chôment pas. On s'y ennuie tellement que les coquineries sont la distraction la plus courue. Vilains loubards humiliant et profanant des bourgeoises parfumées, fausses ingénues offertes par leurs amants à de louches tenanciers de bar, dans des arrière-salles glauques, où l'on joue leurs charmes juvéniles aux cartes... J'en passe, et des pires !

empty