Pulg

  • Les migrations font aujourd'hui partie du quotidien de toutes les grandes métropoles. Par les mouvements qu'elles impriment, elles rapprochent des territoires éloignés et finissent par former des espaces sociaux transnationaux connectant pays d'origine et de destination. Les villes post-migratoires sont à bien des égards des lieux de connexion et d'expérimentation. Elles sont le lieu où se tissent des liens complexes entre acteurs et territoires en apparence éloignés. Les pratiques sociales liées à la mobilité humaine s'inscrivent dans la ville, la modifient et façonnent les contours d'une globalisation par le bas.
    Cet ouvrage rassemble une série de contributions scientifiques originales qui visent à mieux comprendre comment les migrations internationales transforment tant les sociétés d'origine au Sud que les sociétés d'arrivée au Nord. Les différentes recherches présentées ici invitent à se prémunir contre une idée reçue : celle selon laquelle le contact interculturel que produisent la rencontre et la coexistence de populations migrantes et non-migrantes se jouerait uniformément sur le mode de la conflictualité et du rejet. À bien des égards, il se joue aussi sur le mode de la création et du partage, du rapprochement et de l'éloignement. C'est précisément l'une des originalités de cette publication que de considérer les migrants comme des acteurs inventifs et créatifs. En ouvrant une perspective large sur les migrations, le transnationalisme et les identités, l'ouvrage apporte un regard original et ouvre la voie à une meilleure compréhension de ce phénomène contemporain qu'est la construction d'une urbanité transnationale, mobile et diverse.

  • Quel peut être le point commun entre des oeuvres aussi diverses que la Guerre des Gaules, les Fables de La Fontaine, l'Evangéliaire d'Averbode et les aventures de Sibylline ? À première vue, aucun. Pourtant, ces oeuvres ont toutes marqué leur époque, à leur propre échelle et dans des domaines divers.
    Elles constituent toutes également une trace de notre Histoire, témoins d'un certain passé, d'un autre temps. Elles ont également pour point commun d'être parvenues jusqu'à nous. L'écrit reste, mais il vit. Il est créé, relu, validé ; il est modifié, corrigé, transformé. Il se transmet, voyage, circule. Officiellement, souvent ; sous le manteau, parfois. Quelquefois même, il est interdit, censuré. On le cache, on le brûle. Mais trop tard : il a été lu. Il peut donc être recopié et reprendre sa route. À travers l'espace, comme à travers le temps. Siècle après siècle, l'Homme a conservé ces traces écrites de son passé, pour constituer une histoire, se forger une mémoire et transmettre savoirs, croyances et idées à ses successeurs. Pour interroger le rapport de l'Homme à l'écrit, l'exposition « Empreintes » aborde huit facettes de l'écrit illustrées par une centaine d'oeuvres, de l'Antiquité à nos jours. Comment l'homme a-t-il conservé la mémoire de sa propre histoire ? Quels sont ces savoirs et ces oeuvres qui ont franchi les siècles et ceux dont la transmission a été interdite ? Comment l'homme a-t-il mis par écrit son état de la connaissance du monde, au fil de ses explorations, de ses expériences ? Les oeuvres présentées proviennent essentiellement des collections des Bibliothèques de l'Université. Elles sont accompagnées d'autres exemples prêtés par l'Université de Gand, le Musée des Beaux-Arts de Liège / La Boverie, le Musée Wittert et le CEDOPAL.

  • This volume is the eight in the annual series and the third of its kind published with the Presses Universitaires de Liège. The State of Environmental Migration aims to provide its readership with the most updated assessments on recent events and evolving dynamics of environmental migration throughout the world. Each year, the editors select the best graduate student work from the course «Environment and Migration», taught by François Gemenne and Caroline Zickgraf at the Paris School of International Affairs (PSIA) of Sciences Po. Presented in this edition are displacements induced by some of the most dramatic disaster events of 2017, including Hurricane Irma and Cyclone Enawo, as well as analyses of migration flows related to a variety of environmental occurrences throughout the year spanning the globe. SEM 2018 thus represents another stepping stone towards understanding how the adverse effects of climate change and disasters alter migration patterns.

  • L'ouvrage lève le voile sur la richesse des collections africaines de l'ULg. D'une qualité artistique incontestable, ces oeuvres sont en outre vierges de toute influence européenne.
    En revanche, l'influence de l'Afrique sur la création occidentale contemporaine est indéniable.

  • Mémoire et Prospective. Université de Liège (1817-2017) propose au lecteur le récit passionnant d'une grande aventure scientifique et humaine, un tissu serré d'expériences, de rebondissements, de conflits, de défis, en résonance avec les époques traversées. L'ouvrage est rehaussé par plus de deux cents illustrations, dont certaines inédites.
    La fragile Université de Liège de 1840, l'ambitieuse de 1880, la renaissante de 1930, la conquérante de 1960, la combative de 1990, la courageuse des années 2000, ne forment qu'une seule et même institution, vivante, vibrante, forgée par ses héritages, ses aspirations, et les aléas de l'histoire.
    Parce que l'Université de Liège fut réinventée génération après génération, le livre se présente comme une invitation au voyage, à un parcours à la lisière du passé, du présent et de l'avenir, dont les frontières sont toujours en pointillé quand elles sont exposées sous les lumières de la mémoire.
    «Le livre Mémoire et Prospective (...) ajoute l'exigence d'être lisible par tous : les étudiants et les diplômés de l'Université, ses professeurs, chercheurs et tout son personnel, tous ses partenaires, d'ici et de l'étranger, ses amis et sympathisants, mais aussi tous ceux qui n'ont pas de liens avec l'Alma Mater mais veulent mieux la connaître». Albert Corhay, Recteur de l'Université de Liège.

  • This volume is the seventh in the annual series and the second of its kind published with the Presses Universitaires de Liège. The State of Environmental Migration aims to provide its readership with the most updated assessments on recent events and evolving dynamics of environmental migration throughout the world. Each year, the editors select the best graduate student work from the course «Environment and Migration», taught by François Gemenne and Caroline Zickgraf, at the Paris School of International Affairs (PSIA) of Sciences Po. Presented in this edition are displacements induced by some of the most dramatic disaster events of 2016, including Hurricane Matthew, as well as analyses of migration flows related to a variety of environmental occurrences throughout the year spanning the globe. SEM 2017 thus represents another stepping stone towards understanding the broad spectrum that is environmental migration.

  • Cet ouvrage collectif s'intéresse au concept de frontière en alliant diverses disciplines. La notion de frontière transcende toutes les disciplines scientifiques pour couvrir des aspects tantôt matériels, tantôt immatériels. Elle peut être synonyme de limite physique, mais également symbolique ou encore idéologique. Notion polysémique, la frontière est ici envisagée à travers deux approches des Sciences sociales, à la fois différentes et complémentaires : politologique internationaliste, d'une part, et sociologique, d'autre part. Cet ouvrage se veut inédit de par son approche méthodologique diversifiée et apporte une plus-value aux approches classiques de Science politique et de Relations internationales sur la notion de frontière en favorisant sa mise en perspective multidisciplinaire. Il rassemble huit contributions originales et innovantes, mêlant réflexions théoriques et perspectives empiriques. Il contribue ainsi au développement des connaissances et à enrichir le débat sur une notion vaste et polysémique.

  • Dialogues sur la diversité

    Collectif

    • Pulg
    • 12 Février 2018

    D-l-V-E-R-S-l-T-É. Neuf lettres pour écrire un mot et bien plus qu'un mot : un enjeu fondamental de la vie en société. Égrenant chaque lettre de ce concept autour d'un chapitre spécifique, cet ouvrage est construit sur le principe du dialogue, du regard croisé à chaque fois posé entre un chercheur et un acteur spécialiste du terrain. Neuf mots, neuf concepts sont alors abordés pour éclairer cette diversité autour de thèmes : Discrimination, Intégration, Vie sociale, Extrême droite, Racisme, Stéréotype, Immigration, Territoire, Ethnicité et Classes sociales. Autant de mots souvent entendus, parfois galvaudés qui se retrouvent ici interrogés, débattus et argumentés, sous un regard neuf et original, à partir d'une approche interdisciplinaire. Tour à tour, le thème de la diversité est présenté au défi de sa gestion et de sa gouvernance, renvoyé à la question de la justice sociale, interpellé par la montée des peurs et des dérives les plus sombres. Liés aux tensions entre le social et l'économique, au poids des normes, à la question des identités, au jeu des oscillations entre visibilité et invisibilité, aux jeux de pouvoir et à la perte de souveraineté des États, les enjeux abordés et les niveaux de lecture sont multiples. Ils se laissent alors approcher pas à pas, pour mieux en saisir la dynamique.

  • Regarder la ville. Encore. Inlassablement. Se laisser traverser par ses images, démultiplier les regards. Après tout, comme l'écrivait Baudelaire, « la forme d'une ville change, hélas, plus vite que le coeur d'un mortel».
    Prenant au sérieux l'enjeu de la fabrique quotidienne de la ville, cet ouvrage assemble des lectures décalées où le décryptage des mots s'offre comme autant de « paires de lunettes » successives. Vingt-trois acteurs de terrain et chercheurs « liégeois » aux compétences diverses ont été invités à dialoguer par groupes de deux ou trois pour produire les différents chapitres qui composent ce volume. De manière inédite, il leur a été demandé de partager leurs points de vues. Ceux-ci constituent des éclairages croisés sur des problématiques urbaines à la fois localisées et plus générales. Les récits et analyses portent sur neuf qualités régulièrement attendues et entendues d'une ville contemporaine « digne de ce nom », à savoir la ville 1) co-produite, 2) inclusive, 3) multi- interculturelle, 4) créative, 5) artistique, 6) commerçante, 7) dense, 8) intelligente ou 9) verte. À travers ces qualificatifs qu'ils interrogent, déconstruisent ou débattent, les auteurs abordent de nombreux aspects transversaux de la « fabrique de la ville » : le pouvoir, l'argent, l'identité et les identités, l'accessibilité, les échelles d'intervention... Le tout se réfère à des réalités et des enjeux considérés comme pertinents pour l'aire urbaine de Liège. Cette entreprise singulière d'analyse et d'écriture donne donc à voir (et à revoir) des mots et une ville en perpétuelle mutation.

  • Grammaire anglaise de base

    Collectif

    • Pulg
    • 20 Septembre 2011

    Ouvrage de référence clair et complet, la Grammaire Anglaise de Base (GAB) peut être utilisée à la fois comme outil d'auto-apprentissage et comme complément ou support d'un cours avec un professeur. La GAB, conçue sur mesure pour les francophones, traite en particulier des difficultés spécifiques que ces apprenants rencontrent dans l'apprentissage de la grammaire anglaise. Elle se compose de dix chapitres systématiques illustrés de nombreux exemples et comprenant chacun une batterie d'exercices de difficulté croissante, accompagnés de leurs corrigés.
    L'équipe des auteurs - Christine Bouvy, Frédéric Depas, Emma Desforges, Véronique Doppagne, Pascale Drianne, Ellen Harry et Nathalie Schraepen - sont professeurs d'anglais, anglophones et francophones, à l'Institut Supérieur des Langues Vivantes de l'Université de Liège, où ils enseignent depuis de nombreuses années à des étudiants de différentes facultés. La GAB est le fruit de leur expertise didactique et linguistique et de l'expérience acquise avec ces publics variés et exigeants, lesquelles ont été mises en commun à l'occasion de cette collaboration.

  • La deuxième édition des Après-midis de recherche du Département de Science politique fut l'occasion de placer le «conflit» au centre du débat et de la controverse scientifique - d'autant que la notion est au confluent des discours savant (scientifique) et non-savants (médias, citoyens, etc.). Il semblait opportun de le recadrer ou de le replacer au centre d'une question de Science politique et, plus largement, de Sciences sociales, de Droit ou encore d'Histoire. En effet, comme plusieurs autres concepts en Sciences humaines et sociales, le «conflit» se situe au carrefour de multiples horizons et compréhensions : il «couvre l'ensemble des activités humaines et sociales en même temps qu'il dépeint les troubles et les ruptures qui ébranlent chacune d'entre elles». Comment dès lors penser les dynamiques conflictuelles contemporaines, sachant que la grammaire «du conflit» ne se résume pas aux luttes armées - comme en atteste l'existence de conflits sociaux, de conflits familiaux ou encore de conflits au travail?

  • La tête dans les étoiles

    Collectif

    • Pulg
    • 10 Novembre 2010

    L'Unité d'études européennes du Département de science politique de l'Université de Liège rassemble, sous la direction du Professeur Quentin Michel, des doctorants et chercheurs qui axent leurs travaux sur l'analyse des politiques menées par les différentes composantes de l'Union européenne en particulier, pour ce qui concerne leur processus décisionnel.

  • 3 - Intentions et objectifs 5 - Formation Internationale en Science-Action Psycho-Sociale (2011-2012) 13 - Éditorial : Sylvain DELOUVÉE NUMÉRO THÉMATIQUE : LA PSYCHOLOGIE POSITIVE 17 - La psychologie positive : une approche nécessaire et complémentaire ? Michaël Dambrun 21 - Est-il justifié de parler de psychologie positive ? Jacques LECOMTE 37 - Existe-t-il un véritable altruisme basé sur les valeurs personnelles ? J-F. Deschamps et Rémi Finkelstein 63 - Induction sémantique de l'amour et comportement d'aide envers des réfugiés : amour + réfugiés = amour des réfugiés ? Lubomir LAMY, Jacques FISCHER-LOKOU et Nicolas GUÉGUEN 77 - Bien-être subjectif et comportements altruistes : les individus heureux sont-ils plus généreux ? Rébecca Shankland 89 - La transcendance de soi et le bonheur : une mise à l'épreuve du modèle du bonheur basé sur le soi centré-décentré Michaël Dambrun et Matthieu Ricard 103 - L'optimisme : une analyse synthétique Charles Martin -Krumm 135 - Le Fil d'Ariane : un outil favorisant la résilience en réadaptation Jocelyn Chouinard , Gabriel G. Mélançon et Lucie Mandeville 159 - Les bénéfices associés à l'expérience du cancer pédiatrique Le point de vue d'enfants, d'adultes guéris et de parents Sylvie Jutras 181 - Consignes aux auteurs 183 - Bulletin d'abonnement 2012

  • Alors que des demandes de plus en plus nombreuses émanent tant des pouvoirs publics que des citoyens pour que les travailleurs sociaux se rendent sur le terrain afin de réaliser un travail de rue, celui-ci reste un défi pour tous les intervenants. Comment entrer en contact avec un public précarisé? Comment aider des familles en situation de rupture sociale? Comment approcher des enfants ou des adolescents au sein de leur quartier?
    Ces questions sont à l'initiative de ce travail de rédaction. Elles furent posées par deux équipes pluridisciplinaires travaillant dans l'Aide à la Jeunesse en Belgique francophone, avec l'aide d'un superviseur issu d'un centre de formation agréé par la Communauté Française. Après 3 années de travail, les réponses ont été trouvées mais également expérimentées dans une dizaine de quartiers.
    Les professionnels désireux de mettre en oeuvre cette approche pragmatique trouveront dans cet ouvrage des clés pour une action efficace.

  • Est-il encore besoin de présenter Francis Balace, titulaire de la chaire d'histoire contemporaine à l'Université de Liège? Ses nombreuses publications, ses conférences et ses interventions dans la presse écrite ou radio-télévisée ont fait de lui une référence sur le plan scientifique mais également aux yeux du public cultivé.
    De l'histoire politique et diplomatique à l'histoire militaire, de la Guerre de Sécession à la Deuxième Guerre mondiale et de l'extrême-droite à l'histoire de la monarchie, ses champs d'investigation ont été aussi nombreux que variés. Combinant plume alerte et talent oratoire, il a grandement contribué, depuis quarante ans, à enrichir l'historiographie belge des XIXe et XXe siècles.
    À l'occasion de son départ à la retraite, le 1er octobre 2009, vingt-trois historiens issus d'horizons divers se sont réunis afin de publier un volume de Mélanges en son honneur, aux Éditions de l'Université de Liège. Leurs contributions s'articuleront autour des thèmes qui lui sont chers : diplomatie et monarchie, radicalité et identité, armée, guerre et renseignement.

  • La catégorie du symbolique joue un rôle central dans la pensée de Pierre Bourdieu. Pourtant, elle a été assez peu théorisée en tant que telle, alors que d'autres notions clés - comme celles d'habitus ou de champ - ont fait l'objet de commentaires minutieux et de reprises méthodiques.
    Le présent ouvrage, complété par une intervention de Pierre Bourdieu et un épilogue de l'écrivain Annie Ernaux, entend faire valoir que le « symbolique » concentre la démarche du sociologue dans ce qu'elle a de plus singulier et de plus irréductible. Les auteurs ici réunis procèdent à cette réévaluation en trois stades, qui correspondent à autant de champs de réflexion : anthropologie, culture et politique.
    Au-delà, c'est du rayonnement international de l'oeuvre de Pierre Bourdieu que l'on veux encore témoigner, ainsi que de la diversité des objets q'une même discipline de pensée continue de prendre en compte - de la gastronomie à la photographie, des littératures périphériques à l'art d'avant-garde, des politiques de contrôle social aux pratiques journalistiques.

  • L'époque des pères fondateurs de l'Europe nous paraît, aujourd'hui, bien lointaine. La construction de l'Union européenne donne le sentiment d'être le fruit de la communion des États et de leur population, mues par un même élan d'enthousiasme. L'abandon d'une Constitution pour l'Europe lors du refus français et néerlandais semble pourtant aller à l'encontre de cet enthousiasme : le rêve européen se serait-il brutalement interrompu ? La construction européenne serait-elle remise en question ? Partant de ces questions très souvent soulevées et débattues, cet ouvrage démontre que la réalité est bien plus complexe qu'une opposition « stop ou encore » et que la ratification des différents traités européens, par les États membres et leur population, ne fut pas toujours acquise sans heurt. Au travers d'une analyse systématique des votes des assemblées parlementaires et des résultats des referenda, l'ouvrage confronte ces présupposés à la « dure » réalité des urnes et laisse apparaître certaines nuances, concernant, notamment, le fait que le Royaume-Uni et la Pologne ne sont pas nécessairement les États les plus « eurosceptiques » ou que les conséquences des referenda danois, irlandais ou français étaient vraisemblablement prévisibles.

  • Le faible taux de réussite à l'entrée de l'université ne laisse personne indifférent. Il était légitime que ceux qui ont pour mission de former ces étudiants se soucient de cette situation. Des études ont déjà été consacrées à cette question, établissant un lien entre certaines variables et la réussite des étudiants. L'apport de MOHICAN consiste en l'apport de variables complémentaires comme l'origine socio-culturelle des étudiants, leurs préacquis, leurs méthodes d'apprentissage et leurs efforts individuels. Coordonnée par le Prof. D. Leclercq de l'ULG, la recherche présentée repose sur le test de populations d'étudiants de toute la Communauté française de Belgique. Au-delà de sa dimension prédictive, le travail fournit aux étudiants et aux enseignants universitaires des informations importantes pour l'amélioration des chances de réussite.

  • Contributions de Georges ANDROULAKIS, Christine BECKMANN, Joanna GÓRECKA, Romain MARTIN, Franz-Joseph MEIßNER, Edyta MOSORKA, Agnieszka NOWICKA, Véronique PELT, Anna SCHRÖDER-SURA, Hanna SKRIVÁNEK, Weronika Wilczynska, Bernadeta WOJCIECHOWSKA

  • Sous les coups de boutoir d'évolutions démographiques, culturelles et économiques, le déroulement des biographies contemporaines s'éloigne de plus en plus du modèle linéaire et synchronisé qui prévalait jadis. Les seuils qui contribuaient à distinguer les différentes étapes d'une vie n'ont plus la même pertinence. Et en ne considérant que les indicateurs «classiques» liés aux calendriers matrimoniaux, familiaux, professionnels ou résidentiels, on risquerait d'occulter ou de laisser dans l'ombre les modalités actuelles d'organisation des biographies individuelles. Un renouvellement des catégories sémantiques ou conceptuelles, des dispositifs méthodologiques s'impose donc, et cet ouvrage collectif entend y contribuer. Les parcours biographiques contemporains y sont appréhendés sous l'angle d'indicateurs objectifs (transitions résidentielles, santé physique) et des processus subjectifs de mise en forme d'une expérience personnelle parfois marquée par des ruptures et la souffrance.

  • Contributions de Georges ANDROULAKIS, Christine BECKMANN, Christiane BLONDIN, Annick FAGNANT, Christelle GOFFIN, Joanna GÓRECKA, Romain MARTIN, Cathérine MATTAR, Franz-Joseph MEIßNER, Edyta MOSORKA, Agnieszka NOWICKA, Véronique PELT, Philippe Raxhon, Anna SCHRÖDER-SURA, Hanna SKRIVÁNEK, Weronika Wilczynska, Bernadeta WOJCIECHOWSKA

  • Modulation de l'effet de la porte-au-nez par les émotions subliminales, Inès Skandrani-Marzouki Une étude des représentations sociales de la dépression chez les patients, les professionnels et les étudiants à travers les enjeux entourant son traitement, Philippe Tremblay et Catherine Garnier Bien-être psychologique et motivation autodéterminée chez les enseignants, Murielle N. NTSAME SIMA, Pascale Desrumaux et Jean-Sébastien Boudrias Science-action groupale et techniques d'animation Science-Action Groupale et Techniques d'Animation Petit groupe ou groupe restreint ? Réduire ou décanter ? Un construct lewinien de la dynamique des groupes, Pierre DE VISSCHER Un partenariat : Le Centre de Dynamique des Groupes et d'Analyse Institutionnelle Consignes aux auteurs Bulletin d'abonnement 2013

  • Modulation de l'effet de la porte-au-nez par les émotions subliminales, Inès Skandrani-Marzouki Une étude des représentations sociales de la dépression chez les patients, les professionnels et les étudiants à travers les enjeux entourant son traitement, Philippe Tremblay et Catherine Garnier Bien-être psychologique et motivation autodéterminée chez les enseignants, Murielle N. NTSAME SIMA, Pascale Desrumaux et Jean-Sébastien Boudrias Science-action groupale et techniques d'animation Science-Action Groupale et Techniques d'Animation Petit groupe ou groupe restreint ? Réduire ou décanter ? Un construct lewinien de la dynamique des groupes, Pierre DE VISSCHER Un partenariat : Le Centre de Dynamique des Groupes et d'Analyse Institutionnelle Consignes aux auteurs Bulletin d'abonnement 2013

  • Cet ouvrage, paru à l'occasion du vingtième anniversaire du Parlement wallon, comprend un ensemble de textes traitant de plusieurs identités régionales (Pologne, Mexique, Espagne, Balkans,...) à l'aube du 21e siècle. Où va la citoyenneté européenne? Pourquoi ne pas parler de Terre plutôt que de régions, provinces, pays? Comment a évolué le nationalisme en Espagne? Quelles sont les conséquences et les observations sur la chute de l'empire Ottoman? Autant de thèmes fondamentaux abordés au sein de cet ouvrage par des spécialistes, qu'ils soient professeurs ou philosophes, lui donnant une saveur toute particulière en ce nouveau millénaire.

empty