Rue D'ulm

  • En france, l'emploi des seniors est en panne, tandis que nos voisins européens ont mieux réussi dans ce domaine depuis le milieu des années 90.
    Existe-t-il une spécificité française, ou nos réformes sont-elles inadaptées, donc inopérantes ?

  • L'épigraphie fait peur.
    Historiens, linguistes, archéologues en connaissent l'intérêt : ils ont quelquefois peine à s'y retrouver. Les pierres inscrites jouaient en effet, dans la cité antique, un rôle infiniment plus grand et plus divers que de nos jours, et c'est par milliers qu'on a conservé des inscriptions grecques et latines - dont le nombre s'accroît chaque année grâce à de nouvelles découvertes. Où trouver les inscriptions sorties du sol italien depuis la parution du Corpus Inscriptionum Latinarum ? L'édition la plus autorisée de la pierre de Rosette ou de l'édit de Dioclétien ? Les répertoires prosopographiques qui permettront d'engager une première étude d'histoire sociale ? Pour aider à répondre à de telles questions, un groupe de chercheurs liés à l'ENS a réuni cette bibliographie sélective, dévoilant au profane les principales clefs de la science épigraphique, et le conduisant du monde gréco-romain aux autres peuples du pourtour méditerranéen et de sa périphérie plus lointaine.
    Cette quatrième édition, entièrement refondue, compte quelque 3 000 notices, dont plus du quart signale des publications parues depuis l'édition précédente.

  • La gestion participative des ressources naturelles a été imposée aux pays en développement par les bailleurs de fonds internationaux dans les années 1990. Cette nouvelle modalité de gestion des ressources se construit en théorie avec l'appui des populations locales pour leur propre bénéfice. Dans la réalité, elle tend plutôt à s'imposer à elles. Elle les détourne de l'accès à des ressources sanctuarisées. Elle favorise globalement la captation de rente par l'État et certaines ONG de conservation.

    Les projets de gestion participative des ressources naturelles se révèlent alors souvent inadaptés pour les populations. Ils renforcent les inégalités sociales au niveau local et ne parviennent pas à réduire de manière substantielle la dégradation des ressources naturelles. Un tel constat plaide donc pour une reconfiguration de cette gestion sur la base d'une véritable démocratie participative et pour le développement de processus longs permettant un véritable apprentissage collectif.

  • Célèbre traducteur et commentateur de Hegel, historien de la philosophie contemporaine, passeur de textes et de concepts, professeur et directeur de travaux universitaires, Jean Hyppolite (1907-1968) fut véritablement un « protecteur de la nouveauté » et, partant, une figure essentielle au développement de la philosophie française du XXe siècle.

    Ce livre rassemble, avec les contributions de certains de ses anciens élèves les plus éminents (Badiou, Balibar, Macherey) et de chercheurs étrangers, un certain nombre d´écrits d´Hyppolite - dont son premier et son dernier essai - restés inédits ou devenus indisponibles, et qui n'avaient pas été inclus dans le volume de ses Études sur Marx et Hegel (M. Rivière, 1955) ni dans le recueil posthume Figures de la pensée philosophique. Écrits 1931-1968 (PUF, 1991). Un entretien de 1965 entre Jean Hyppolite et Alain Badiou complète le livre. Sous la direction de Giuseppe Bianco

  • En 1983 paraissait L'Homme neuronal de Jean-Pierre Changeux. L'ouvrage eut un impact considérable, bien au-delà du monde scientifique. Il proposait un nouveau programme de recherche en neurobiologie, mais aussi une vision matérialiste des rapports entre le cerveau et la pensée. De ce fait, il suscita des réactions parfois violentes chez les philosophes et les psychanalystes.
    Plus de trente ans après, nous ouvrons de nouveau le débat entre Changeux, ses collègues scientifiques, les spécialistes des sciences humaines et les philosophes. Si l'échange a lieu dans un esprit d'écoute et dans une ambiance apaisée, cela ne signifie pas que les différences de point de vue aient disparu. Ce livre montre les progrès accomplis dans la connaissance du cerveau pendant ces dernières décennies et la manière dont le débat a évolué tout en conservant sa force et son actualité. L'ensemble constitue aussi une excellente introduction à l'oeuvre de Jean-Pierre Changeux.

  • Pierre Hadot n´est pas seulement celui qui a réintroduit dans la philosophie contemporaine l´enseignement de la philosophie antique, de la philosophie comme « manière de vivre », renouvelant, notamment chez Michel Foucault, le rapport de la philosophie à la vie. Il est aussi - et les études ici réunies le montrent - celui qui a suivi la reprise de cet enseignement, de la philosophie antique à la philosophie contemporaine en passant par la philosophie moderne, chez les plus grands auteurs, inventant la « manière de lire » qui convient à cette « manière de vivre », orientation dans l´existence et dans la culture. Il est donc enfin, ou plutôt d´abord, le philosophe lui-même singulier que l´on peut lire et entendre ici, dans un entretien inédit avec Arnold I. Davidson. Ce volume, le premier consacré à son oeuvre, est issu des rencontres tenues à l´École normale supérieure en son honneur, et soutenu par le Collège de France où il fut professeur. Il introduira chacun à l´idée la plus simple et la plus profonde de la philosophie.

  • Homère « maître de rhétorique » ou Homère « premier sophiste », tel est le paradoxe d´une réception antique qui fait de l´aède de Chios le maître d´un idéal oratoire. Ce volume décline les différentes modalités selon lesquelles l´autorité d´Homère s´exerce ou se voit discutée, dans la formation rhétorique des élites d´abord, puis dans le discours des sophistes et des orateurs. Dans les multiples situations de communication auxquelles l´homme éloquent sait répondre - discours public, banquet, dialogue familier, cour impériale -, le Poète est souvent invité. Parler d´Homère, c´est se révéler homme de culture, mais c´est aussi cimenter cette culture, en empruntant, par les exemples et les citations homériques, un langage partagé par les Grecs, depuis l´Athènes classique jusqu´à l´époque byzantine.

  • Le salaire est une composante essentielle du niveau de vie. Son montant présente pour l'immense majorité des travailleurs un enjeu considérable. Comment les différents salariés perçoivent-ils à la fois le salaire qu'ils touchent et les écarts qui le séparent de celui des autres ? Portant sur les modalités subjectives de la perception des salaires ainsi que sur les critères de justice auxquels se réfèrent les individus pour évaluer leur montant, les deux grandes enquêtes dont est issu cet ouvrage mettent au jour les relations que les travailleurs entretiennent avec leur salaire ainsi que le sens qu'ils attribuent à leur rémunération. Un même questionnaire, l'enquête « SalSa » (« les salaires vus par les salariés »), a été administré à un échantillon de salariés des entreprises, privées et publiques, d'un côté, et à un échantillon de salariés de la fonction publique de l'autre.
    Il ressort de ces enquêtes que, du point de vue des salariés, le salaire ne se réduit jamais à une simple somme d'argent destinée à satisfaire des besoins. C'est aussi une façon de mesurer la valeur du travail accompli, sa reconnaissance par la société et donc la valeur de la personne ellemême, en soi mais aussi en relation avec les autres. C'est pourquoi la façon dont les individus connaissent, appréhendent et jugent leur rémunération et celle des autres est un élément essentiel pour comprendre les procédures de détermination et donc de négociation des salaires, mais aussi le sens que les individus attribuent à leur travail.

  • Du Cambodge à l´Afghanistan, des Balkans à l´Afrique subtropicale, des guerres du Golfe au conflit israélo-palestinien et aux révolutions arabes, ils ont couvert tous les grands conflits contemporains. Faisant voyager le lecteur sur leurs épaules, ils savent extraire la politique du quotidien des populations qu´ils rencontrent sur le terrain. « Volontaires » de l´information, témoins engagés, ils se muent alors en historiens du présent.
    En dialoguant dans ce livre, Pierre BARBANCEY, Renaud GIRARD, Jean-Pierre PERRIN et Jon SWAIN nous font découvrir les conditions matérielles du grand reportage de presse écrite, saisir les mutations de leur métier au cours des dernières décennies, comprendre la fascination que le reporter de guerre exerce sur le public.
    Quelles sont donc les motivations de ces civils qui se précipitent sur des lieux de combat que tout le monde cherche à fuir, pour donner à voir ce que chacun sent devoir connaître sans être prêt à l´affronter directement ?

    Avant-propos d´Antonin Durand

  • Pierre Hadot n'est pas seulement celui qui a réintroduit dans la philosophie contemporaine l'enseignement de la philosophie antique, de la philosophie comme « manière de vivre », renouvelant, notamment chez Michel Foucault, le rapport de la philosophie à la vie.
    Il est aussi - et les études ici réunies le montrent - celui qui a suivi la reprise de cet enseignement, de la philosophie antique à la philosophie contemporaine en passant par la philosophie moderne, chez les plus grands auteurs, inventant la « manière de lire » qui convient à cette « manière de vivre », orientation dans l'existence et dans la culture.
    Il est donc enfin, ou plutôt d'abord, le philosophe lui-même singulier que l'on peut lire et entendre ici, dans un entretien inédit avec Arnold I. Davidson.
    Ce volume, le premier consacré à son oeuvre, est issu des rencontres tenues à l'École normale supérieure en son honneur, et soutenu par le Collège de France où il fut professeur. Il introduira chacun à l'idée la plus simple et la plus profonde de la philosophie.

  • Deux lettres inédites ouvrent ce numéro : la première, étudiée par P. Wise, est un brouillon inédit autour de l'affaire Dreyfus ; la seconde, une lettre de condoléances de Marcel Proust à Antoine Bibesco.
    G. Henrot étudie ensuite le paradigme du nom de Bergotte, tandis que G. Perrier renvoie l'art de la mémorisation à ses origines antiques et médiévales.
    L'essentiel du bulletin étant consacré cette année à l'intertextualité - en hommage aux travaux d'Annick Bouillaguet : Vermeer dans le Carnet de 1908, Manet ou la critique comme conversation mondaine, "Proust et Montaigne : des affinités électives", l'intertextualité baudelairienne.

    Les principaux collaborateurs de ce numéro :
    Jamila BEN MUSTAPHA, professeur à l'université de Tunis;
    Geneviève HENROT, professeur à l'université de Trieste;
    Juliette HASSINE, professeur à l'université de Bar-Ilan à Ramat-Gan en Israël;
    Yasué KATO, professeur à l'université de Nagoya;
    Guillaume PERRIER, doctorant à l'université de Paris-Diderot;
    Caroline SZYLOWICZ, professeur au Proust-Kolb Archive de l'université d'Urbana-Champaign en Illinois;
    Pyra WISE, documentaliste à l'ITEM.

  • Le Bulletin d'informations proustiennes fait le point, chaque année, sur le travail entrepris par l'équipe Proust de l'Institut des textes et manuscrits modernes (CNRS) : inventaire, classement, transcription et exploitation critique des brouillons et des manuscrits.
    La seconde partie du BIP est consacrée aux nombreuses activités proustiennes dont elle tente de dresser la liste par rubriques : cours ou conférences, expositions et ventes, publications prochaines, travaux inédits ou en cours.

  • Lalies est une publication à périodicité annuelle qui traite de linguistique et de théorie littéraire, avec, comme champ d'application principal, les langues et littératures grecques et latines. Elle fait aussi place à la linguistique comparée indo-européenne et à la linguistique générale. Les Lalies 2, 4, 6, 8, 10 et 12 ont été publiés par les Presses de la Sorbonne nouvelle.

  • L'épigraphie fait peur, Historiens, linguistes, archéologues en connaissent l'intérêt; ils ont peine à s'y retrouver.
    Les pierres inscrites jouaient en effet, dans la cité antique, un rôle infiniment plus grand et plus divers que de nos jours, et c'est par milliers qu'on a conservé des inscriptions grecques et latines - dont le nombre s'accroît chaque année grâce à de nouvelles découvertes. Où trouver les inscriptions sorties du sol italien: depuis la parution -du Corpus inscriptionum latinarum ? L'édition la plus autorisée de la pierre de Rosette ou de l'édit de Dioclétien Les répertoires prosopographiques qui permettront d'engager une première, étude sociale ? C'est pour faciliter la réponse à de telles questions qu'un groupe de chercheurs avait en 1986 proposé une première édition de cette bibliographie sélective, dévoilant au profane les principales clefs de la science épigraphique, et le conduisant du monde gréco-romain - aux peuples " barbares " qui entouraient la Méditerranée.
    Cette troisième édition, entièrement refondue, compte quelque 2600 notices, . et fait également apparaître les ressources informatiques utiles aux épigraphistes, CD-Roms et sites Internet.

  • Comment fonctionne la critique d'art ? Quelles sont les relations unissant artistes et critiques ? Rarement réédités depuis leur parution au Mercure de France entre 1890 et 1914, les textes présentés ici abordent la critique d'art selon des présupposés théoriques, mais aussi comme un exercice pratique qui constitue le quotidien du critique.
    Une nouvelle image du Mercure se dessine : jamais la revue n'a été étudiée autrement due comme un organe de la presse symboliste, préoccupée surtout de littérature. On y voit pourtant s'affirmer une critique d'art originale, gageant sur la diversité des opinions suscitées par l'impressionnisme et ses suites, Gauguin, Cézanne ou Van Gogh, et largement ouverte aux mouvements artistiques naissants - fauvisme, cubisme et futurisme.

  • L'Europe en formation ne présente pas de destinée manifeste, d'où la difficulté à construire son histoire en évitant la juxtaposition des points de vue nationaux. Ce numéro présente donc une réflexion résolument transversale sur les relations entre circulation et identité, du XVIIIe siècle aux effets du 11 septembre.

    En renversant la proposition habituelle sur les rapports entre la mobilité et les identités nationales, il veut montrer que l'occultation du cosmopolitisme dessine en creux les contours d'un principe de circulation européen. Si l'effort entrepris par les hommes du XVIIIe siècle pour concevoir une civilisation admettant la tension entre cosmopolitisme et enracinement n'a guère eu de postérité déclarée, les modes de refoulement tout comme les formes contemporaines de réactivation signalent la permanence d'une troisième voie sous-estimée entre nationalisme et communautarisme.

    Les contributions ici réunies, montrent comment s'organisent les contradictions entre les deux principes constitutifs qui, en dominant la marche de l'Europe, ont fabriqué, matériellement et mentalement, des Européens, pour le meilleur et pour le pire.

  • Les Nuées, qu´Aristophane même considérait comme la plus « savante » ou « habile » de ses oeuvres, inaugure avec éclat la longue histoire des rapports de l´intellectuel avec le monde. Le chemin qui conduit à l´abolition des dettes contractées par un fils dispendieux passe-t-il par celui des connaissances ? Le père endetté, qui répond au nom transparent de Strepsiade - M. Retourneur -, tente sa chance. En vain : c'est un lourdaud. Lui-même emberlificoté par un fils qui excipe de la leçon des philosophes pour le frapper, il se retournera finalement contre le « Pensoir », l'école philosophique dont Socrate est ici le représentant attitré. La pièce d´Aristophane, avec la virulence propre à la comédie et les ressources propres au théâtre, parle de la relation entre la théorie et la pratique, mais aussi de celle entre les Nuées, divinités aussi suprêmes que complexes, et les simplets que nous sommes tous ; elle parle aussi de la langue et des théories philosophiques, dont elle construit l'unité sous-jacente et dénonce la complicité profonde, par-delà leur confrontation de surface. En fin de compte, la comédie se révèle aussi école de pensée. Platon saura s'en souvenir.
    Préface de Monique TrédéSous la direction de Rosella Setta Cottone

  • Comment l'histoire se transmet-elle en famille ? Que retient-on du passé ? Comment des frères et soeurs peuvent-ils avoir des visions si différentes de leur histoire familiale ? De quelle manière le passé est-il mobilisé dans les conflits familiaux ? Quelle influence a-t-il sur les opinions politiques?
    À travers six enquêtes menées en France métropolitaine, en Nouvelle-Calédonie et en Allemagne, cet ouvrage analyse les heurs et malheurs des histoires de famille. De l'observation de fêtes et de repas familiaux à la conduite d'entretiens individuels, les auteurs relatent au plus près les pratiques des acteurs et montrent que, si ces processus se jouent apparemment dans l'intimité, il faut en dévoiler les conditions matérielles, symboliques, politiques et sociales. On comprend ainsi comment les histoires familiales se produisent, se racontent et se transmettent dans la parenté contemporaine, et composent l'histoire de nos sociétés.

  • Avec une dépense de près de 18 milliards d´euros, les aides personnelles au logement constituent une politique publique majeure visant à soutenir les ménages les plus modestes dans leurs dépenses. Plusieurs évaluations ont cependant remis en question l´efficacité de ces aides en mettant en évidence leurs effets sur les prix des loyers et en suggérant une capture importante de ces sommes par les bailleurs. La hausse des loyers a progressivement poussé de plus en plus de ménage au-dessus du loyer-plafond, transformant incidemment une prestation à l´origine affectée à la dépense de logement, en une prestation sociale comme les autres.
    À partir de ce constat, les auteurs présentent dans cet opuscule une proposition de réforme des aides au logement. Elle a pour objectif de maintenir le budget actuel des aides au logement mais d´en modifier le fonctionnement afin d´améliorer leur efficacité. Dans un premier temps, le dispositif a été repensé afin de rompre le lien direct entre le montant du loyer et le montant de l´aide. Les aides au logement dépendent alors uniquement des caractéristiques du ménage et de ses ressources, comme toute prestation sociale. Dans un second temps, une fusion des aides au logement avec le revenu de solidarité active (RSA) et la prime pour l´emploi est envisagée. Cette réforme vise à réduire les effets inflationnistes des aides sur les loyers, à mieux intégrer les aides en direction des bas revenus en une seule prestation et à améliorer les incitations au retour à l´emploi.

  • Le Bulletin d'informations proustiennes fait le point, chaque année, sur le travail entrepris par l'équipe Proust de l'Institut des textes et manuscrits modernes (CNRS) : inventaire, classement, transcription et exploitation critique des brouillons et des manuscrits.
    La seconde partie du BIP est consacrée aux nombreuses activités proustiennes dont elle tente de dresser la liste par rubriques : cours ou conférences, expositions et ventes, publications prochaines, travaux inédits ou en cours.

  • Études de littérature ancienne 8 Les auteurs se sont attachés à saisir les diverses nuances du rire « littéraire » dans les oeuvres comiques de l'Antiquité.
    De cet art comique, la comédie reste l'expression privilégiée et Aristophane, Ménandre et Plaute sont au coeur de ces études.

  • Le présent volume regroupe les communications présentées en 1984 lors du colloque organisé autour de Féraud à l'École normale supérieure de jeunes filles.
    Il nous fait connaître les lexicographes de l'époque, professionnels ou amateurs, ainsi que Féraud lui-même et ses trois dictionnaires, Dictionnaire grammatical, Dictionaire critique et Suplément.

  • Existe-t-il, à la Renaissance, une apparition ou une évolution originale de la conscience européenne ?> À l'époque de la Réforme, des humanistes (Érasme, Valla, Mathias Corvin, etc.) et de la découverte du Nouveau Monde, l'Europe est-elle assez unie pour se forger une identité propre ?
    Elle est avant tout constituée par un lien de culture, un lien intellectuel qu'incarnent les belles lettres grecques et latines , et un lien spirituel qu'exprime la chrétienté.

  • Lalies 10

    Collectif

    Lalies est une publication à périodicité annuelle qui traite de linguistique et de théorie littéraire, avec, comme champ d'application principal, les langues et littératures grecques et latines. Elle fait aussi place à la linguistique comparée indo-européenne et à la linguistique générale. Ce numéro a été publié par les Presses de la Sorbonne nouvelle.

empty