Michel Pluviose

  • Ouvrage de référence pour les machines à fluides, il en analyse les principes et le fonctionnement de façon extrêmement claire, précise et facilement accessible.
    Sont d'abord développés les principes généraux avec : ? une vue générale et les concepts de base, ? les processus de dissipation d'énergie, ? les rendements résultant de ces dissipations. Puis sont présentées les différentes machines génératrices et réceptrices, leur fonctionnement et leurs spécificités respectives. Les notions de similitude sont particulièrement approfondies. Des exemples d'application chiffrés sont développés dans la plupart des cas, pour les illustrer et pour fixer les ordres de grandeur.
    Des ouvrages complémentaires du même auteur traiteront l'un de la construction des turbomachines et l'autre de leur utilisation dans les applications industrielles.

  • Précision les aspects technologiques et les règles de l'art concernant les diverses parties des turbomachines et de leurs circuits associés. A partir des notions de base indispensables de la mécanique des fluides et des solides, brièvement rappelées, il traite des circuits d'admission et d'échappement, des aubages, des effets instationnaires, des paliers et butées, des matériaux utilisés, des contraintes, des vibrations, des vitesses critiques.
    Des exemples d'application chiffrés sont développés pour illustrer et fixer les ordres de grandeur. Ils rendent la présentation encore plus concrète. Un ouvrage complémentaire du même auteur traite de l'utilisation des turbomachines dans l'industrie.

  • Un premier livre du même auteur dans la même collection traitait des principes et du fonctionnement des machines à fluide.
    Le présent ouvrage développe avec précision les aspects technologiques et les règles de l'art concernant les diverses parties des turbomachines et de leurs circuits associés. A partir des notions de base indispensables de la mécanique des fluides et des solides, brièvement rappelées, il traite des circuits d'admission et d'échappement, des aubages, des effets instationnaires, des paliers et butées, des matériaux utilisés, des contraintes, des vibrations, des vitesses critiques.
    Des exemples d'application chiffrés sont développés pour illustrer et fixer les ordres de grandeur. Ils rendent la présentation encore plus concrète. Un ouvrage complémentaire du même auteur traitera de l'utilisation des turbomachines dans l'industrie.

  • Comment la nature construit-elle des ouragans ? Et peut-on apaiser ces structures auto organisées ?
    Pourquoi avons-nous laissé les phénomènes chaotiques envahir les soupapes de sécurité alors qu'elles sont chargées de protéger les populations, les installations et l'environnement ? Et comment apporter le calme dans ces dispositifs, afin d'échapper à de graves accidents ?
    Notre monde est un mélange subtil d'ordre et de désordre ; il est longtemps resté en partie incompréhensible. Les découvertes en physique au cours des deux derniers siècles ont conduit à des bouleversements considérables, repris pour l'essentiel dans ce livre écrit avec le souci de le rendre accessible au grand public.
    Ce texte rappelle les séismes successifs qui ont ébranlé la science et ont permis d'éclaircir les notions d'ordre et de désordre, de lumière et de matière, de bien et de mal disent les philosophes, notions qui interpellent l'humanité depuis l'Antiquité.
    Dans les années 1970, la théorie du chaos bouscula notre vision déterministe du monde et les structures dissipatives mirent en évidence l'émergence d'ordre lorsqu'un système dissipatif est poussé loin de l'équilibre. Or certaines de ces structures dissipatives jaillissantes sont néfastes pour le genre humain, car le monde microscopique, en s'organisant peut prendre le contrôle de notre monde macroscopique et conduire à des désastres.
    C'est ainsi qu'une tempête tropicale peut devenir un ouragan, c'est-à-dire un énorme moteur thermique mobile sur la surface de l'océan qui vient s'essouffler sur les terres habitées en y semant la désolation.
    On propose donc de détruire cette structure dissipative dangereuse en supprimant l'ordre qui s'est introduit lors de sa formation. Mais est-il permis d'éliminer de l'ordre dans la nature ?
    L'ordre dans un ouragan, par exemple, n'est pas parfait ; il reste à un niveau élevé de désordre mesuré par l'entropie, nouvelle appellation du désordre. Par ailleurs, il semble humainement impossible d'obtenir un système en ordre parfait, donc à entropie nulle (sans aucun désordre), comme le fut notre Univers dans ses premiers instants.
    Des manifestations de même nature sont décrites, avec suffisamment de précision dans la Bible. Il était tentant de les analyser en physicien et non en théologien, afin de ne pas sortir de notre domaine de compétence.
    C'est le sens de la lettre adressée au Pape François et aux autorités religieuses ; elle constitue le fil directeur de ce livre.

  • Un jour sans vent, tout paraît calme, et pourtant des milliards de milliards de molécules s'agitent et se bousculent en permanence, dans le monde microscopique, sans trop se faire remarquer.
    Et le vent se lève. Il possède une certaine énergie cinétique que l'on peut récupérer en partie sur des éoliennes. Puis parfois, des vents tempétueux peuvent aussi survenir qui détruisent beaucoup de nos constructions et abîment la nature sur leur passage. Dans de telles conditions, on ne sait plus récupérer leur puissance motrice.
    Dans ces cas extrêmes, que fait-on ? Rien !
    On se terre en attendant que ces tornades et vents tumultueux s'épuisent.
    Des phénomènes analogues et dangereux se manifestent parfois dans certaines installations qui véhiculent des fluides.
    Tous ceux qui ont contemplé de l'eau s'échapper d'un simple robinet savent combien il est difficile de comprendre la structure des jets formés. A partir d'une certaine ouverture, le jet devient turbulent : on pénètre alors dans le chaos. Dans ce cas simple, à la portée de tous, la faible puissance motrice du jet est perdue, évidemment sans aucun danger, dans l'atmosphère.
    Mais dans d'autres applications aux fluides gazeux, des énergies énormes doivent être dégradées. Par les voies de la physique, on étudie d'abord ces écoulements internes chaotiques afin de pouvoir ensuite les maîtriser pour protéger les hommes, leurs installations et leur environnement.

empty