S Buchter

  • Jamais auparavant il n'y a eu un empire comme Black Rock. Créé en 1988, BlackRock est désormais le plus gros gestionnaire d'actifs indépendant au monde. À fin septembre, BlackRock avait en charge la gestion d'environ 7 000 milliards de dollars et comptait plus de 16 000 employés dans plus de 30 pays. BlackRock investit, analyse et conseille les grands investisseurs, qui sont tant des particuliers que des institutions : syndicats, institutions publiques, ministères des finances, banques centrales.
    Comment la « banque fantôme » a-t-elle réussi à acquérir des actions pertinentes dans les entreprises les plus importantes telles qu'Allianz, Total, Adidas ou Deutsche Bank en dehors de la surveillance des autorités ? Le fondateur et directeur de BlackRock, Larry Fink, fait tourner des fils invisibles dans l'économie mondiale, mais aussi ici, à notre porte. En France, BlackRock détient des parts significatives dans toutes les entreprises du CAC 40 et dans plus de 170 entreprises en tout, soit près de 90 milliards d'euros investis. Les actions de BlackRock dans les seules entreprises du CAC40 français pourraient lui rapporter plus d'un milliard d'euros de dividendes annuels. Un seul faux pas, et le monde financier pourrait être ébranlé jusqu'à ses fondations.

  • Aujourd'hui s'ouvre une période propice à faire mémoire des émotions vécues, mais aussi à discerner la place de la dimension spirituelle dans le prendre soin en temps de pandémie.
    Plus qu'un bilan, c'est l'occasion de nommer tout ce que cette crise révèle de réactions humaines, de fonctionnement des institutions sanitaires et du système de santé lui-même.
    C'est le moment d'examiner si et comment le Spiritual Care a été vécu et formulé dans ces temps particuliers.

  • Reverdir le Sahara

    Jean-Edouard Buchter

    • Favre
    • 17 Octobre 2019

    Refertiliser massivement le Sahara est une planche de salut pour les problèmes lancinants de l'Eurafrique et du monde. Cette plateforme de résolution des questions de climat, de chômage et de migrations surgit dans son ampleur et sa faisabilité. C'est bien là que se jouera un tournant majeur de ce siècle, sur les terrains sociétaux, techniques, agricoles et culturels. Les institutions internationales y joueront un rôle. Il est crucial d'en prendre conscience le plus tôt possible.

    Cet ouvrage présente des opérations de reverdissement effectuées, en cours d'exécution, en projet, ou à l'état d'idées. Leur réussite et leur pertinence est prise en considération.

    Le Sahara fut vert il y a seulement 5500 ans. L'homme joua un rôle majeur dans sa désertification. Ce rôle peut s'inverser si nous le voulons. L'eau douce est à proximité. La formation de l'humus, puis graduellement la mise en action de l'agroécologie seront les bases de la refertilisation. Les moyens de ces actions, actuels ou en projet, sont décrits dans cet ouvrage.
    Cela paraît une gageure insurmontable au vu de la situation d'insécurité entre autres dans certaines zones. Pourtant, des chantiers sont en cours, portés par des populations qui y croient et qui y travaillent. Ce sont eux qui induisent la pacification, plus durablement que les armées locales ou étrangères. Le projet est de multiplier ces chantiers par milliers !
    Les moyens financiers d'une action de fertilisation seront créés. La réorientation se fera. Cela devrait ressembler à un effort de guerre. Ces retournements sont en gestation. Puisse cet ouvrage contribuer à les accélérer.

empty