Yves Le Guay

  • Vivre heureux... mais oui, bien sûr ! Tout le monde aspire au bonheur, voyons, c'est une évidence ! Le trouver, le faire grandir, le garder, le partager peut-être... Fuyons le malheur, par tous les moyens, notamment par la psychologie et la consommation. Mais, au fait, quel bonheur ? La joie, le plaisir, la félicité ?
    Peut-on encore parler de bonheur dans ce monde bouleversé, menacé, où les médias déversent quotidiennement jusque dans notre foyer le flot des informations épouvantables du monde ?
    Plus le niveau d'angoisse s'élève dans notre société anxiogène, plus on nous parle du bonheur, au point qu'on peut s'insurger contre la tyrannie du bonheur1. Et cela d'autant plus qu'on nous dit que chaque individu est responsable de son bonheur (donc de son malheur).
    Cet ouvrage entend montrer quelques clés pour vivre heureux à la ferme et ailleurs, tout en s'affranchissant, autant que possible, de la mode et sa tyrannie. Sans prétention toutefois, car il appartient à chacun de trouver sa voie.

  • Si Jean Genet a passé peu de temps en Amérique du Nord, la rencontre de l'écrivain avec ce continent a été déterminante. Non seulement les États-Unis ont inspiré continûment les derniers écrits de Genet, mais l'oeuvre et les interventions militantes de ce dernier ont trouvé dans toute l'Amérique du Nord un écho tant politique que littéraire, cinématographique et dramatique. Ce dossier vise à rendre compte de cette rencontre entre l'écrivain français et la vie politique et culturelle nord-américaine, en interrogeant non seulement la place de l'Amérique du Nord dans le parcours et l'oeuvre de Genet, mais aussi l'héritage, souvent scandaleux et fasciné, que Genet a laissé dans les deux territoires américains qu'il a traversés : les États-Unis et le Québec. Revenant sur l'importance bien connue des États-Unis dans le parcours de Genet, le dossier propose aussi pour la première fois d'explorer les liens entre l'écrivain et le Québec. On a connaissance en effet, grâce à L'ennemi déclaré et Un captif amoureux notamment, des voyages de Genet aux États-Unis, mais on sait moins qu'au tournant des années 1970, l'écrivain s'est aussi arrêté au Québec où il a rencontré plusieurs figures majeures du Front de libération du Québec et accordé des entretiens à forte teneur politique. Certes les passages de Genet au Québec furent très rapides. Ils n'en restent pas moins significatifs à maints égards. Au seuil de ce dossier sur « Jean Genet, les États-Unis et le Québec », et avant de présenter plus en détail les articles et documents qu'il contient, nous proposons de reconstituer le récit peu connu des séjours québécois de Genet, et ainsi d'introduire quelques-uns des aspects fondamentaux du rapport de l'écrivain à l'Amérique du Nord tout en esquissant le portrait du dernier Genet.

  • Cet ouvrage propose un cadre de référence présentant des critères et des indicateurs de qualité qui permettront d'évaluer les résultats, les pratiques, l'organisation des services en santé mentale dans la collectivité ainsi que les mécanismes institutionnels nécessaires pour assurer la prestation de services de qualité.

empty