Hachette (réédition numérique FeniXX)

  • Pierre Bas, administrateur de la France d'outre-mer, a été en poste en Afrique, puis chargé de mission au cabinet du général de Gaulle, de 1959 à 1962. Conseiller référendaire à la Cour des comptes, il est député RPR et conseiller de Paris, adjoint au Maire de Paris chargé de la Culture. Il préside le groupe d'études parlementaire des problèmes de la peine de mort, dont il est un adversaire résolu.

  • Le phénomène Lacan, débordant largement la psychanalyse, a gagné toutes les sphères de l'intelligentsia. Lacan fascine aussi bien les Communistes que les Giscardiens, les électroniciens que les théoriciens du marketing. Mais François George, spécialiste de la démystification, démontre que cet engouement ne tient qu'à une utilisation, certes habile, de la poudre aux yeux, et repose finalement sur des feux de mots qui n'ont pas plus de portée que l'enfantin « Comment vas-tu, yau de poêle ? ». Contre un aveuglement dérisoire, qu'on ne peut pardonner qu'aux névrosés ; contre, aussi, l'exploitation tendancieuse du désarroi contemporain, il était urgent d'en appeler à une authentique expérience de l'inconscient, ainsi qu'aux exigences minimales de l'esprit critique. Ce pamphlet implacable fera des vagues sur les divans, et ailleurs.

  • Alors qu'on s'épuise aujourd'hui à racler les fonds poussiéreux de la production socialiste et libertaire des cent dernières années, pour exhumer des auteurs mineurs, l'oeuvre de Georges Sorel est là, immense et foisonnante, à peine effleurée. Irréductible à tout schématisme confortable, elle a longtemps indisposé les professionnels des idéologies de la contestation. C'est que la démarche de Sorel est éminemment subversive. Pionnier du marxisme non dogmatique, apôtre du mouvement ouvrier d'action directe, qui s'appelle à présent autogestion, l'auteur des Réflexions sur la violence doit être relu et médité, à la lumière des grands débats politique et idéologiques qui traversent la société française.

empty