Institut Francais D'archeologie Oriental

  • Le monument connu sous le nom de chapelle-reposoir de Philippe Arrhidée est l'édifice en granite bâti dans la zone centrale du temple d'Amon-Rê à Karnak. Reposoir permanent de la barque divine, il occupe le même emplacement que la chapelle-reposoir de Thoutmosis III, insérée dans le complexe du « Palais de Maât » construit sous le règne d'Hatchepsout. Dégagée des blocs effondrés et partiellement reconstruite par Georges Legrain au début du xxe siècle, la chapelle a été restaurée et sa polychromie fixée lors de travaux entrepris par le CFEETK en 1992-1993. Avec la reprise du programme de relevés épigraphiques et photographiques (2010-2017), la publication longtemps retardée de cet emblématique monument construit au coeur d'Ipet-sout peut désormais être proposée.

  • La porte d'Amon, le deuxième pylône de Karnak I ; études et relevé épigraphique (Ka2Pyln nos 1-33) Nouv.

    La porte du deuxième pylône du temple d'Amon constitue une des réalisations les plus monumentales des Ptolémées à Karnak. Construite au début de l'époque ptolémaïque, elle fut décorée sous trois rois successifs. Ptolémée IV Philopator n'eut le temps que d'appliquer son nom sur la porte basse avant que n'éclate la révolte thébaine. Après avoir rétabli l'ordre, Ptolémée VI Philométor décora en un premier temps la façade de la porte de scènes d'offrandes au dieu Amon. Une douzaine d'années plus tard, c'est le passage intérieur de la porte qui fut gravé. Finalement, Ptolémée VIII Évergète fit graver les textes cosmogoniques du soubassement de la façade. Les textes de la porte décrivent la théologie du dieu Amon dans ses différents aspects. Depuis la création du monde par le dieu, sa ville et son temple sont le modèle sur lequel sont construites les autres villes. Thèbes est le siège du créateur d'où il règne sur le monde. Les scènes décrivent la relation entre Amon et sa parèdre Mout et son fils Khonsou, mais également avec d'autres divinités, telles que Montou, Maât, Isis et Amonet. La décoration définit aussi la relation du dieu Amon avec l'ogdoade et les dieux de Djémé.Textes et images, que nous éditons ici, témoignent de la vitalité de la théologie thébaine à l'époque ptolémaïque, et des pratiques du mythe dans la civilisation égyptienne ancienne.

empty