• Les algorithmes font-ils la loi ? Nouv.

    Après le succès de De l'autre côté de la Machine, Aurélie Jean nous entraîne dans un nouveau voyage : au coeur de nos institutions juridiques et des algorithmes qui s'y exercent. Comment la loi est-elle pensée et appliquée au temps des algorithmes ? Comment les algorithmes sont-ils utilisés au sein du système judiciaire ? Et est-il vraiment possible de les réguler ? C'est un fait : les algorithmes rythment nos vies. Ils nous aident à nous déplacer, à travailler, à nous soigner, et même à légiférer. Certains, alarmistes, diraient qu'ils sont de partout... Or, peu d'entre nous les comprennent, sans parler d'en maîtriser les subtilités. Nos dirigeants, parlementaires et nos juristes n'y font pas exception, et participent pour certains à augmenter la confusion autour de leur utilisation et de leur supposé danger... Pourtant, il est aujourd'hui nécessaire, voire capital, de comprendre le fonctionnement des algorithmes développés, mais aussi d'anticiper leur développement, de l'encadrer et de l'accompagner aussi judicieusement que justement. Une chose demeure cependant certaine : les algorithmes ne disposent d'aucune personnalité juridique face à un tribunal. En revanche, s'ils ne peuvent réellement faire la loi, ils l'influencent et en orientent désormais la pratique. Mal employés, ils deviennent une menace pour ses principes de transparence et d'équité. Bien maîtrisés, ils peuvent, au contraire, guider ceux qui la font et l'exercent afin de garantir le traitement égalitaire de chacun face à la justice. Consciente du défi qui nous attend, Aurélie Jean nous appelle à agir et propose de dompter (plutôt que de réguler) les algorithmes à travers des lois souples et anticipatrices, afin de ne rien sacrifier au progrès tout en les pensant dans la plus grande objectivité scientifique, sociale et économique. Car c'est cette même transparence intrinsèque à l'exercice de la justice qui doit s'appliquer dans le champ des algorithmes afin de permettre à chacun - du citoyen au législateur - de garantir l'harmonie, la justice et l'essor intellectuel au sein de nos sociétés.

  • Le visiteur

    ,

    Quand l'art réunit les âmes et casse toutes les barrières !

    Tout près de la jungle, c'est le désert. Un monde de pierres, de bouts de bois épars et de soleil. Ici, personne ne vient jamais : il n'y a RIEN ! Mais voilà qu'un matin apparaît au loin un drôle de pingouin. Il s'arrête, ramasse des pierres, des morceaux de bois... Depuis la jungle, une bande de singes l'observe : mais que fait-il ? Il est complètement zinzin, à construire une maison en plein désert ! Mais... non, il ne construit pas une maison, il fait des choses, des trucs, des... pingouineries !

    De branche en branche, on s'étonne, on commente, on se moque. Mais bientôt, l'un des singes, notre narrateur, ressent soudain l'envie, lui aussi, de créer des pingouineries...

  • L'examen de fin de première année approche ! Célestine et ses camarades doivent s'entraîner sans relâche, car à l'issue, seuls deux tiers des petits rats pourront rester à l'école de ballet... Mais Lison souffre du mal du pays. L'Auvergne lui manque tant qu'elle peine à se concentrer sur la chorégraphie imposée. Il est pourtant indispensable qu'elle retrouve vite sa joie de vivre, et de danser ! Célestine s'interroge : n'y aurait-il pas à Paris des paysages champêtres capables de redonner à son amie le sourire ? Ses idées les emmèneront, avec leurs amis Adèle et Thomas, en haut de la butte Montmartre, puis au coeur des somptueux décors de l'Opéra...

  • « Mathématique, mon amour » : contradiction dans les termes ? Les auteurs nous prouvent le contraire, avec le talent de rester toujours clairs sans renoncer à la profondeur, et avec un sens aigu de la surprise et de l'humour.

    Butinez un à un les articles, de l'abeille géomètre aux mystères du zéro, vous y trouverez les aventures d'explorateurs de la cohérence, des nombres aux propriétés magiques, des raisonnements jubilatoires et de sublimes constructions géométriques. Combien y a-t-il vraiment de feuilles dans un mille-feuille ? De combinaisons dans un Rubik's Cube ? Comment fut résolue la quadrature du cercle et jusqu'à combien peut-on compter sur ses doigts ?
    Les mathématiques sont un langage et l'un des plus beaux. Laissez-vous emporter par la poésie de sa syntaxe.

  • L'intérêt de Voltaire pour tout ce qui touche à la science est connu. Son séjour en Angleterre aussi, source d'inspiration pour son modèle d'une nation conduite par les philosophes. Et si Voltaire avait eu l'occasion de partager une incroyable expérience avec Newton ? Et s'il avait inauguré sa machine à explorer l'espace, le Forslo, application de théories nouvelles et de calculs rigoureux ?...

  • Carrosse voudrait dire quelque chose à Oscar mais il n'ose pas : il a peur de rester seul la nuit dans la roulotte, pendant qu'Oscar va travailler à la fête foraine. Finalement, Oscar accepte de l'emmener mais il devra rester sage ! Carrosse promet. Mais après avoir profité des manèges, il entend des hurlements, et comprend qu'Oscar appelle au secours. Il se précipite pour l'aider et se retrouve dans l'enfer du train fantôme ! OOOUUUUH ! AAAAAHHH !

  • Tout en prenant un malin plaisir à se déclarer réticent à ce genre d'exercice, Jean d'Ormesson déploie dans l'art épistolaire autant de brio et de virtuosité que de talents de stratège et de séducteur. Il laisse libre cours, dans cette version la moins « autorisée » de son autobiographie, à son franc-parler, sa malice, son goût de l'ironie et de la facétie.

    C'est tout l'arrière-plan de son parcours dans le siècle que l'on voit se dessiner au fil de ces échanges multiples, sous l'effet révélateur des relations qui ont le plus compté dans son existence. Le meilleur de sa correspondance, en dehors de ses grandes amitiés littéraires, gravite autour de quelques figures clés. De Raymond Aron ou Roger Caillois à Claude Lévi-Strauss, tous ont agi sur Jean d'Ormesson comme autant de maîtres et d'inspirateurs dans sa réflexion intellectuelle et philosophique et l'évolution de son oeuvre.

    « Les amitiés qui commencent par les livres sont peut-être les plus fortes », écrivait-il à José Cabanis. Cet ensemble de « messages portés par les nuages », selon la formule de Jean-Marie Rouart, en offre une vivante et savoureuse illustration. C'est le même amour fou de la littérature qui explique l'amitié paradoxale de Jean d'Ormesson avec des auteurs aussi distincts de lui que Michel Déon ou François Nourissier. À travers eux on découvre ici son autoportrait le plus inattendu.
    Jean-Luc Barré.

  • Nouvelle édition du magnifique portrait de l'une des premières militantes de la cause féministe.

  • Sweet tooth t.4 Nouv.

    Il y a de cela de nombreuses années, une mystérieuse pandémie frappa la Terre et décima la quasi-totalité de la population. Aux mêmes instants, une nouvelle espèce - mi-homme mi-animale - faisait ses premiers pas. Gus, hybride livré à lui-même depuis la mort de son père, a traversé une Amérique hostile pour comprendre d'où il venait et qui il était. Il a vécu de nombreuses aventures, trouvé des amis fidèles, l'amour aussi, mais surtout la paix intérieure. Des années plus tard, l'histoire se répète. Un jeune garçon aux bois de cerf se réveille dans un monde qui lui est étranger et dans lequel l'humanité lutte pour sa survie. Cependant, avec le temps, les rôles se sont inversés : les hybrides ont pris leur revanche et les oppressés d'hier sont devenus les oppresseurs.

  • Le grand vide

    Lea Murawiec

    • 2024
    • 20 Août 2021

    " Mais... Manel Naher, c'est moi ! " Qui est donc cette autre Manel Naher, qui fait la Une des journaux ? Elle fait de l'ombre à Manel Naher, la vraie Manel Naher, l'héroïne de cette histoire ! Elle ne se rend pas compte qu'elle la met en danger, la vraie Manel Naher, en ayant tout ce succès ? Vous comprenez, si tout le monde se met à penser à cette Manel Naher qui devient célèbre, au lieu de penser à Manel Naher, qui passe ses journées au fond d'une petite librairie...
    Eh bien : on risque de l'oublier, notre Manel. Et dans ce monde, si l'on ne pense plus à vous, alors vous mourrez, tout simplement. Penser à quelqu'un, c'est lui donner de la Présence. L'horizon, ici, est barré par les milliers de noms qui s'affichent de toutes parts, et les mendiants ne quémandent qu'une seconde d'attention... Survivre pour certains, devenir Immortel pour d'autres : c'est la Présence qui fait tourner cette ville tentaculaire.
    Manel, elle, tournerait volontiers le dos à tout ça ; mais là-bas, au delà des grattes-ciel, il n'y a que le Grand Vide, d'où personne n'est jamais revenu... Léa Murawiec met ici son dessin virtuose au service d'un récit riche et lumineux, au rythme bouillonnant. Son talent et sa maîtrise illuminent ce premier livre enthousiasmant, et on se laisse avec bonheur emporter dans ce Grand Vide !

  • L'Ethique parut en 1677, après la mort de Spinoza.
    Par sa perfection formelle de diamant taillé et par son monisme déterministe intransigeant, proche d'une " ivresse de Dieu " (Novalis) ou d'un " athéisme poli " (Henri Gouhier), l'oeuvre manifesta immédiatement son pouvoir de subversion. Elle ouvrit et rendit possibles le XVIIIe siècle et les Lumières. Aujourd'hui, sa fécondité reste entière. Une nouvelle traduction française, rigoureusement argumentée, et un nouveau regard prenant en compte l'ensemble de l'ouvrage révèlent l'Ethique comme une philosophie du désir accompli et de la joie extrême.
    Par son cheminement vers " l'homme libre " et vers " la félicité ", elle rend possible la naissance d'une philosophie contemporaine qui soit à la fois une sortie de crise et une éthique de la vraie vie. Une étude introductive approfondie et des commentaires largement développés éclairent la cohérence conceptuelle et le propos existentiel de l'oeuvre en même temps qu'ils justifient les choix du traducteur.

  • Petits monstres : fantastique Moyen Âge Nouv.

    Les monstres, ou monstra, "ceux que l'on montre", désignent au Moyen Age des êtres prodigieux, tour à tour effrayants, drôles ou parodiques. Figures majeures de l'imaginaire médiéval, ces créatures fantastiques sont largement représentées dans les pages des manuscrits qui témoignent de l'inventivité des enlumineurs de l'époque et permettent au lecteur de découvrir un univers insolite, fortement incarné.
    Du Léviathan à la bête de la mer dans l'Apocalypse, la Bible regorge de créatures terrifiantes, liées au péché, qui inspirent largement l'imaginaire médiéval. On les retrouve dans les romans arthuriens, où les chevaliers sont souvent aux prises avec des monstres d'une laideur repoussante. Au Moyen Age, les monstres évoquent ainsi tour à tour des êtres aux confins de l'humain et de l'animal, des créatures fantastiques, à la marge.
    C'est tout un univers d'êtres composites, d'animaux à visage humain et d'humains dépourvus de tête, d'animaux hybrides, de dragons, griffons et autres licornes qui inspirent les enlumineurs et peuplent les marges des manuscrits enluminés. Ces petits monstres ont parfois une portée symbolique. A valeur satirique, à l'encontre du clergé, du médecin ou des vices humains, ils donnent alors lieu à des figurations très cocasses.

  • « Kimiko semble préoccupée.
    - J'ai une audition de violon mercredi et je ne suis pas prête, explique-t-elle à ses amies.
    - Parce qu'en plus de la gym et du dessin, tu fais de la musique ?
    S'étonne Noémie. » Je lis tout seul.
    1 histoire + 1 dico + des activités ludiques.

  • Les nombres sont tout-puissants. C'est grâce à eux qu'on fait atterrir sur Mars une sonde au mètre près, qu'on programme nos ordinateurs, qu'on décide de vertigineuses transactions financières ou qu'on modélise l'évolution des épidémies. Si certains animaux savent manier de faibles quantités, aucun d'eux n'a inventé les nombres : ils sont le grand oeuvre de notre espèce.
    Leur longue construction ne s'est pas faite sans heurt. Il a fallu les imaginer et les représenter, apprendre à les manipuler, concevoir le zéro et l'infini, voire en créer qui semblaient ne pas exister... Voici le récit de leurs aventures, enrichi de nombreuses énigmes pour en percer tous les secrets.

  • « Algorithme » : voilà un mot encore mal compris par la plus grande majorité d'entre nous.
    Mais pour la scientifique et entrepreneure Aurélie Jean, rien de plus simple, de plus lisible qu'une ligne de code : elle est la promesse de comprendre, par la virtualisation, la vie elle-même, c'est-à-dire l'ensemble des phénomènes physiques, économiques ou sociétaux - en un mot tout système. Écrire un algorithme, c'est dessiner un chemin de résolution pour un problème donné, un moyen précis et fiable d'accéder à la réponse recherchée. C'est tenter de maîtriser notre monde, aux nombreux enjeux aujourd'hui encore insaisissables.

  • S'il vous est déjà arrivé de vous perdre entre les pages d'un livre, cet atlas, avec ses cartes, ses illustrations et ses renseignements précis, vous aidera à retrouver les lieux qui vous ont fascinés. En tournant à droite à la deuxième étoile ou en suivant le chemin pavé de briques jaunes, vous découvrirez des mondes qui n'existent que là où les mots se rejoignent, des mondes d'où vous ne voudriez jamais repartir.
    Ce guide illustré adressé aux lecteurs de toutes les générations est un cadeau parfait pour tous ceux qui aiment : lire voyager en territoires fantastiques remonter le temps visiter des univers parallèles découvrir l'espace sidéral survivre aux dystopies et parcourir les contes de fées en enfourchant des créatures extraordinaires !

  • Un documentaire surprenant, coloré et foisonnant d'informations sur l'anatomie, la reproduction, les modes de vie et de communication des gallinacées. Des oeufs et des plumes de toutes les couleurs, des poules de toutes les tailles : on trouve dans cet ouvrage tout ce qu'il faut pour devenir des experts !

  • Réputées plus égalitaires que les matières littéraires, les disciplines scientifiques sont celles dont on attend qu'elles rétablissent l'égalité des chances entre les enfants, sans considération de leur bagage culturel ou de leur milieu social. Pourtant les filles, bonnes élèves à l'école, disparaissent des filières scientifiques à mesure qu'elles progressent dans leurs études. Valable aussi pour les jeunes issus des classes populaires ou des minorités ethno-racisées, ce constat appelle une réflexion sans fard sur la place des sciences dans notre système scolaire et dans notre société - sous peine d'en faire, avec la meilleure volonté qui soit, un vecteur de discrimination plus injuste encore.
    Effet Pygmalion, autodépréciation, prophéties autoréalisatrices, menace du stéréotype : cet essai documenté explore comment, loin de la neutralité sociale qu'on leur prête, les sciences attisent les inégalités dans le cercle scolaire aussi bien que familial, mettant en jeu nos représentations à tous les niveaux. Au gré de cette enquête passionnante, l'autrice met au jour des initiatives déjà en place ou à encourager, pour avancer sur le chemin d'une égalité réelle dans le monde des sciences.

  • Les technologies numériques imposent un mode de rationalité fondé sur la définition chiffrée de toute situation et sur une maîtrise indéfiniment accrue du cours des choses. Une connaissance sans cesse approfondie s'instaure, orientant les décisions individuelles et collectives au prisme d'algorithmes visant les plus hautes optimisation, fluidification et sécurisation des existences et des sociétés.
    Ce livre, qui examine la quantification et la marchandisation intégrales de la vie, est le premier volet d'une trilogie devenue la référence sur la compréhension de la nouvelle condition humaine à l'ère numérique. Suivront La Silicolonisation du monde et L'Intelligence artificielle ou l'enjeu du siècle.

  • Merveilles de l'univers : 15 observations scientifiques insolites Nouv.

    Saviez-vous qu'un tiers de votre ADN est commun avec celui d'un champignon? qu'à chaque inspiration vous respirez un atome expiré par Marilyn Monroe? que si le soleil était fait de bananes, cela ne changerait rien? Les dernières avancées scientifiques et technologiques, nos aventures dans l'espace ainsi que notre compréhension approfondie du monde quantique nous ont révélé un Univers bien plus complexe et étrange que nous ne l'aurions imaginé.Cet ouvrage est un voyage fascinant à travers 15 observations scientifiques insolites expliquées avec humour et clarté.

  • Subtiles, addictives, incroyables, piquantes... Voici cent énigmes sélectionnées par le vulgarisateur scientifique hors pair Alex Bellos. Toutes sont résolues en détail et n'exigent qu'un peu d'acharnement, sans oublier une bonne dose de logique et... d'humour ! Non content d'occuper nos esprits ( et nos journées), Alex Bellos en profite aussi pour passer à la moulinette 3000 ans de maths.
    D'une énigme à l'autre, il dresse le portrait des inventeurs de ces casse-tête incongrus, repère les classes de problèmes et débusque les idées reçues. Plaisir garanti !

  • À l'heure où les questions de genre et d'identité sont de plus en plus présentes dans l'espace public, voici un guide qui déconstruit tous les préjugés, les abus de langage, les non-sens liés aux transidentités, afin de mieux les comprendre et de donner les armes pour s'en émanciper . Car si être trans est une histoire de rapport de soi à soi, de prise de conscience individuelle, c'est aussi un rapport à des normes et constructions sociales, culturelles et historiques.
    Véritable prolongement du compte Instagram sur lequel Lexie s'emploie avec patience et grande rigueur à éduquer sur les questions de genre, ce livre est une vraie boussole et un outil d'empowerment pour les personnes trans qui sont souvent isolées, moquées, stigmatisées et font l'objet de violences extrêmes ; mais aussi pour les non trans, concernés ou non, car au-delà des transidentités, c'est sa propre place dans la société et le traitement des différences qu'il s'agit de questionner.

  • Octobre 1940. Alors que l'Allemagne a envahi une partie de la France, Lucie et son époux Raymond s'engagent dans la Résistance. A plusieurs reprises, Lucie redouble de courage pour délivrer son mari retenu prisonnier. Déterminée à lutter contre le nazisme et à se battre pour la liberté, elle ne reculera devant aucun sacrifice.

  • Été 1984. Lorsque le narrateur apprend la mort de sa jeune amie, Agathe, c'est une déflagration. Celle qu'il connaît depuis six ans et avec qui il partage beaucoup ne peut pas avoir disparue. Pourtant c'est un fait : elle a été violée et tuée dans un parking à Vincennes. Personne n'est mieux placé que lui pour témoigner sur cette jeune fille, avec qui il a travaillé et fait la fête. Devenu écrivain, ses souvenirs sont restés intacts : « Je l'idéalisais - et alors ? Il est possible que je l'idéalise aujourd'hui encore dans ces lignes. Au sordide du drame, on peut préférer sans rougir le roman d'un passé réécrit et provisoirement embelli. » C'est ce roman, et celui d'une époque, que nous livre Gilles Leroy, en forme d'hommage vibrant, plus de trois décennies après les faits. Il y dessine avec une grande élégance le portrait émouvant d'une jeune femme libre, plus vivante que jamais, et met en scène une amitié exceptionnelle

empty