• En juin 2019, la France déclarait l'état d'urgence climatique. L'enjeu, initialement politique et économique, est devenu juridique et citoyen mais également médiatique. La crise climatique a appelé à de nouvelles formes de mobilisation de la société civile, le droit devenant le bras armé de cette lutte. L'objectif de la justice climatique est double. D'abord, lutter contre les inégalités créées par le changement climatique. Ensuite, sensibiliser la communauté internationale à la nécessité absolue d'agir de manière ambitieuse. C'est à l'étude de ces nombreuses actions en justice climatique que ce livre est consacré.

  • Alors que les glaces régressent, les Pôles se présentent comme les derniers bastions du froid. Depuis l'Antiquité, l'homme connaît leur existence et cherche ce qu'ils recèlent. Un pays réservé aux dieux ? La porte d'accès à l'intérieur de la Terre ? L'imaginaire est saisi.
    Des poèmes de Virgile à ceux de Hugo, des voyages de Pythéas à ceux des héros de Jules Verne, la quête des extrémités glacées du globe devient la quête mystique d'un lieu sublime et intouché, antichambre de l'au-delà.
    Voici l'épopée de l'exploration polaire à travers les yeux de ceux qui ont voyagé en rêvant. A l'heure du changement climatique, ce rêve fondra-t-il avec les glaces ? La réponse se cache peut-être dans cette quête d'absolu que déroule la formidable épopée de l'imaginaire.

  • Malgré le progrès des connaissances, les pratiquants sont le plus souvent démunis pour analyser le danger d'avalanche. Inspirés par le guide et nivologue suisse Werner Munter, avec le souci de répondre aux attentes du public français, les auteurs proposent des outils simples et une méthode fiable pour réduire le risque.
    À chaque nouvel accident d'avalanche, on invoque trop souvent la fatalité.
    Si nul ne peut encore prédire avec certitude le départ d'une plaque à un moment précis, on connaît de mieux en mieux les pentes, les situations et les comportements à risques.
    Dans ce manuel illustré par des dessins et de nombreuses photographies, Philippe Descamps et Olivier Moret proposent à tous les pratiquants de sports de neige une méthode accessible et des outils simples pour analyser le risque, faire les bons choix et éviter de se retrouver dans des scénarios dangereux.
    Leur objectif tient en une phrase : "En finir avec la boule au ventre, réduire le risque et retrouver le plaisir".

  • Premier ouvrage à faire le point sur les connaissances environnementale de la métropole Aix-Marseille Provence, ce travail mené par un collectif de chercheurs offre au lecteur une synthèse interdisciplinaire de « science locale » à la portée de tous : la ville, les sols, la biodiversité, la mer, le climat, les risques, les zones protégées, etc. Placée dans un contexte de changement global, cette référence académique est aussi une passerelle vers la société et l'économie.
    Conçu pour communiquer les données environnementales actuelles au plus grand nombre et dans un langage accessible, cet ouvrage permettra de mieux connaître la situation d'Aix-Marseille Provence par rapport à l'environnement, aux défis actuels du changement climatique, aux actions en cours et aux solutions à inventer.
    />

  • Ce livre très largement illustré est basé sur le cours d'histoire de Gustave Huffel (professeur à la prestigieuse Ecole des Eaux et Forêts de Nancy) de 1925. Commenté et complété jusqu'à nos jours, il relate 2000 ans de l'histoire des forêts de France : évolution des essences, surfaces, peuplements, modes de propriété, droit forestier, techniques sylvicoles et usages des forêts et du bois...

    Toile de fond de l'Histoire de France, la forêt connut des politiques très diverses, alternant notamment entre le long et le court terme. Jean-Marie Ballu et Georges-André Morin livrent une véritable analyse du cours d'Huffel, jusqu'alors inédit, qu'ils ponctuent de commentaires pour mieux comprendre les enjeux économiques et politiques. Ils complètent ce cours par un examen de la période de 1827 - promulgation du Code forestier - à 2012.

  • L'environnement ne désigne pas la seule nature, et n'est pas non plus synonyme de géographie physique ou d'écologie mais englobe l'ensemble des relations d'interdépendances entre l'homme, les sociétés et les composantes physiques de la nature.
    Cet ouvrage présente la manière dont la géographie traite de l'environnement : quelles sont les relations entre le système naturel et les sociétés ? Comment évaluer les risques, les nuisances, les ressources et les patrimoines, par définition aux interfaces de la nature et de la société ? Comment gérer l'environnement au travers de choix d'aménagement ?
    Qui sont les acteurs en présence ? Quelle action publique est envisageable entre ces différents partenaires ?
    Un large panorama sur une notion centrale en géographie, assorti de nombreux exemples et d'études de cas localisées.

  • Le souci environnemental né du constat d'une pression dommageable exercée par les activités économiques sur la biosphère a conduit à la multiplication d'initiatives et de régulations destinées à endiguer les destructions. À la mise en économie de l'environnement qu'effectuent de fait les activités économiques quand elles prélèvent des ressources, répondent les efforts de la théorie économique pour penser ces questions et l'élaboration d'instruments de politique économique destinés à intervenir.

    Cet ouvrage pluridisciplinaire (économie, sociologie, histoire, STS) explore les multiples facettes de ces mises en économie de l'environnement (par l'exploitation, par la théorie économique et par les politiques environnementales) à partir d'analyses historiques et contemporaines destinées à en montrer les enjeux, limites et opportunités.
    Le bilan reste contrasté, ces différentes façons de faire l'économie de l'environnement pouvant tendre à négliger les spécificités biogéochimiques de la nature jusqu'à faire l'économie d'une prise en compte ambitieuse de l'environnement.

  • Franckushima

    Géraud Bournet

    Mars 2016 viendra nous rappeler que la catastrophe de Fukushima est loin d'être résolue. En cinq ans, la liquidation du désastre a en grande partie permis sa banalisation et son oubli généralisé malgré des conséquences environnementales, sanitaires et sociales déplorables. Géraud BOURNET est illustrateur indépendant. S'appuyant sur de nombreuses contributions, rencontres, et collaborations, il a regroupé dans FRANCKUSHIMA témoignages, textes originaux, interviews et documents, mis en forme et illustrés pour exposer, à travers la catastrophe de Fukushima, le risque nucléaire auquel nous sommes exposés en France.

  • Cet ouvrage offre une approche structurée de la conduite du changement. Les auteurs présentent un modèle opérationnel du changement autour de trois cycles principaux : le diagnostic, l'accompagnement et le pilotage. Pour chacun de ces cycles, ils présentent les méthodes et les outils nécessaires à la conduite des actions de changement : études d'impact, plan de communication, plan de formation, tableaux de bord, etc., et illustrent leurs propos par de nombreuses études de cas. Boîte à outils intelligente, cette 4e édition est entièrement mise à jour et enrichie d'un chapitre sur le changement agile.

  • Aujourd'hui, la certification ISO 9000 est le sésame qui peut ouvrir de grandes possibilités et représenter une perspective d'avenir à l'entreprise industrielle qui cherche un positionnement concurrentiel sur le marché !
    Ce livre décrit pas à pas la marche à suivre pour mettre en place sa certification ISO 9001. Vous apprendrez à :
    - mettre en place un système de gestion de la qualité efficace et efficient ;
    - garantir une amélioration des processus de travail ;
    - obtenir la confiance de vos partenaires en démontrant le niveau d'efficacité de la gestion de la qualité de votre entreprise ;
    - améliorer votre réactivité face aux opportunités du marché ;
    - fidéliser vos clients.
    Cet ouvrage se compose de deux grandes parties. La première présente la démarche de certification et le cadre du projet afin d'élaborer le cahier des charges.

    La seconde partie propose une méthodologie de mise en oeuvre d'un système de management de qualité, s'appuyant sur la méthode PDCA, pour le cas d'une entreprise industrielle.

    À mettre d'urgence entre les mains de tous les responsables qualité des entreprises industrielles !

  • Bien qu'il soit intégré à l'écosystème forestier, le gibier surabondant peut menacer le renouvellement de la forêt. La première nécessité pour le forestier soucieux de régénérer ses parcelles est donc de reconnaître les dégâts commis par la grande faune. Ce guide apporte tous les éléments pour établir un constat solide de déséquilibre puis propose des solutions pour rétablir l'harmonie entre forêt et animaux. (Avec flashcodes pour reconnaitre les cris de la grande faune et vidéos pour identifier leurs comportements)

  • "La crise du coronavirus a démontré à quel point nos sociétés sont fragiles et vulnérables. Cette vulnérabilité provient de la construction d'une économie basée sur la croissance du profit qui conduit à la surexploitation des ressources, à une perte dramatique de biodiversité, aux changements climatiques et inégalités sociales. Cet ouvrage propose une nouvelle économie qui devra s'insérer dans l'écosystème terre, source d'inspiration pour optimiser la circulation de l'énergie, le recyclage de la matière et prendre en compte la diversité. Elle nécessite une véritable démocratie participative pour recentrer l'économie localement comme un service à la personne. Annulation de la dette et revenu de base universel conduiront à la libération du temps nécessaire à l'individu pour s'impliquer socialement, recréer la convivialité et prendre soin de la planète."

  • La loi de 2014 sur les métropoles (MAPTAM), entrée en vigueur au 1er janvier 2018, attribue aux communes et aux EPCI une compétence exclusive et obligatoire relative à la gestion des milieux aquatiques et à la prévention des inondations (GEMAPI). Une période de transition est fixée jusqu'au 1er janvier 2020. Cette réforme concerne, sur l'intégralité du territoire national, toutes les collectivités qui vont bénéficier de cette nouvelle compétence mais également celles qui vont la perdre.
    Elle implique une restructuration de la gouvernance locale et l'évolution des structures existantes (syndicats mixtes notamment) avec des enjeux notables en termes financiers et sur le plan de la responsabilité des collectivités en la matière. La période de transition est prévue jusqu'au 1er janvier 2020. Le dispositif du nouveau régime s'est affiné au fil des années (Loi Notre de 2015, Loi biodiversité de 2016, loi GEMAPI de 2017) et repose sur une pluralité de dispositions éparses qui rendent difficile la lisibilité de la compétence GEMAPI.
    L'ouvrage clarifie le champ, les compétences et les responsabilités de chacun et rappelle les mécanismes et outils mobilisables par les collectivités concernés. Il rend la compétence GEMAPI compréhensible par des commentaires, pratiques, clairs et synthétiques. Il propose divers outils pour accompagner les collectivités ainsi que des témoignages pour relayer les premiers retours d'expérience et les difficultés de mise en oeuvre.

  • S'adapter au changement climatique comme au changement global est devenu un objectif vital pour toutes les sociétés. Parfois confrontées de façon brutale à l'exacerbation, en fréquences et en intensité, de phénomènes météorologiques tels qu'inondations, sécheresses ou tornades, elles doivent aussi faire face à l'augmentation des températures et à leurs impacts sur l'équilibre des écosystèmes, l'évolution des espèces, animales et végétales, comme sur le développement des populations humaines, leur condition de vie, leur organisation sociale... Si l'étude des variations du climat au cours du temps montre la capacité des écosystèmes à s'adapter ou à se transformer, l'accélération de certains phénomènes, comme l'augmentation planétaire de la température due aux activités humaines, peut conduire à un point de non-retour. Cet ouvrage, composé d'une cinquantaine d'articles écrits par des scientifiques et experts du sujet, est unique. Il suscite une réflexion sur ce qu'est l'adaptation, et la maladaptation, faisant intervenir plusieurs champs disciplinaires, sectoriels et territoriaux. Tout en montrant les freins et les limites, il témoigne et propose des façons d'agir et de s'adapter.

    Ces contributions viennent en appui à la mise en oeuvre de l'Accord de Paris sur le climat (2015) et en particulier à la COP 23 (23e conférence des Parties de la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, à Bonn, 2017), conférence climatique dont l'une des priorités porte sur l'adaptation, tant dans ses objectifs que dans son financement.

    Cet ouvrage est le résultat d'un partenariat entre le CNRS et le Comité 21.

  • L'impératif de protection de l'environnement, tel que garanti par la Charte de l'environnement, pouvait paraître porteur d'aspirations ambitieuses propres à réformer les pratiques administratives et les conditions d'exercice du pouvoir, afin notamment de renforcer le potentiel environnemental des acteurs publics. Mais, à l'échelle de la commune, pourtant pertinente, dans l'exercice de polices, du moins prometteuses, l'ambition affichée ne semble pas avoir produit les effets escomptés. Il n'y a pas eu de revalorisation de l'ordre public général permettant une préservation globale de l'environnement à l'échelon communal. Et de manière générale, l'adaptation des mécanismes de la police municipale à la matière environnementale semble laborieuse et s'opérer avec lenteur. Il en est ainsi tant en raison de la logique de l'indépendance des législations qui a longtemps guidé le juge, que de l'interprétation restrictive qu'il fait de l'obligation d'agir ou encore de sa vision étroite du concours de police qui se traduit par le développement des polices étatiques exclusives. La marginalisation du maire est de nouveau accentuée par le développement de l'intercommunalité. Et la contribution du maire à la mise en oeuvre du principe de participation est encore trop limitée pour que son rôle environnemental en soit revalorisé.

  • Les pays en transition vers l'économie de marché que sont le Cambodge, le Laos et le Vietnam n'échappent pas au mouvement d'urbanisation accélérée que connaît actuellement l'ensemble de l'Asie du Sud-Est. Ils rencontrent cependant des problèmes particuliers, tant sur le plan du fonctionnement que des modes de développement urbain, du fait même de l'ambiguïté de leurs structures politico-administratives. L'ouvrage met ainsi en évidence la spécificité des processus d'urbanisation en cours, les logiques d'action qui les portent et les solutions originales proposées par les pouvoirs publics dans des villes telles que Phnom Penh, Vientiane, Hanoi et Hô Chi Minh-Ville. A travers les exemples de Bangkok et de Chiang Mai, le modèle d'urbanisation thaïlandais, emblématique du libéralisme économique, est examiné en contrepoint.
    />
    Pour chaque pays, les processus et dispositifs opérationnels sont analysés selon trois entrées :
    La gouvernance et la planification urbaine et territoriale ;
    Les questions foncières ;
    Les enjeux environnementaux et de conservation du patrimoine dans la mutation urbaine.

    En reconnaissant la transition urbaine comme un vecteur majeur de la transformation économique et sociale, l'ouvrage propose ainsi une lecture inédite de la reconfiguration des liens entre société et territoire à l'oeuvre dans les pays anciennement sous économie administrée.

  • Cet ouvrage est le premier opus de la collection Montagne et innovation.
     Il vise à montrer comment aborder la question de l'innovation dans les territoires de montagne d'un point de vue pluridisciplinaire - histoire, géographie, droit, économie, etc. - en sciences humaines et sociales.
     Il s'agit d'un essai qui présente, par discipline, un état des recherches autour et sur les concepts majeurs initiés par le projet ITEM (innovation en territoire de montagne).

  • Installée dans "le coude du fleuve Rouge", Hà Nôi compte parmi les plus anciennes capitales d'Asie du Sud-Est. Au fil des siècles, la ville s'est constituée sur un dense substrat de villages. Avec l'ouverture économique des années 1980, Hà Nôi rencontre de nombreux blocages pour s'étendre : l'absence d'un réel marché foncier, des densités très élevées, une politique d'autosuffisance alimentaire qui limite les expropriations et la contrainte hydraulique de ce delta très vulnérable.

    Depuis le début du nouveau millénaire, le changement de vitesse opéré par l'État et les promoteurs immobiliers dans la construction et la planification de la province-capitale pose le problème de l'intégration des villages qui s'urbanisent in situ, du maintien d'une ceinture verte et de la protection contre les inondations. La fusion ville-campagne, qui a toujours fait la spécificité du delta du fleuve Rouge, semble remise en cause.

    A partir d'un riche corpus de cartes et d'études de terrain, cet ouvrage collectif montre comment l'urbanisation au ras des terroirs est confrontée à l'urbanisation "par le haut", la métropolisation. Combinant les approches disciplinaires à plusieurs échelles spatiales et sociales dans une perspective dynamique, il permet de mesurer l'impact des grands projets de développement urbain sur la vie des villages intégrés dans la fabrique de la ville, et de replacer la strate villageoise périurbaine comme acteur à part entière de la diversité socio-démographique de cette métropole en formation.

  • Dans la nuit du 31 décembre 2014 au 1er janvier 2015, la Métropole de Grenoble a été créée dans un silence assourdissant : ni déclaration politique fracassante, ni fête de liesse dans les rues, ni inquiétudes citoyennes, ni grève des personnels. Pourtant, ce qui n'était alors qu'une intercommunalité gérant 265 millions d'euros et environ 1000 personnels et une douzaine de services publics ou compétences d'action publique est devenue un territoire doté d'un budget de 560 millions, d'environ 1400 agents avec une trentaine de compétences « obligatoires » assurées sur la totalité de son territoire. Un bond en avant ou seulement un petit pas ?
    Des spécialistes de la métropole, chefs d'entreprises, consultants, architectes, professionnels issus de milieux associatif ou politique, enseignants-chercheurs nous expliquent et nous interpellent.

  • Second recueil de nouvelles d'Anne Sauvy, cet ouvrage est un classique du genre, connu, apprécié, encensé par la presse. Ces 17 nouvelles savoureuses sur l'alpinisme mettent en scène l guide et son client, le bleausard fraîchement débarqué du train, le grimpeur prétentieux, l'alpiniste malgré lui, le héros historique, le Tour de rôle, la Compagnie, l'obsédé de la « première »... toute une galerie de portraits savoureux et drôles de montagnards Anne Sauvy convoque tout l'imaginaire chamoniard dans des tranches de vies loufoques ou sérieuses, toujours très documentées, qui mettent en scène les représentants de l'attachante faune des alpinistes chamoniards. Humour, histoire, émotion et suspens, un sens aigu de la narration et une très belle plume font de ce recueil un bonheur de lecture, qu'on soit alpiniste ou non : il suffit d'aimer la montagne !Cette nouvelle édition permettra à un public plus jeune de découvrir ce bijou de la littérature de montagne.

  • "Comment améliorer la pertinence de ses créations quand on doit intégrer dans son design de plus en plus d'informations ? Face aux enjeux de demain, l'approche systémique du design permet-elle la cohérence du projet ? La prospective peut-elle aider à mieux concevoir ? Découvrez de nouvelles méthodes d'analyse de designs, illustrés par de nombreux cas pratiques provenant des parcours professionnel et universitaire de l'auteur."

  • L'avenir de l'Afrique de l'Ouest dépend de la capacité de son agriculture à assurer la sécurité alimentaire de sa population, qui devrait doubler en vingt ans, tout en faisant face aux risques nouveaux engendrés par le réchauffement climatique. En effet, les modifications de température et de précipitations déjà à l'oeuvre, et qui devraient s'amplifier, auront dans un futur proche des répercussions importantes sur la production agricole et sur les ressources en eau de cette partie du continent africain.

    L'adaptation des sociétés rurales aux risques climatiques est une des clés pour relever ce nouveau défi. Pour mieux en connaître le potentiel, les processus et les barrières, cet ouvrage analyse les évolutions récentes et en cours du climat et de l'environnement, et étudie comment les sociétés rurales les perçoivent et les intègrent : quels sont les impacts de ces changements, quelles vulnérabilités mais aussi quelles nouvelles opportunités entraînent-ils ? Comment les populations s'y adaptent-elles, et quelles innovations mettent-elles en oeuvre, alors que les effets induits par le climat interagissent avec les changements sociaux, politiques, économiques et techniques en cours sur le continent ?

    En associant des chercheurs français et africains (climatologues, agronomes, hydrologues, écologues, démographes, géographes, anthropologues, sociologues...) dans une approche interdisciplinaire, cet ouvrage apporte une contribution précieuse pour mieux anticiper les risques climatiques et évaluer les capacités des sociétés africaines à y faire face.

empty