• Empreintes Nouv.

    Empreintes

    David Farrier

    • Plon
    • 18 Mars 2021

    À quoi ressemblera le monde dans dix millions d'années ? Et comment les anthropologues de ce lointain futur interpréteront les traces que nous laissons aujourd'hui ?
    La civilisation moderne a créé des objets et des paysages susceptibles de durer dans le temps long : plastique polluant les océans, déchets nucléaires enfouis, routes goudronnées quadrillant la planète, vestiges urbains, carbone pouvant persister dans l'atmosphère pendant cent mille ans... Ces futurs fossiles d'une nature inédite ont le potentiel de révéler de nombreuses informations sur la façon dont nous vivions au XXIe siècle.
    Puisant dans la littérature, l'art et la science, le livre de David Farrier est une méditation profonde sur le changement climatique et l'Anthropocène - nouvelle époque géologique marquant l'incidence des activités humaines sur l'écosystème. De la mer Baltique à la Grande Barrière de Corail, en passant par Shanghai, une des plus grandes villes au monde, il décrit une planète dont l'évolution rapide et ses conséquences dépassent de loin l'actuelle compréhension humaine.
    Avec conviction, il nous interroge sur notre façon d'habiter la planète et d'en dilapider les ressources, et nous interpelle sur ce que nous avons déjà perdu, mais surtout sur ce que nous pourrions encore sauver.

    À la fois message d'espoir et requiem surprenant, cet ouvrage changera non seulement votre façon de penser l'avenir mais aussi votre vision du monde aujourd'hui.

  • Transition énergétique, révolution numérique... Politiques, médias ou industriels nous promettent un monde enfin affranchi du pétrole, des pollutions, des pénuries et des tensions militaires. Cet ouvrage, fruit de six années d'enquête, nous montre qu'il n'en est rien ! En nous émancipant des énergies fossiles, nous sombrons dans une nouvelle dépendance : celle aux métaux rares. Dès lors, c'est une contre-histoire de la transition énergétique que ce livre raconte - le récit clandestin d'une odyssée technologique qui a tant promis, et qui a charrié des périls aussi colossaux que ceux qu'elle s'était donnée pour mission de résoudre.

  • L'âge des low tech ; vers une civilisation techniquement soutenable Nouv.

    Face aux signaux alarmants de la crise environnementale globale - changement climatique, effondrement de la biodiversité, dégradation des sols, pollution généralisée, tensions sur l'énergie et les matières premières -, nous fondons nos espoirs sur les technologies « vertes » et le numérique.

    Plus consommatrices de ressources rares, plus difficiles à recycler, trop complexes, ces nouvelles technologies nous conduisent pourtant, à terme, dans l'impasse. Ce livre démonte les mirages des innovations high tech, et propose de questionner la course en avant technologique en développant les low tech, les « basses technologies », plus sobres et plus résilientes. Il ne s'agit pas de revenir à la bougie, mais d'explorer les voies possibles vers un système économique et industriel compatible avec les limites planétaires.

  • Cet ouvrage décrit l'expérience que les pays arabes ont faite de l'ère du pétrole depuis les premiers forçats de l'industrie jusqu'aux hérauts de la modernité post-pétrolière, en partant des analyses que ces hommes ont livrées sur l'expérience de leurs propres sociétés. En donnant la priorité aux sources arabes, il retrace le versant surprenant de l'histoire de l'énergie du monde contemporain.

    L'après-pétrole est désormais un mot d'ordre dans les pays arabes. Dans le nouvel orientalisme que les pays du Golfe offrent à leurs touristes, les Mille et une nuits sont conjuguées à la modernité numérique mais l'or noir est relégué à l'arrière-plan. Au début du xxi e siècle, la transition économique est pourtant particulièrement difficile pour les pays arabes tant elle implique un changement radical du modèle de société. En un peu plus de deux générations, ces tardvenus du pétrole ont vécu au cours de la seconde moitié du xx e siècle une transformation sans équivalent dans le reste du monde, passant de l'opulence à l'austérité et de l'enthousiasme au désenchantement. Fondement d'un panarabisme volontiers révolutionnaire avant d'être le pilier d'États autoritaires, moteur de l'industrialisation des économies et de leur dépendance économique, exploité sans scrupules par l'État islamique, le pétrole a façonné le monde arabe et conditionné les rapports que nous entretenons avec lui.

  • Depuis les premiers puits désormais à sec jusqu'à la quête frénétique d'un après-pétrole, du cartel secret des firmes anglo-saxonnes (les « Sept Soeurs ») jusqu'au pétrole de schiste, Or noir retrace l'irrésistible ascension de la plus puissante des industries.
    Ce livre éclaire d'un jour inattendu des événements cruciaux - l'émergence de l'URSS, la crise de 1929, les deux guerres mondiales, les chocs pétroliers, les guerres d'Irak, la crise de 2008, etc. -, bousculant au passage beaucoup de fausses certitudes. Le pétrole, notre source primordiale et tarissable de puissance, est présent à l'origine des plus grands déchaînements du siècle passé.
    Or la fin de ce carburant de l'essor de l'humanité devrait se produire bien avant que ce siècle ne s'achève. De gré ou de force. Et nul ne peut dire où cette fin nous conduira...

  • Guerre et eau Nouv.

    Guerre et eau

    Franck Galland

    Des premiers combats de 1914 à l'engagement actuel des armées françaises dans la bande saharo-sahélienne, l'eau est une composante stratégique des opérations militaires. Sa maîtrise a ainsi influencé le sort de plus d'une bataille de la Première Guerre mondiale. Elle fut également un enjeu crucial de la guerre du Désert durant la Seconde et au centre de la planification du Débarquement en 1944. Après 1945, les ressources en eau sont devenues progressivement des cibles et des armes de destruction dans de multiples conflits, jusqu'aux affrontements récents avec Daesh en Irak et en Syrie.
    Aujourd'hui, sur fond de bouleversement climatique, de pression démographique et d'explosion de la demande, certaines régions du monde sont confrontées à une rareté grandissante des ressources disponibles. Cela pose des questions essentielles en matière de sécurité hydrique, alimentaire, énergétique et environnementale. L'eau est ainsi devenue un enjeu de sécurité collective.
    Prenant appui sur des archives militaires et sur des sources diplomatiques inédites, cet essai offre à la fois un éclairage nouveau sur les conflits qui ont traversé et traversent notre monde et une meilleure compréhension des enjeux géopolitiques que portent les ressources naturelles.

  • A l'heure de Flamanville, quelles ambitions climatiques pour la France et quelle place faut-il donner au nucléaire pour y parvenir ? Un plaidoyer pour l'usage raisonné du nucléaire.
    La population de la planète va continuer de croître et son niveau de vie de s'améliorer, conduisant d'ici 2050 à une hausse de la consommation mondiale d'énergie de l'ordre de 50 %. L'énergie nucléaire, associée aux énergies hydraulique, éolienne ou solaire, constitue la seule solution disponible pour satisfaire ce besoin en énergie, qui permette de réduire la place des combustibles fossiles et donc de limiter les rejets de CO2. Mais, comme toute activité humaine, l'industrie nucléaire comporte des risques ; toutefois, ces risques sont parfaitement maîtrisables, et bien mieux maîtrisés que dans beaucoup d'autres industries. Le recours à l'énergie nucléaire devrait ainsi apparaître incontournable aux gouvernements, notamment européens et français, qui ont placé la neutralité carbone au coeur de leurs stratégies. Ce choix de l'énergie nucléaire - qui est recommandé aussi bien par le GIEC que par l'Agence internationale de l'énergie - doit s'accompagner d'une gouvernance irréprochable, prérequis fondamental à l'adhésion de l'opinion publique à son usage dans le long terme. Finalement, le vrai risque pour les décennies à venir serait de ne pas tirer parti des performances démontrées de l'énergie nucléaire, énergie totalement décarbonée, économiquement abordable, environnementalement acceptable, et de continuer à utiliser des systèmes énergétiques coûteux et polluants. C'est à cette réflexion stratégique que ce livre a l'ambition de contribuer.

  • Nous vivons une révolution sans précédent mais qui en a conscience ? Bientôt l'homme disposera, grâce au soleil, d'une ressource énergétique quasi inépuisable et presque gratuite.La révolution du solaire est en marche. Pourtant, et ce livre le montre amplement, elle risque de produire ses effets partout sauf en France.Au-delà d'un discours de façade, tout est en effet mis en oeuvre pour que rien ne change dans notre pays. Désireuse de poursuivre à n'importe quel prix l'aventure nucléaire, EDF contribue largement au statu quo. En outre, une certaine conception de l'écologie, rétrograde, est devenue l'alliée inattendue de la filière atomique.Ce livre est un plaidoyer raisonné pour un autre futur. L'humanité est en passe de devenir la régulatrice de son environnement. En dépassant le vieux conflit entre écologie et économie, une nouvelle voie se dessine. C'est un changement de civilisation qui s'annonce.

  • Prendre le train est une aventure. Instantanés de voyage, réflexions sur la place du train dans nos vies et sur son avenir dans nos sociétés peuplent cet ouvrage. Qui sommes-nous quand nous sommes sur les rails ?? Qui sont ces voisins que nous ne connaissons pas mais avec lesquels nous allons partager une certaine intimité, parfois pendant de longues heures ?? Que disent de nous nos "? tics de train ? " , de la peur de ne plus voir sa valise à celle de ne pas être assis à la bonne place ?? Quels sont les personnages récurrents rencontrés dans un train ?? Que nous l'empruntions pour le plaisir ou pour le travail, le train offre une suspension du temps dans un espace clos, que chacune ou chacun d'entre nous expérimente plus ou moins régulièrement.
    Ce livre décortique cette expérience universelle avec tendresse, intelligence et humour. Vous ne prendrez plus le train par hasard ! David Medioni est journaliste, fondateur et rédacteur en chef d'Ernest.

  • L'énergie se prête bien à l'analyse géopolitique, conçue comme l'étude des relations entre pouvoirs et territoires. Rien n'est possible dans le monde sans recours à l'énergie, et les rivalités et conflits que son exploitation toujours croissante suscitent sont omniprésents à toutes les échelles de l'analyse géographique, de l'international au local.
    Cet ouvrage s'intéresse aux effets de la transition énergétique et écologique en cours sur la transformation de ces rapports de forces, mais également sur les reconfigurations des échanges internationaux et de la coopération interétatique. Les alternatives aux hydrocarbures s'élaborent depuis les années 1970, mais la révolution actuelle des pétroles et gaz de schiste bouleverse en profondeur la question des énergies sous un angle géoéconomique, géopolitique et environnemental.
    Ainsi, à l'ère de l'économie numérique et des territoires « virtuels », la matérialité des énergies nous ramène à l'essentiel, c'est-à-dire les pieds sur terre, au coeur d'un « grand jeu » sans cesse réinventé au sein duquel les États font leur retour après des décennies de déréglementation.

  • Comment le vélocipède a-t-il concurrencé le cheval ? Pourquoi les Hollandais roulent-ils plus à vélo que les Français ? La voiture est-elle vraiment plus rapide que la bicyclette ? Que faut-il penser des vélos en libre service, des vélos pliants, du vélo à assistance électrique ? La multiplication des pistes cyclables suffit-elle à relancer la pratique ?Retraçant le parcours de la bicyclette, depuis la draisienne du XIXe siècle jusqu'aux prototypes du XXIe, en s'intéressant à son environnement économique, culturel et social autant qu'à ses aspects techniques, Frédéric Héran raconte avec talent une autre histoire des déplacements urbains.Alors qu'il triomphait dans les années 1920-1930, le vélo a été chassé des villes européennes dans les années de croissance d'après-guerre.
    Dès les années 1970, et contre toute attente, la bicyclette a pourtant réussi son retour progressif en Europe du Nord et dans certaines villes d'Italie. Mais la France et d'autres pays ont raté ce tournant.Analysant les politiques de déplacements urbains à travers l'Europe, l'auteur montre que la modération de la circulation a joué un rôle déterminant dans le retour du vélo. Demain, la bicyclette pourrait devenir un moyen de locomotion indispensable pour contrer les effets de la crise économique et écologique.
    Et contribuer à faire de la ville un espace égalitaire et convivial.

  • En septembre 2015 éclate le plus grand scandale sanitaire lié à l'industrie automobile : le Dieselgate. Karima Delli se saisit du dossier et découvre que de nombreuses autres marques pratiquent les mêmes fraudes. Grâce à la mobilisation d'un million de citoyens européens, elle force la commission Transports et Tourisme à ouvrir une enquête parlementaire, et va de découvertes en découvertes. Elle décide d'engager le combat pour contraindre les États membres à réguler le secteur automobile et à protéger les citoyens. À la fois enquête haletante dans les coulisses du Dieselgate, mode d'emploi pour repenser nos façons de nous déplacer et plaidoyer pour l'action politique face aux lobbys, cet ouvrage propose de tourner la page des énergies fossiles et du tout-voiture pour inventer la mobilité du XXIe siècle.

  • Chemin de fer et cheminots d'antan explore le vaste secteur du chemin de fer classique et à voie métrique sans oublier les métros et les tramways d'antan. Son but : transmettre un savoir aux jeunes générations, faire revivre de nombreux métiers du rail et, surtout, conserver la mémoire vivante des services que le chemin de fer a pu rendre à la collectivité et ce que les cheminots savaient faire pour exploiter un tel outil de travail bien utile à une nation. Tout à la fois ouvrage d'histoire, d'évolution des techniques, mais aussi ouvrage de cours, il décrit l'art du transport ferroviaire et expose les notions fondamentales du chemin de fer apparu vers 1830. Sorte de musée vivant des techniques, il nous rappelle également que le chemin de fer est une technique d'ingénieur aux multiples facettes. Il s'adresse à un très large public, allant du jeune cheminot débutant - vierge de toute connaissance technique en ferroviaire - recruté à la SNCF, à la RATP ou dans toute autre EF (Entreprise Ferroviaire), aux professionnels du secteur ainsi qu'aux passionnés du rail que sont les fidèles lecteurs de La Vie du Rail.

  • «Rêve de trains» nous invite au voyage... Un voyage au coeur de l'authentique des pays et régions parcourues ainsi que des populations rencontrées. Un voyage sur tous les continents à bord de trains sélectionnés pour leur caractère incomparable et un partage d'expériences sensorielles inoubliables. Un voyage qui capitalise sur l'histoire et le patrimoine et se tourne vers demain et contribue au bien être de chacun.

  • Véritable guide en matière de transport et de logistique à l'international. Idéal pour développer son activité et répondre aux enjeux de l'international Un panorama complet du transport et de la logistique à l'international, illustré d'exemples, de conseils, de dessins et de documents, décrivant de façon concrète :
    Les implications commerciales, logistiques et administratives du transport pour une entreprise, les moyens d'optimisation des opérations de transport, les spécificités propres à chaque mode de transport.
    Une édition augmentée avec plus de 100 pages supplémentaires Cet ouvrage est un outil indispensable pour choisir la solution transport adaptée à vos besoins, quel que soit le contexte de l'entreprise, à l'import comme à l'export...

  • « Sang noir : le dernier siècle du pétrole » enquête sur la disparition progressive du pétrole dans les prochaines années et sur les conséquences à venir pour la société française. Le livre mêle enquête documentée et réflexion philosophique sur le monde de l'après-pétrole. En effet, au rythme où croît notre consommation pétrolière, nous aurons épuisé d'ici à 2035 près de 40 % des réserves mondiales connues. Partant de ce constat, le livre se propose d'imaginer ce que deviendrait la France face à un tel défi. Qu'adviendrait-il de notre corps productif, de nos systèmes de transport et de logistique, des organes de distribution ? Cette crise pourrait-elle changer nos relations sociales, notre raison, voire même le fondement de notre humanité ? Dans ce travail à la croisée des genres, l'auteur mêle la réflexion politique à la nécessité écologique et projette sous nos yeux l'avenir qui nous attend, faute d'une alternative rapide. Entre réalité et utopie, faits et projections, il nous invite à découvrir l'histoire d'un péril auquel personne n'est encore préparé.

  • Faut-il faire disparaître les avions ? La crise sanitaire de 2020 a bouleversé le fonctionnement des compagnies aériennes et des aéroports, dont le trafic a fondu de plus de 90% en quelques jours et ne se relève que lentement. Ce pourrait être l'occasion de repenser l'organisation d'un secteur vital de l'économie mondiale (tourisme, déplacements d'affaires, fret aérien...) et locale (rôle d'entraînement des aéroports pour les aires métropolitaines). Cet ouvrage aborde plus d'un siècle d'aviation, de

  • A la lecture de cet ouvrage, retrouvez un grand nombre d'avions de transports commerciaux et militaires sous les traits de crayons de Jean Bellis. Les premiers pas du transport aérien de passagers ont lieu le 1er janvier 1914 avec l'inauguration de la première ligne aérienne régulière entre les villes de Saint-Pétersbourg et Tampa en Floride aux Etats-Unis avec un seul passager à bord.

  • L'eau source de vie...et de survie. Entre surpopulation et mutations environnementales, entre jeux de puissance et rapports de forces interétatiques, L'eau est devenue un vecteur d'enjeux à la fois multiples et combinés. Ainsi, de nouvelles politiques de gestion rationnelle et équilibrée des ressources aquifères s'imposent toujours davantage, afin d'améliorer la qualité de l'eau, d'en réduire le gaspillage et de réutiliser les eaux usées.
    D'autre part, il s'agit d'opter pour une nouvelle économie basée sur la politique de désalinisation afin de s'adapter aux aléas climatiques et maintenir un volume d'eau disponible pour répondre aux demandes polymorphes dans un monde ou les contrastes de ressources en eau sont de plus en plus prononcés. Enfin, il s'agit de veiller à ce que les crispations entre Etats, autour de bassins fluviaux, véritables préoccupations géostratégiques, ne deviennent pas, demain, de nouvelles causes de conflits.
    Approches didactiques, exemples concrets, appuyés par des analyses internationales, l'ouvrage se veut une synthèse de la situation actuelle à propos d'une question capitale pour le devenir de la Vie terrestre. Pascal Le Pautremat est Docteur en Histoire contemporaine et Relations internationales, spécialiste des crises et conflits contemporains. Il est Chargé de cours dans diverses Grandes Ecoles et Universités, en Géopolitique et économique internationales.
    Il est par ailleurs Consultant et Formateur au profit des entreprises, publiques et privées, et des organisations non gouvernementales (cf www.actiongeos.com). Il est, par ailleurs, rédacteur en chef du site site Espritsurcouf.fr qui offrent des regards et analyses en géopolitique, économie, défense et sécurité.

  • Ce manuel tout en couleurs, conçu et rédigé par des pilotes-instructeurs chevronnés, a été pensé :
    -(1) pour assurer une préparation complète à l'examen théorique dans sa forme la plus récente ;
    -(2) pour servir d'aide-mémoire aux diplômés qui doivent régulièrement mettre à jour leurs acquis.
    Il est complété par le "livret de progression" (détachable), obligatoire pour le suivi de la formation.
    Les acheteurs de la version imprimée peuvent télécharger gratuitement la version numérique de leur choix: ePub ou PDF.
    Pour cette édition, les modules 1 et 2 sont intervertis afin de suivre une progression plus logique. Les principes du vol sont présentés avant les connaissances avion, parce que savoir comment un avion vole explique en grande partie le pourquoi des commandes et des instruments. Parce que aussi et surtout, il est primordial pour un élève pilote de connaître rapidement l'aérodynamisme pour comprendre les gestes et la logique lors de ses leçons pratiques aux commandes.
    De plus, les ULM devenant autant, voire plus, performants que les avions, la DGAC à durci l'examen théorique correspondant et pose des QCM issus de sa base de données PPL. Cette édition du Manuel intégrera une matière "spécial ULM", correspondant aux spécificités de cette activité.

  • L'industrie aéronautique est passée d'une croissance euphorique à un trou d'air sans précédent, un véritable décrochage... Certains prophétisent la chute brutale de l'empire du ciel, d'autres montrent du doigt un secteur décrié comme trop polluant, voire inutile. Dans ce livre, Francis Pollet, figure de l'aviation et de l'aéronautique, propose une analyse rigoureuse et approfondie du futur de l'avion. Il passe en revue les transformations nécessaires d'un secteur qui doit utiliser sa résilience exceptionnelle pour s'adapter, se réinventer et repenser l'usage de ce mode de transport. Il examine tous les défis à travers les aspects technologiques, économiques, politiques, sociologiques, et même psychologiques. Tout en redessinant la carte de notre ciel, cet ouvrage fascinant jette les bases du futur d'une industrie et de quelque chose qui fait rêver l'humanité depuis la nuit des temps : la machine volante.

  • Plus de 80 % de l'énergie utilisée aujourd'hui dans le monde proviennent de gisements de combustibles fossiles (charbon, gaz, pétrole) ou d'uranium.
    Ces gisements sont épuisables alors que l'énergie fournie par le soleil, les chutes d'eau, la croissance des végétaux, les marées, la chaleur de la terre est renouvelable. Si l'utilisation de ces énergies (auxquelles on associe souvent celles tirées des déchets) n'est évidemment pas nouvelle, elle représente aujourd'hui près de 14 % de la production mondiale d'énergie et pourrait, selon certains scénarios, atteindre 50 % au milieu du XXIe siècle.
    Cet ouvrage propose un tableau précis des diverses sources d'énergies renouvelables actuelles, explique les modalités de leur production, présente les lieux où elles sont utilisées et la quantité d'énergie qu'elles fournissent à ce jour.

  • Entre énergies fossiles, nucléaire ou décroissance, avons-nous encore le choix ?Un livre rédigé sans militantisme, avec une rigueur toute scientifique pour permettre à chacun de se faire une opinion simple et claire des débats actuels sur la transition énergétique.
    Stopper le réchauffement climatique et les pollutions dues aux énergies fossiles, sortir du nucléaire et conserver notre train de vie : par quels moyens ? Grâce aux énergies renouvelables et aux économies d'énergie ? Une réponse pour le moins optimiste des défenseurs de la croissance verte !
    La réalité est autrement plus complexe. Aucun scénario de transition ne prétend que les énergies renouvelables pourront remplacer un jour les fossiles et le nucléaire sans réduction drastique de notre consommation. Entre énergies fossiles, nucléaire ou décroissance, avons-nous encore le choix ?
    Une enquête édifiante menée de main de maître par Bertrand Cassoret.

    Cette seconde édition est une mise à jour systématique des nombreuses informations collectées lors de la 1re édition. Tous les tableaux et schémas sont également actualisés.

  • La Vie du Rail présente le premier tome du projet incroyable de Ludovic Claudel. L'Atlas historique des chemins de fer français apporte une vision cartographique de l'ensemble des voies ferrées desservant ou ayant desservi le territoire, et des gares, halteset points d'arrêt qui les égrenaient. En plus de ces cartes inédites, des textes et tableaux des lignes renseigneront les amateurs ferroviaires et les voyageurs curieux sur les sociétés concessionnaires et les dates structurantes de chacune des lignes représentées.

    Avec près de 40 000 km de lignes principales et 20 000 km de lignes secondaires, le réseau ferroviaire français assure au début du XXe siècle une desserte fine et maillée de l'ensemble du territoire français. Le développement du transport individuel, la crise économique de l'entre-deux-guerres, les destructions par fait de guerre, et la désindustrialisation du territoire ont progressivement conduit à la disparition quasi totale des lignes secondaires, à la suspension du trafic voyageurs sur la moitié des lignes principales et à la fermeture totale d'un quart du réseau. La volonté d'améliorer la vitesse commerciale des dessertes voyageurs a également conduit à la suppression d'un grand nombre de points d'arrêt.

    Cet atlas est divisé en trois volumes suivant les régions administratives françaises actuelles. Le premier volume regroupe les cartes et les informations relatives à la Corse et aux départements constituant les régions Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Deux volumes ultérieurs regrouperont les cartes et informations relatives aux autres régions métropolitaines. Chaque volume est assorti d'un index, permettant au lecteur de localiser l'ensemble des gares représentées, et est agrémenté d'illustrations choisies afin d'illustrer l'ambiance ferroviaire des régions concernées.

empty