In Fine

  • Ce livre - accessible à tous ceux qui s'intéressent à cet accessoire de mode mais qui ne prétend pas être un ouvrage de spécialiste - retrace l'histoire d'une Maison fondée en 1827, dont les éventails couture en plumes, paillettes, sequins, dentelles précieuses ou organza, qui ont fait sa réputation dans le monde entier, ont pu, admirablement conservés, parvenir jusqu'à nous.
    Il témoigne aussi de la renaissance de la marque Duvelleroy au XXIe siècle, grâce à des passionnées qui ont su réveiller, réinventer et rendre de nouveau désirable cette belle endormie, dont les plis renferment tant d'imaginaires et de beauté, au moment précis où l'éventail s'invite de nouveau sur la planète mode, aussi bien comme marqueur de l'esthétique de la singularité qu'en sa qualité de petit air conditionné portatif.

  • Pour la première fois de leur histoire, le Musée d'art et d'histoire de l'hôpital Sainte- Anne (MAHHSA) à Paris et la Collection Prinzhorn de l'Hôpital universitaire de Heidelberg s'associent. Un thème unique a été imaginé pour réunir des oeuvres de ces deux collections : celui de l'humour. Le mot d'esprit, la plaisanterie, la caricature sont en fait fréquents dans ces deux collections. Il est question de montrer que « folie » ne va pas nécessairement avec « drame », que certains artistes qui ont été malades peuvent manier le non-sens et la dérision avec talent, distanciation et drôlerie.
    Erstmals arbeiten das Musée d'Art et d'Histoire de l'hôpital Sainte-Anne (MAHHSA) (Museum fu¨r Kunst und Geschichte des Krankenhauses Sainte-Anne) in Paris und die Sammlung Prinzhorn des Universitätsklinikums Heidelberg zusammen. Um die Werke der beiden Sammlungen zusammenzufu¨hren, fi el die Wahl auf ein einzigartiges Thema: den Humor. Geistreiches, Ulk und Karikaturen sind in der Tat häufi g in diesen beiden Sammlungen anzutreffen. Es soll gezeigt werden, dass „Wahnsinn« nicht unbedingt mit „Drama« einhergeht und dass manche Ku¨nstler, die krank waren, auf talentierte, distanzierte und witzige Art mit Unsinn und Spott durchaus umzugehen vermögen.

  • Connu avant tout pour ses natures mortes dépouillées et énigmatiques, pour son attachement viscéral à sa ville natale, Bologne, et pour sa vie monacale entièrement dédiée à l'exercice de son art, Giorgio Morandi (1890-1964) s'est imposé ces dernières décennies comme un artiste majeur du XXe siècle. C'est à travers le regard de l'un de ses collectionneurs, Luigi Magnani, que cet ouvrage se propose d'aborder de manière intimiste l'univers du maître bolonais grâce à la reproduction de plus de soixante-dix tableaux, gravures et dessins ainsi que de nombreuses photographies de son atelier.

  • Avec la peinture, François Baron-Renouard s'est consacré aux arts appliqués - mosaïques, vitraux, tapisseries - et a mené dans le cadre des salons et biennales internationaux une activité saisissante avec ses nombreuses responsabilités au service des artistes. Ses multiples voyages, de la Bretagne au Japon lui inspirent une oeuvre informelle dans le sillage de la nouvelle Ecole de Paris. Ses peintures sont autant de poétiques paysages intérieurs, labyrinthiques et cosmiques. Lumineuse, musicale, l'oeuvre de ce coloriste exalte la richesse et la plénitude spirituelle d'un homme et d'un artiste dont le langage naît d'un humanisme naturel.
    Lydia Harambourg est historienne, critique d'art et écrivain, spécialiste de la peinture du XIXe et du XXe siècle, particulièrement de la seconde École de Paris.
    />
    In addition to painting, François Baron-Renouard devoted himself to the applied arts-mosaics, stained glass, tapestry - and though salons and international biennales undertook a stunning profusion of activity in conjunction with his numerous responsabilities in service to fellow artists. His multiple journeys, from Brittany to Japon, inspire informalist works suffused by the spirit of the new School of Paris. His paintings are poetic landscapes that are internal, labyrinthine, and cosmic all at once. Luminous and musical, this colourist's works exalt the spiritual richness and plenitude of a man and an artist whose language springs from a natural humanism.
    Lydia Harambourg is a historian, art critic, writer and specialist in 19th and 20th century painting, particularly that of the second School of Paris.

    ?????·???=??????????????????????????????????? ????????????????????????????????????????? ??????????????????????????????????????????? ???????????????????????????·????·?·????????? ????????????????????????????????????????? ????????????????????????????????????????? ?????????????????????????????????????????? ????????????????????
    ????·????????????????????19·20??????????·????·?·????? ?????

  • Exposition organisée par le Musée d'Art et d'Histoire de l'Hôpital Sainte-Anne, du 31 janvier au 31 mai 2020.
    L'artiste et écrivain allemande Unica Zürn, de son vrai nom Nora Berta Unica Ruth Zürn, naît le 6 juillet 1916 à Berlin. Après des études commerciales, Unica Zürn devient scénariste et auteur de films publicitaires jusqu'en 1942. A partir de 1939, sa mère l'introduit dans la haute société nazie. En 1949, année prolifique, elle publie ses premiers récits en prose dans la presse, réalise plusieurs contes radiophoniques et fréquente le milieu du cabaret.
    C'est en 1953 qu'elle rencontre Hans Bellmer qui devient son compagnon, et ce, jusqu'à la fin de ses jours. Lui écrit, elle compose des anagrammes et des dessins. A la même époque, elle rompt de manière définitive tout contact avec sa mère qui l'avait associée à la «période criminelle nazie».
    1956 est l'année de sa première exposition personnelle parisienne à la galerie Le Soleil dans la Tête. Et en 1959, elle participe avec Hans Bellmer à l'Exposition internationale du surréalisme chez Cordier. En 1957, elle rencontre Henri Michaux qui lui inspire le personnage de son roman « L'Homme-Jasmin ».
    À la suite d'une dépression nerveuse et d'une « crise » schizophrénique, elle fait un séjour à la clinique Wittenau et une première tentative de suicide. Pendant une dizaine d'années, les crises alterneront avec des séjours en clinique, à Sainte-Anne à Paris (septembre 1961), à La Rochelle, à Maison-Blanche à Neuilly-sur-Marne (1966, 1969 et 1970). En clinique, elle dessine à l'encre de Chine et peint. Le 19 octobre 1970 autorisée à sortir de Maison-Blanche où elle est internée depuis 1969 , elle se rend chez Bellmer et se suicide en se jetant par la fenêtre de son appartement.
    Cette exposition s'inscrit dans la continuité historique des présentations de la Collection Sainte-Anne, et de la préfiguration des prochaines salles d'exposition du musée dans l'ancienne chapelle de l'hôpital.

  • Exposition présentée au Musée de Grenoble, du 5 octobre 2019 au 5 janvier 2020 - en partenariat avec le Musée national Picasso-Paris.

    De Royan, qui correspond à l'épisode de la drôle de guerre, à l'établissement à Paris durant l'Occupation, dans l'atelier de la rue des Grands-Augustins, l'ouvrage s'attache aux jalons artistiques marquants de cette période dont les deux sommets sont sans aucun doute L'Aubade (1942) et L'Homme au mouton (1944). Durant ces années, fidèle à son obsession pour la figure féminine, Picasso ne cesse de revenir aux thèmes du portrait et du nu. La nature morte est un autre de ses motifs de prédilection et apparaît le plus souvent comme une allégorie de l'indigence, en ces temps où la nourriture est rare et rationnée. Enfin, de manière plus explicite, à travers la représentation de crânes d'animaux mais aussi de têtes de mort, Picasso traduit, avec un authentique sens du tragique qui n'est pas sans rappeler ses racines espagnoles, le drame de ces années obscures et d'une sourde violence.

  • Incontournable dès lors que l'on évoque l'Histoire de France des XVIIe et XVIIIe siècles, le château de Versailles l'est également en bande dessinée. On le retrouve en effet dans plus d'une centaine de séries ou albums uniques, bandes dessinées pédagogiques, ou fictions historiques, voire fantastiques, exploitant la richesse de théâtres d'action que propose le domaine.
    Du grand siècle à l'époque contemporaine, en passant par des versions alternatives de l'Histoire, le château de Versailles nourrit l'imaginaire des auteurs.
    Ce catalogue d'exposition explore les relations entre Versailles et le neuvième art à travers une série d'essais, de commentaires de planches abordant les techniques de réalisation, mais aussi par des entretiens avec certains des auteurs et éditeurs qui ont écrit cette histoire.
    Se voulant un document de référence sur le sujet, il s'adresse aux néophytes comme aux passionnés d'art, d'histoire ou de bandes dessinées.

  • Exposition présentée au musée des Beaux-Arts de Rouen, du 3 avril au 6 septembre 2020.

    Tout au long de sa vie, François Depeaux (1853-1920) s'est intensément passionné pour l'Impressionnisme, collectionnant près de 600 oeuvres parmi lesquelles plus de 60 Sisley, 20 Monet, mais aussi des Renoir, Toulouse-Lautrec, Pissarro, et un vaste ensemble de l'École de Rouen. Entrepreneur et philanthrope rouennais, François Depeaux a écrit certaines des plus belles pages de l'histoire de la ville, dont il a ardemment promu le développement. L'entrée de la donation Depeaux au musée des Beaux-Arts de Rouen en 1909 a constitué un événement considérable pour l'Impressionnisme.
    Ce catalogue, publié à l'occasion de la première exposition consacrée à François Depeaux, permet d'entrer dans l'intimité d'une personnalité hors norme, et de mesurer l'ampleur d'une collection, probablement l'une des plus riches de tous les temps, aujourd'hui dispersée dans les musées du monde entier.

  • Voilé.e.s / devoilé.e.s

    Collectif

    • In fine
    • 4 Juillet 2019

    Exposition organisée par le monastère royal de Brou, Bourg-en-Bresse, du 15 juin au 29 septembre 2019.

    L'exposition «Voilé.e.s / dévoilé.e.s » s'attachera à la représentation du voile, à travers toutes les époques.
    Du latin « velum », rideau, cet accessoire textile dissimule ou met en valeur certaines parties du corps, tel une frontière séparant le visible de l'invisible.
    Cet attribut vestimentaire appartenant à la tenue des femmes du bassin méditerranée depuis l'Antiqui- té, est aussi un sujet brûlant de nos sociétés modernes, sur lequel il est intéressant de prendre du recul pour mieux le comprendre. Parfois masculin, il revêt des significations et des types de représentations différentes suivant les contextes : voile de pudeur ou de deuil, religieux, identitaire ou allégorique, de soumission ou d'affirmation, de coquetterie voire de séduction...
    L'exposition, mêlant une soixantaine d'oeuvres de toutes époques (de l'Antiquité à nos jours) et de toutes natures (photos, peintures, sculptures...) montrera les multiples aspects du voilement et du dévoilement dans les arts.

  • Au cours du XXe siècle, la photographie a évolué en tant qu'art et en tant que témoin oculaire des changements sociaux, culturels et politiques. Ce livre présente plus de quatre-vingts images significatives, dont beaucoup proviennent de tirages vintage uniques, qui ont défini leur époque, et nous invitent à jeter un regard neuf sur les photographies célèbres de maîtres du médium tels que Bérénice Abbott, Margaret Bourke-White, Robert Capa, Henri Cartier-Bresson, Walker Evans, Robert Frank, Consuelo Kanaga, Dorothea Lange, Gordon Parks et Edward Steichen. S'appuyant sur la collection inégalée Howard Greenberg - 446 photographies récemment acquises par le Museum of Fine Arts de Boston - Viewpoints donne vie au pouvoir transformateur de la photographie et invite le lecteur à découvrir une collection assemblée à l'oeil du connaisseur par un ancien photographe également galeriste et ardent défenseur des artistes.

empty