Jeu De Paume

  • La première monographie d'envergure, une rétrospective monumentale et définitive, dédiée à Michael Schmidt, figure centrale de la photographie allemande contemporaine, le plus grand chroniqueur de Berlin de l'après-guerre.
    Figure admirée et respectée de ses pairs en Allemagne comme sur la scène internationale, Michael Schmidt a pourtant été très peu montré en France. Publié en relation avec l'importante rétrospective itinérante - la première depuis le décès de l'artiste - présentée à la Nationalgalerie im Hamburger Bahnhof à Berlin, au Jeu de Paume à Paris, au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía à Madrid et à l'Albertina à Vienne, ce catalogue constitue l'unique monographie de cette envergure jamais dédiée au photographe. L'analyse chronologique de son parcours, les essais des spécialistes Ute Eskildsen, Janos Frecot, Peter Galassi, Heinz Liesbrock et Thomas Weski - ayant tous étroitement collaboré avec lui de son vivant -, révèlent l'ampleur et l'originalité de la pratique de Michael Schmidt, qui adopta une méthode photographique spécifique pour chacune de ses séries.
    Fruit des recherches approfondies conduites par les Archives de Michael Schmidt, cet ouvrage et l'exposition qu'il accompagne réunissent, outre les séries iconiques Waffenruhe (« Cessez-le-feu », 1987) et Ein-heit (« Un-ité », 1996), des photographies originales, des tirages de travail inédits, des maquettes de livres et une riche documentation (cartons d'invitation, affiches, vues d'exposition, etc.). Ils restituent ainsi toute la portée d'un artiste qui a influencé une génération entière de photographes par ses explorations et innovations continuelles.
    Publié à l'occasion des expositions à la Nationalgalerie im Hamburger Bahnhof - Museum für Gegenwart, Berlin, du 29 août 2020 au 17 janvier 2021 (« Michael Schmidt - Retrospektive. Fotografien 1965-2014 »), au Jeu de Paume, Paris, du 11 mai au 29 août 2021 (« Michael Schmidt. Une autre photographie allemande »), au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid, du 28 septembre 2021 au 28 février 2022 et à Albertina, Vienne, du 24 mars au 12 juin 2022.

  • Figure marquante de la photographie française d'après-guerre, René-Jacques (né René Giton, 1908-2003) débute sa carrière dans les années 1930. Très rapidement, il embrasse les mille métiers de la photographie, se faisant tour à tour reporter pour L'Intransigeant, illustrateur pour les éditions Grasset ou photographe industriel pour la régie Renault. Arpenteur des rues d'un Paris vide, sur les traces des écrivains Francis Carco et Léon-Paul Fargue, il est aussi photographe de plateau pour les cinéastes René Lucot, Georg Wilhelm Pabst et Jean Grémillon. Publié à l'occasion de l'exposition du Jeu de Paume - Château de Tours (15 novembre 2019 - 24 mai 2020), cet album retrace en une quarantaine d'images phares la carrière du photographe.

  • Catalogue de l'exposition présentée au Jeu de Paume du 15 octobre au 19 janvier 2019.

    « Les photographies de Hujar transforment en monuments des moments, des êtres, des vies et des sous-cultures qui, sans cela, auraient pu tomber dans l'oubli. ».
    Joel Smith.

    Peter Hujar (1934-1987), figure éminente de la culture de Downtown dans le New York des années 1970 et 1980, est surtout connu pour ses portraits intimes, profonds ou enjoués d'artistes, d'auteurs et de gens du spectacle, comme Susan Sontag, William S. Burroughs, David Wojnarowicz et les grands acteurs des spectacles de travestis. Cet ouvrage - qui constitue la première étude approfondie de la vie et de l'oeuvre d'Hujar - réunit trois essais, 160 photographies et divers documents inédits provenant de la collection Peter Hujar, conservée à la Morgan Library & Museum, à New York. Catalogue de l'exposition de Peter Hujar au Jeu de Paume, celui-ci est l'adaptation française de l'édition conçue en 2017 par la Fundación Mapfre et la Morgan Library & Museum.

    Peter Hujar a été l'une des grandes figures de la scène new-yorkaise dans les années 1970 et 1980. Surtout connu pour ses portraits d'artistes, musiciens, écrivains et gens du spectacle - au nombre desquels on compte des personnalités comme Susan Sontag, William S. Burroughs, David Wojnarowicz ou Andy Warhol -, Hujar forçait l'admiration par son extrême exigence dans son travail et dans sa vie. C'était un maître de la technique, et ses portraits de personnes, d'animaux et de paysages, avec leurs magnifiques tonalités en noir et blanc, ont exercé une grande influence. Sous-estimé de son vivant, Hujar est aujourd'hui une icône vénérée de la scène artistique de Downtown de l'époque, et ses photographies figurent aujourd'hui dans les collections permanentes de musées du monde entier. Peter Hujar : Speed of Life réunit plus de 160 photographies de l'artiste. Publié en parallèle à une grande exposition itinérante, cet ouvrage présente les grands portraits de Hujar mais aussi des oeuvres moins connues. Avec des textes de Joel Smith, Philip Gefter et Steve Turtell, il propose un panorama de la vie et des pratiques artistiques de ce maître de la photographie américaine.

    Mort du sida en 1987, Peter Hujar a laissé derrière lui un corpus photographique complexe et profond. Figure de proue de la scène culturelle de Downtown, dans le New York des années 1970 et 1980, il a été admiré pour ses portraits de personnes, d'animaux et de paysages. Depuis sa mort, son travail a fait l'objet d'importantes rétrospectives au Stedelijk Museum d'Amsterdam et au Fotomuseum Winterthur en Suisse, et ses oeuvres figurent notamment dans les collections permanentes du Museum of Modern Art et du Whitney Museum of American Art à New York, du Museum of Fine Arts à Houston et du San Francisco Museum of Modern Art.

empty