Calvage Mounet

  • Le livre en deux tomes (1500 pages) de Laurent Le Floch et Frédéric Testard couvre le programme de probabilités du lycée, de licence et des préparations aux concours de recrutement d'enseignants. Il fournira en outre une solide base pour les étudiants suivant des masters intégrant une branche probabiliste. Dans le premier tome, la démarche "en spirale" adoptée par les auteurs les conduit à développer les cadres successifs (hasard fini, discret, continu) en introduisant des outils ad hoc, regroupés à la fin de chaque grande partie. Ce n'est que dans ce second tome que l'introduction des concepts relevant de l'intégration de Lebesgue les conduit aux énoncés abstraits de la théorie "moderne".

    Tout au long de l'ouvrage, de très nombreux exercices (plus de 700 au total) permettent aux lecteurs, grâce à des énoncés très détaillés, d'approfondir leur compréhension des notions rencontrées. L'aspect informatique est évidemment présent, et de nombreux exercices permettent ainsi de s'aguerrir à la pratique de la simulation d'expériences aléatoires, en langage Python en général.

  • Ce livre est dédié aux étudiants de la deuxième année Math Spé, aussi bien en classes pérapartaoires qu'en faculté. Il peut servir également dans les préparations au CAPES et à l'agrégation interne.Préparation complète pour les étudiants qui veulent réussir l'épreuve d'Analyse Une collection d'exercices et de problèmes d'analyse et de probabilités particulièrement adaptée aux élèves préparant les concours des Grandes écoles d'ingénieurs, telles que Centrale, les Mines ou l'École Polytechnique. L'ouvrage se révélera très vite comme un des meilleurs outils pour réussir les concours. Chaque chapitre est précédé de rappels de cours nécessaires pour avoir une vue de haut sur les théorèmes importants correspondants.

  • La production mondiale de montres se concentre aujourd'hui essentiellement dans trois pays : la Suisse, le Japon et la Chine. Cette industrie est dominée par une dizaine de grandes entreprises, la plupart organisées à l'échelle globale, à l'exemple de Swatch Group, Richemont, LVMH, Seiko et Fossil. Par ailleurs, des pays comme la Grande-Bretagne, la France, les États-Unis et la Russie ont vu disparaître la fabrication industrielle de montres de leur territoire au cours du XXe siècle. Dans le même temps, Hong Kong est passé d'un statut de sous-traitant de composants de montres à celui d'intermédiaire entre les usines chinoises et le marché mondial. L'évolution et la transformation de l'industrie horlogère mondiale du milieu du XIXe siècle à nos jours fait l'objet de cet ouvrage, qui offre pour la première fois une histoire globale de ce secteur. Il met en lumière les conditions qui ont permis à la production de montres de toucher le monde entier et explique comment des entreprises multinationales ont peu à peu émergé pour dominer cette industrie.

  • Ce volume de la collection Nano fournit une introduction à une jolie théorie à l'interface des probabilités (discrètes) et de la combinatoire des graphes : les graphes aléatoires. Habituellement abordée en Master, cette thématique recèle de nombreux résultats saisissants n'utilisant pourtant que des concepts élémentaires connus dès le premier cycle universitaire ou les classes préparatoires. L'ambition de cet ouvrage est par conséquent de les présenter de manière concise, rigoureuse et accessible pour les jeunes étudiants.

    Au fil de la lecture, on trouvera notamment l'étonnante utilisation des probabilités pour établir des résultats déterministes, la preuve de l'unicité du graphe aléatoire dénombrable ou la justification d'existence de transitions de phase.

    La rédaction du cours, l'organisation en brefs chapitres et les exercices, tous corrigés en détail, permettent de donner un vaste aperçu du domaine et d'aborder des résultats frappants par leur beauté mathématique ou leurs aspects parfois contre-intuitifs. La progression en quatre parties globalement indépendantes autorise une lecture partielle et l'exploitation pour un projet de fin de semestre ou un travail personnel (comme les TIPE des classes préparatoires).

  • Un livre de plus de 1100 pages pour couvrir toute l'algèbre de licence et de Master I. Les chapitres classiques sur les groupes, anneaux et corps sont abordés de façon exhaustive et originale. Une place importante est consacrée à l'algèbre linéaire, aux matrices à coefficients dans un anneau et à l'arithmétique de base. Le dernier quart du livre concerne l'étude de la théorie de Galois et des représentations linéaires des groupes finis. De très nombreux exercices. Un livre appelé à concurrencer les ouvrages classiques d'algèbre fondamentale, publiés en France et à l'étranger.

  • Si l'invention du produit scalaire, que l'on rapporte à William Clifford et qui suppose déjà celle des vecteurs, a été un moment décisif dans la pénétration progressive et irréversible de l'algèbre en géométrie (en particulier, tout ce qui relève des longueurs, des angles, de l'orthogonalité,...), elle fut aussi un moment décisif dans la naissance des espaces de Hilbert et de leurs multiples applications, que ce soit, par exemple, en analyse de Fourier ou plus près de nous en théorie des ondelettes ou en théorie du signal.

    Le présent fascicule, fruit de nombreuses années d'expérience de son auteur auprès de taupins aguerris, est consacré pour l'essentiel à la dimension finie, mais contient également de nombreuses ouvertures vers les espaces préhilbertiens réels de fonctions, et une escapade vers la méthode des moindres carrés, traitée d'une main de maître. Il couvre très largement le contenu des cours de Licence sur le sujet.

    Après quelques généralités sur les formes bilinéaires et les formes quadratiques, Jean-Denis Eiden se concentre essentiellement sur les espaces préhilbertiens réels et le plus souvent sur les espaces euclidiens, vus sous les aspects algébriques, géométriques et topologiques. La topologie fournit des outils conduisant à la compréhension de la réduction des endomorphismes symétriques et de la structure du groupe orthogonal. La géométrie des espaces euclidiens s'attache à la classification des isométries et à l'étude des angles d'Euler.

    On y rencontre également les inégalités et les algorithmes classiques relatifs au sujet ainsi que l'étude des endomorphismes du cas euclidien : opérateurs de projection orthogonale, opérateurs (anti)symétriques, orthogonaux, normaux.

    Ce cours est illustré par plus de soixante exercices instructifs, certains étant inédits, tous corrigés. Il intéressera en priorité les étudiants en classe préparatoire ainsi que leurs professeurs, mais également tous les étudiants de Licence, les agrégatifs et les capésiatifs, sans oublier les élèves en écoles d'ingénieurs.

    Une somme, en miniature, sur un sujet central.

  • Si la théorie des groupes est la voie royale pour appréhender mathématiquement l'idée de symétrie, le groupe symétrique 64 est la clé indispensable et l'exemple fondamental pour pénétrer le monde des groupes et en posséder les truculents arcanes. Les auteurs ont voué ce fascicule à la présentation de ce groupe particulier, afin d'en dévoiler les avatars et faire connaissance avec ses proches amis ou cousins.

    Cet opuscule consacré au groupe symétrique 64 est unique en son genre. Alain Debreil et Rached Mneimné ont traqué ce groupe un peu partout dans le champ mathématique et l'ont débusqué certaines fois en des lieux où il se dissimulait candidement sous des habillages inattendus, parmi des compères complices ou de simples compagnons de route.

    On arrive en parcourant ce livre à la conviction que tout apprenti mathématicien devrait connaître 64 comme un enfant de neuf ans doit connaître sa table de multiplication. Qu'il soit présent dans le cube ou dans le tétraèdre régulier, ou comme le groupe des automorphismes du groupe quaternionique H8, ce groupe séduit par son ubiquité et sa grâce et fera, nul doute, le plaisir des étudiants en mathématiques et autres agrégatifs, mais également celui des chimistes et physiciens concernés par les structures cristallographiques.

  • Mathématiques à travers les sciècles t.1 : géométrie et arithmétique de l'Antiquite à nos jours Nouv.

    Premier tome (de plus de sept cents pages) d'un ouvrage en trois volumes, qui répond à une véritable demande exprimée par les étudiants et les personnes mûres, toutes disciplines confondues, d'une information sur l'histoire des mathématiques, qui ne soit pas seulement du discours ou de la vulgarisation, mais une sorte de cours de mathématiques par l'histoire, avec exercices corrigés notamment. Il ne s'agit donc pas de "raconter des belles histoires" sur les mathématiques, comme c'est souvent le cas de la vulgarisation, mais de "faire" des mathématiques à la mode des différentes époques.
    La perspective adoptée entraîne nécessairement quelques considérations philosophiques et épistémologiques, voire sociologiques.

  • Le livre en deux tomes (1500 pages) de Laurent Le Floch et Frédéric Testard couvre le programme de probabilités du lycée, de licence et des préparations aux concours de recrutement d'enseignants. Il fournira en outre une solide base pour les étudiants suivant des masters intégrant une branche probabiliste. Dans le premier tome, la démarche "en spirale" adoptée par les auteurs les conduit à développer les cadres successifs (hasard fini, discret, continu) en introduisant des outils ad hoc, regroupés à la fin de chaque grande partie. Ce n'est que dans le second tome que l'introduction des concepts relevant de l'intégration de Lebesgue les conduit aux énoncés abstraits de la théorie "moderne".

    Tout au long de l'ouvrage, de très nombreux exercices (plus de 700 au total) permettent aux lecteurs, grâce à des énoncés très détaillés, d'approfondir leur compréhension des notions rencontrées. L'aspect informatique est évidemment présent, et de nombreux exercices permettent ainsi de s'aguerrir à la pratique de la simulation d'expériences aléatoires, en langage Python en général.

  • Les tresses servent-elles uniquement à faire de belles coiffures et de jolis dessins, ou recèlent-elles aussi une structure cachée digne d'intérêt ? Comme la formulation le laisse deviner, le but de ce petit livre est de montrer qu'il existe toute une théorie des tresses, fondée sur des intuitions venues de la topologie, de l'algèbre, et de la géométrie, et se prolongeant en de multiples ramifications, avec même des applications possibles en crytographie. Un accent particulier est mis sur les aspects effectifs et la construction d'algorithmes qui constituent un véritable calcul des tresses à la fois semblable et très différent de celui des nombres.

    Le point de vue retenu ici est d'explorer le monde des tresses en ne supposant aucune connaissance au-delà d'une première année d'université, et de fournir pour toutes les affirmations proposées à la fois des explications heuristiques et des démonstrations précises. Un grand choix d'exercices complète le texte, avec des solutions disponibles sur internet.

  • Voici un petit compagnon de plus de six cent cinquante pages et qui, en vérité, est un incontestable ouvrage de synthèse pour qui veut appréhender la science des nombres. Après son "Algèbre et géométries" paru dans la collection "Tableau noir", l'auteur, spécialiste en géométrie arithmétique, part ici de l'arithmétique classique étudiée au lycée, avec les congruences et les nombres premiers, et guide ses lecteurs jusqu'aux prérequis à la recherche universitaire, comme la théorie de Galois ou les nombres p-adiques. Des entiers naturels aux équations diophantiennes en passant par les nombres algébriques et transcendants, Pascal Boyer nous offre là un texte d'une beauté et d'une richesse peu communes, où des pépites connues et d'autres qui le sont beaucoup moins sont livrées aux lecteurs à chaque page, ou peu s'en faut. Parfumé de zestes d'élégance et enrichi de cent quarante-huit exercices corrigés, ce cours s'organise en trois grands thèmes. On y étudie d'abord les nombres premiers et la loi de réciprocité quadratique. Une large partie est ensuite consacrée à la théorie des corps (corps finis, corps de nombres, corps de fonctions), et l'on finit avec les applications (équations diophantiennes, cryp-tographie, théorie des codes). Le livre propose aussi des perspectives originales : addition des cancres, nombres décadiques, nombres surréels, modules de Carlitz, lois de réciprocité supérieure, protocoles cryptographiques... Avec son approche ouverte et récréative de l'arithmétique, Le petit compagnon des nombres, qui sait se montrer exhaustif sans se cantonner pour autant aux sentiers battus, sera ainsi utile, voire indispensable, aux étudiants (Licence, Prépas), aux professeurs et à tous les amoureux des mathématiques.

  • Le présent ouvrage offre des développements choisis sur le thème de l'algèbre et de la géométrie pour les épreuves d'oral à l'agrégation interne et externe. Il est, pour les auteurs, l'aboutissement de nombreuses années de jury et de préparation aux deux agrégations, et les exercices qui le composent ont tous été testés "en situation réelle". Il s'agit pour la plupart de résultats comportant un intérêt mathématique intrinsèque et passionnant, mais calibrés afin d'être exposés dans une épreuve d'oral. Thématiquement transversaux, ils couvrent tous les programmes actuels des concours en algèbre. Philippe Caldero et Marie Peronnier parcourent ici avec brio et panache les sujets suivants : algèbre linéaire, réduction, formes quadratiques, groupes et actions de groupes en situation géométrique, combinatoire, codes et arithmétique.
    Les niveaux de difficulté sont balisés, allant de l'agrégation interne à l'agrégation externe, du simple au difficile, du classique à l'original, mais toujours dans l'exercice de style de l'épreuve d'oral. La plume est rigoureuse et se décline sur un mode plaisant et délectable.
    Pour des raisons de convivialité, ces résultats sont présentés sous forme d'exercices avec corrigés détaillés. Pour chaque thème, les prérequis sont exposés avec des références précises afin d'épauler les candidats durant leur année de préparation. On trouvera à la suite de chaque exercice des éléments d'ouvertures possibles autour du sujet concerné, qui pourront préparer à la discussion avec le jury, ainsi que des alternatives permettant de placer les divers développements au sein d'une autre thématique.

  • Le présent livre est le dernier volet, tant attendu, des "contes hédonistes", que nous retracent avec magie Philippe Caldero et Jérôme Germoni. Les lecteurs y sont transportés, comme sur un tapis volant, dans un parcours contemplatif et raisonné des interactions entre groupes et géométries. Nos deux capitaines ne réclament à leurs passagers aucun document de voyage, mais un simple bagage mathématique de niveau master.
    Ce second volume suit le même canevas que son prédécesseur, en proposant de nombreux thèmes où les groupes jouent un rôle déterminant. Une place de choix est accordée à la théorie des représentations, qui fait désormais partie du programme de l'agrégation. Mais au-delà du cadre restrictif des programmes de concours, on découvrira quelques morceaux de bravoure, comme deux études topologiques des grassmanniennes, l'une élémentaire et l'autre à l'aide des coordonnées de Plücker, ou un survol de la théorie des carquois de Peter Gabriel. On y rencontre aussi la féconde théorie de McKay. Une des vocations de ce volume est, après tout, de pourvoir quelques outils de la recherche actuelle à l'intention des étudiants en master ou des professeurs du supérieur.
    Des solides platoniciens aux grassmanniennes, en passant par quelques territoires défrichés naguère par cet autre magicien que fut Harold Scott Coxeter, les lecteurs comprendront combien la géométrie a été et reste la source d'inspiration première de toutes ces belles mathématiques. Ils saisiront également comment la théorie des groupes est là pour donner du recul à l'apprenti mathématicien et l'aider à sortir de sa caverne de Platon.

  • Rituel incontournable des classes préparatoires, la "khôlle" hebdomadaire est un élément déterminant de leur succès. Voici, écrit par un spécialiste chevronné, un guide des trente semaines d'interrogation de l'année de Mathématiques supérieures, filière MPSI. Elèves, professeurs et interrogateurs trouveront là un compagnon utile, agréable à lire et facile à consulter. A chaque semaine son chapitre : le programme, le sommaire détaillé du cours correspondant, des exemples de questions de cours et au moins dix exercices, accompagnés d'indications puis d'une solution très détaillée (ponctuée souvent de remarques instructives).
    Eric Kouris nous offre là un outil incontournable pour bien préparer colles, contrôles et concours blancs, réviser et approfondir tout au long de l'année des notions fondamentales du cours de mathématiques, retrouver facilement un résultat. Les exercices, d'excellent niveau, ont été choisis avec un très grand soin et leurs sources sont scrupuleusement citées. Cette nouvelle édition, qui comporte un millier de pages, reprend le format de l'édition en s'adaptant au programme le plus récent, incluant des chapitres sur les séries numériques et les probabilités, tout en conservant les parties du programme précédent maintenant enseignées en seconde année.
    Elle accompagnera ainsi ses lecteurs en Mathématiques spéciales, en leur permettant de faire de solides révisions pendant leur deuxième année et en vue des concours. De nouveaux exercices viennent enrichir tous les chapitres, permettant une compréhension en profondeur des notions abordées. Ce livre très complet rendra aussi un grand service aux étudiants en licence ainsi qu'aux candidats au CAPES et à l'agrégation.

  • Cet ouvrage présente plus d'une centaine d'exercices corrigés, posés lors de la session 2018 des oraux des ENS ou de l'École Polytechnique. Le choix effectué vise à présenter un panorama à peu près fidèle de ces oraux, en termes de difficulté, de thèmes et aussi d'esprit général. Les candidats ont pu remarquer que le niveau de difficulté est généralement très variable. Ce dont un tel livre ne peut rendre compte parfaitement, c'est du dialogue entre l'examinateur et le candidat : les étudiants qui travailleront dans ce livre pourront pallier cette absence en jetant de temps à autre un coup d'oeil sur la solution proposée.

    Les exercices choisis présentent néanmoins un biais par rapport à la moyenne : ils ne sont en général pas standard. Il a en effet semblé inutile à l'auteur de présenter indéfiniment des solutions d'exercices que l'on trouve sous le pas de tout cheval qui se respecte. Mais l'originalité ne suppose pas une difficulté extrême, difficulté qui ne frappe qu'une petite partie du contingent d'exercices.

    Les candidats ont tout intérêt à s'instruire par eux-mêmes grâce au contenu de cet ouvrage car, sans remplacer les exercices faits en classe, il leur permet de travailler à leur rythme. Les solutions, mais aussi les commentaires, leur donnent l'assurance de pouvoir progresser sans nécessairement parvenir spontanément à une résolution complète.

  • Maurice Kleman raconte sa vie, son enfance marquée par la guerre, comment lui vint sa passion pour la physique et au delà pour toute activité créatrice, ses travaux scientifiques axés essentiellement autour de la physique des défauts, les obstacles qu'il a affrontés, ses déceptions, son expérience de l'antisémitisme. Un physicien dans le siècle de Louis de Broglie, Pierre-Gilles de Gennes, Louis Michel, Jacques Friedel dont il fut l'ami, et de bien d'autres.

    Un livre écrit sans complaisance mais avec mesure et générosité, qui résonne en phase avec les événements du siècle dernier et des premières années du présent. L'auteur n'hésite pas à dire les choses qui plaisent et d'autres qui déplaisent. De sa vie dans la recherche, dont il décrit les principaux thèmes et résultats, il dit les joies et les bonheurs, mais aussi les obstacles qui se sont dressés sur son chemin.

    L'autobiographie que nous offre Maurice Kleman, écrite dans un style qui rappelle parfois Marcel Proust et parfois Léon Bloy, est un tableau admirable des splendeurs et misères de la communauté des physiciens et des coulisses des pouvoirs qui s'y exercent, et où apparaissent dans une valse sans défaut les péchés capitaux pratiqués allègrement dans le milieu universitaire.

    On en sort avec des règles de sagesse et de conduite qui apprennent à survivre dans un environnement hostile... et avant tout à tenir tête devant la bêtise, l'hypocrisie, l'obscurantisme...
    Le bonheur au coin de la dislocation, à homotopie près. En sortir est facile, mais l'on n'y revient que par effraction.

  • Dans l'histoire de l'humanité, la géométrie a toujours irrigué les sciences et les arts : astronomie, cartographie, architecture, peinture... participant ainsi de l'indéfectible quête de la vérité et de la beauté. L'homme de goût, l'"honnête homme" se doit d'en étudier les fondements, d'en explorer les arcanes. L'auteur du présent ouvrage nous propose, dans cet esprit, de redécouvrir quelques-uns des plus beaux énoncés de géométrie, de l'école grecque à nos jours, en passant par la Renaissance et le XIXe siècle.
    Pascal Boyer s'appuie délibérément sur l'algèbre linéaire telle qu'elle est enseignée dans les premières années après le baccalauréat. Il présente ensuite les différentes géométries en faisant appel aux groupes et à leurs invariants, selon le point de vue adopté par Félix Klein dans son célèbre "Programme d'Erlangen". Sont ainsi traités la géométrie affine avec le calcul barycentrique, les classiques de la géométrie euclidienne, les géométries inversive et sphérique avec leurs applications cartographiques, la géométrie projective et ses points à l'infini, quelques énoncés inattendus de géométrie hyperbolique et, pour finir, de géométrie algébrique contemporaine.
    Ce voyage depuis les origines permettra aux lecteurs de se frotter aux classiques théorèmes de Ménélaüs, Céva, Pappus, Desargues, Pascal, Poncelet, à d'autres moins communs, tels les théorèmes de Bolyai, Dehn-Hadwiger et Tarski sur les découpages en dimension 2 et 3, les zigzags entre deux cercles/droites, le théorème de Clifford appliqué à celui de Jiang Zemin, aux problèmes de navigation et triangulation, à la géométrie projective sur F5 et à ses liens avec la configuration de Desargues, aux quadrilatères articulés, etc.
    Les étudiants motivés, les enseignants, les candidats au CAPES et à l'agrégation et d'une façon générale tous les amoureux de la géométrie trouveront dans cette somme une mine exceptionnelle de résultats et de problèmes, qui montre que cette discipline est loin d'avoir livré tous ses secrets, des plus sensationnels aux plus piquants.
    Plus de trois cents figures agrémentent les énoncés et font de ce livre un bel objet et une invitation à la joie.

  • Parmi les apprentissages auxquels doit se plier un élève de première année, celui de l'épreuve écrite est primordial.
    Non seulement parce que, bien sûr, il détermine l'admissibilité le jour du concours, mais parce qu'il permet de rendre compte sous sa forme la plus haute de l'assimilation des techniques de résolution et de rédaction. Bien se préparer à l'écrit, c'est fonder les bases solides de toute la compétence ultérieure, y compris orale, et même professionnelle. L'ouvrage " Problèmes Clefs " permettra à l'étudiant, au travers d'épreuves de niveau progressif, de se préparer sereinement : un corrigé détaillé est en effet un gage de tranquillité morale.
    Il complétera ainsi heureusement le travail proposé par le professeur de la classe. L'ouvrage, écrit par quatre professeurs qui ont enseigné longtemps en Math Sup, est destiné aux étudiants des classes préparatoires scientifiques et du premier cycle universitaire. Les problèmes réunis ici sont, pour la plupart, originaux. Les objectifs de chacun sont brièvement expliqués dans une introduction qui permet parfois de le situer dans un contexte plus général.
    Beaucoup établissent des résultats mathématiques substantiels.

  • Voici un ouvrage destiné aux candidats des concours des Grandes écoles, CAPES et Agrégation, reprenant les concepts fondamentaux de la géométrie avec une approche raisonnée de cette discipline, considérée autrement que comme une insipide reformulation des énoncés algébriques.

empty