• "Avec eux, je tremble, je frémis, je suis dans l'adoration, et ce n'est pas un service à rendre aux enfants que de les adorer."
    Zachée et Thadée, deux frères, étudiants brillants et surfeurs surdoués, déploient les charmes de leur jeunesse sous l'été sauvage de La Réunion. Mais l'été et la jeunesse ont une fin, et il arrive qu'elle survienne plus vite et plus tragiquement que prévu.

  • Être vrai, me dépouiller des masques, oser l'abandon plutôt que la lutte, voilà qui me guide dans le périple de l'existence, où jamais nous ne pouvons nous installer. Pour demeurer fidèle à soi, pour vivre une authentique simplicité du coeur, tout un art est requis. C'est celui-ci que j'ai librement esquissé ici. Comment s'abandonner à la vie sans baisser les bras ? Comment goûter la joie sans nier le tragique de l'existence ? Comment traverser le découragement sans devenir amer ?
    Ce Petit Traité de l'abandon tente de dégager un chemin vers la liberté intérieure et de dessiner un art de vivre qui permette d'assumer les hauts et les bas du quotidien. Ni mode d'emploi ni recette, juste des explorations pour découvrir quelques outils, et des exercices spirituels pour avancer. Ainsi, j'ai puisé dans la tradition philosophique et celle du zen une invitation à une vie plus simple, car le bonheur ne procède pas de l'accumulation mais du dépouillement. C'est la joie qui mène au détachement et non le contraire. D'où cet itinéraire vers l'abandon, né de mes joies et de mes blessures.
    A. J.

  • La novélisation du film événement de Studio Canal, l'adaptation d'un grand classique de la littérature anglaise : Le Jardin secret en salles en 2020.
    Élevée en Inde par des domestiques, Mary a dix ans lorsqu'elle se retrouve orpheline.
    Elle est alors envoyée chez son oncle en Angleterre. Dès son arrivée, la jeune fille déteste l'endroit : le manoir est austère, son oncle reste distant, et des cris déchirants se font entendre dans la nuit. Curieuse, Mary enquête et fait la connaissance de Colin, son cousin, qui vit reclus. Ensemble, ils vont découvrir les mystères de la demeure et de son splendide jardin secret.
    Et si ce lieu magique avait le pouvoir de changer leur vie ?

  • Vivre ensemble

    Collectif

    Comment définir le "vivre ensemble" ? Une notion pas facile à cerner mais à laquelle les enfants sont pourtant confrontés au quotidien. Qu'est-ce que "vivre ensemble" implique concrètement ? Ce livre apporte des réponses aux multiples interrogations que suscite la vie en collectivité, au sens large. Pourquoi les hommes vivent ensemble ? Pourquoi ce n'est pas si facile de vivre ensemble ? Est-ce qu'on peut faire tout ce qu'on veut ? Est-ce qu'on est tous égaux ? À quoi ça sert d'aider les autres ? Comment devient-on un citoyen ? Est-ce que le président décide pour tout le monde ? Pourquoi les hommes se font-ils la guerre ? Pourquoi il y a des riches et des pauvres ? Peut-on dire tout ce qu'on pense ? Est-ce qu'il y a des religions interdites ? Est-on obligé d'être poli ? Pourquoi la France est-elle de toutes les couleurs ? C'est quoi, le racisme ? C'est qui, les sans-papiers ? Pourquoi on aime son pays ?

  • Gaspard, brillant trisomique de trente ans, vit chez ses parents et cumule deux emplois : vendeur dans une boutique de souvenirs made in China le matin et renifleur d'aisselles pour un fabriquant de déodorant le soir. Mais suite à un tragique accident il se retrouve sans emploi du jour au lendemain. Que faire maintenant ? Quel métier exercer ? Détective privé ? Pour Gaspard ce serait le métier idéal. Il réussit d'ailleurs à se faire embaucher pour enquêter sur la mystérieuse mort d'un patient dans un centre d'éducation spécialisé... Son handicap sera pour une fois un atout...

    Une fable loufoque, dans la veine du « Fakir », un roman qui plaira aussi bien aux adolescents qu'aux adultes... Sans oublier une fin renversante qui cueillera le lecteur, même le plus malin !


    Romain Puértolas est né en 1975 à Montpellier. Il est l'auteur de sept romans dont le best-seller « L'Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea », paru en 2013 à La Dilettante et traduit dans le monde netier (250 000 exemplaires vendus). Un film est en préparation, pour fin 2018, réalisé par Ken Scott avec Bérénice Bejo et Laurent Lafitte, et Steinkis a acquis les droits d'adaptation en BD de "L'extraordinaire voyage du fakir..."

  • Qu'est-ce que la dyslexie ? Comment la repérer et la diagnostiquer ? Quels sont les dispositifs et les outils disponibles ?

    Ce guide s'adresse aux parents désireux de déceler, comprendre et accompagner les troubles dyslexiques de leur enfant. Pédagogique, émaillé d'exemples, de conseils et de témoignages, il vous seconde pas à pas dans la gestion de ce trouble courant, décourageant et pourtant de mieux en mieux maîtrisé. Il vous propose des pistes pratiques pour aider votre enfant dans le travail à la maison et il constitue un précieux outil de dialogue avec les professionnels.

    Cette nouvelle édition est enrichie d'un cahier d'exercices à pratiquer au quotidien pour favoriser le fonctionnement du cerveau.

    Une auteure spécialiste - Des solutions adaptées - Des exercices pratiques

    Avec une préface de Catherine Lesage (orthophoniste, présidente de l'association RESODYS Toulon Var de 2002 à 2004.)

  • Handi-gang

    Cara Zina

    « Depuis toujours on nous méprise, on nous ignore : le monde appartient aux valides. Il va falloir désormais compter avec nous. Nous que vous ignorez, que vous contournez et évitez de regarder. Nous, handicapés polymorphes, autistes, sourds, aveugles, IMC ou à mobilité réduite, nous voulons plus de représentations dans les médias, le corps médical, la fonction publique et au gouvernement. Nous exigeons plus de considération et plus d'aménagements. Nous sommes une force vive et il ne faudrait pas l'oublier, sinon on pourrait bien tout faire péter ! » 1er communiqué de l'Handi-Gang.

    Cara Zina vit à Nancy, après de longues années passées à Lyon. Elle a publié Heureux les simples d'esprit en 2008 (Robert Laffont). Sa plume est tantôt acérée, tantôt truculente, pleine d'autodérision. Dans ce nouveau récit, le héros est un adolescent handicapé qui vit seul avec sa mère. Avec sa bande de copains, valides ou non, il entreprend de régler le problème de l'accessibilité par l'action directe.

    Cara Zina vit aujourd'hui à Nancy où elle est institutrice. Elle a déjà publié "Heureux les simples d'esprit" chez Robert Laffont en 2008.

  • Au cours de son premier séjour en Afrique, Jessica Speight fait une découverte prophétique, qui laisse peut-être présager de son avenir : celle denfants atteints dune maladie génétique rare. De retour en Angleterre, tandis quelle finit ses études danthropologie, elle se retrouve enceinte dun homme marié, amené à quitter le pays sous peu. Elle décide néanmoins de garder lenfant. Ainsi naît Anna, un « bébé dor pur » au caractère angélique, au bonheur presque surnaturel. Rapidement cependant, il savère que ce nest pas une enfant comme les autres : la fillette est maladroite dans ses gestes et ses facultés cognitives sont limitées. Jess doit admettre que sa fille souffre dun léger retard mental. Commence alors pour elle une vie nouvelle, dans laquelle ses responsabilités de mère ne connaîtront jamais de fin.Malgré cette situation compliquée, Jess ne renonce jamais à sa carrière danthropologue ni à sa vie amoureuse riche en rencontres. Ce sont les années 1960 et Jess est pleinement en phase avec cette génération optimiste et idéaliste. Au cur du Londres multiethnique où elle réside, évoluant au sein des milieux intellectuels et fréquentant un important réseau damis, Jess est ainsi le témoin privilégié dune société en bouleversements permanents.Dune plume alerte et avec une rare lucidité, Margaret Drabble décrit et analyse ce petit groupe : Victoria, la mère haute en couleur dun garçon autiste ; Steve le poète maudit ; Bob, lépoux américain, superficiel et néanmoins généreux ; Ursula, linstitutrice ayant sombré dans le mysticisme ; Zain, le bel étranger ; Raoul, dont lamitié nest peut-être pas désintéressée ; ou encore le Professeur, une fois son mystère élucidé

  • Mon papa a la tartiflette. C'est pas le vrai nom de sa maladie, mais on a décidé de l'appeler comme ça, car dans la famille on adore manger ! Résumé : Ça s'est fait petit à petit. A présent, voilà, le papa d'Olivia est en bas, sans trop d'espoir que ça s'arrange. Atteint d'une maladie qu'il surnomme " la tartiflette ", il ne peut plus monter l'escalier de la maison. Le quotidien de toute la famille se réorganise autour de lui à mesure que son état s'aggrave. Pourtant, la vie doit continuer pour Olivia, entre fou-rires et larmes, auprès de sa maman, de son chat et surtout de son papa.
    Un sujet difficile (la fin de vie d'un parent) abordé sans pathos à hauteur d'enfant : on rit et on pleure avec Olivia, en suivant son quotidien et celui de sa famille.
    Dès 10 ans.

  • Clément est un adolescent tétraplégique extrêmement intelligent. « Seule la tête fonctionne correctement » dit-il. Il vit seul avec sa mère et a besoin chaque jour d'une assistante de vie. Il a aussi une excellente amie, Janie, qu'il a connue au lycée.

    Si l'adolescence n'est déjà pas une période facile pour un enfant « normal », autant dire que Clément la vit très mal. Il aimerait connaître, comme ses petits camarades, ses premiers émois amoureux, l'éveil des sens... et ressent beaucoup de frustration et d'injustice.

    Un roman fort, plein de tendresse et de pudeur qui aborde un sujet encore tabou : la sexualité des personnes handicapées.

    Christophe Léon est né en 1959, il vit actuellement en Dordogne et se consacre à l'écriture.

    A la frontière entre les genres, il se construit un parcours littéraire singulier, avec des romans jeunesse, une pièce de théâtre et des fictions contemporaines.

    Il a aussi publié à L'Ecole des loisirs, aux éditions du Rouergue, Thierry Magnier, Alice et Oskar éditions.

    Site personnel : http://www.christophe-leon.fr/

  • La liberté de connaitre une vie intime, amoureuse, sexuelle participe, pour chacun d'entre nous, de la construction de soi et de l'édification de relations interpersonnelles. Ces expériences ne sont pourtant pas également accessibles à tous.

    Dans les établissements médico-sociaux, organisés selon des principes de vie collective et d'accompagnement, quels espaces de liberté et d'intimité sont-ils ouverts pour les personnes qu'ils accueillent ?

    Issu d'une recherche de terrain, l'ouvrage donne la parole aux personnes en situation de handicap et aux professionnels qui cheminent à leurs côtés. Quelle diversité d'approches et de pratiques leur propos révèlent-ils?

  • La veilleuse

    Halima Taibi Lamali

    On nous appelle " les veilleuses ", nous, les aides-soignantes de nuit, et finalement c'est peut-être le terme qui me semble le plus juste. C'est bien ce que nous sommes : une lumière dans l'obscurité, une présence - la dernière, parfois - pour des gens vulnérables. Un rempart contre la solitude.

  • Difficilement traduisibles en français, apparemment « importées » des États-Unis, les éthiques du care répondent à une préoccupation de plus en plus prégnante dans notre société, celle du soin, au sens ordinaire et non médicalisé du mot.
    Or, si le care est largement étudié outre-Atlantique, il a fait l'objet de peu de publications en France jusqu'à présent, alors même que depuis plus de quinze ans un vrai travail interdisciplinaire a été mené par les chercheurs et chercheuses françaises (philosophes, socio­logues, psychologues, politistes, etc.). Le rayonnement de ces ­travaux au niveau international faisant d'ailleurs que l'on parle ­désormais d'« école française du care ».
    La perspective du care, encore peu connue, est un enjeu majeur de notre monde commun. Les autrices cherchent ici à en montrer les multiples aspects afin que chacun puisse en percevoir les contours pour, in fine, y prendre sa part.

  • Croire sans voir

    Vincent Michel

    Un aveugle-né peut grandir, étudier, se marier, avoir des enfants, un métier et s'engager dans la cité. Cette autobiographie bouleversante va à rebours de la compassion dont on entoure le handicap. Elle célèbre au contraire la puissance invaincue de l'humanité. Un témoignage plus que crucial, une leçon de vie et de courage.
    Comment affronter la vie quand on ne perçoit ni les formes ni les couleurs ? À quelles difficultés un aveugle de naissance est-il confronté ? Est-il possible - ou même souhaitable - de vivre " comme tout le monde " quand on ne partage pas ce que tout le monde voit ?
    C'est à un voyage bouleversant que nous invite ici Vincent Michel. Un voyage inouï de courage et de beauté. De sa naissance en 1950 dans la région du Gard, à celle de ses quatre enfants, en passant par son adolescence dans un pensionnat sordide, ses études à l'université de Nanterre, son engagement social et politique, son mariage, son parcours professionnel et ses nombreux engagements associatifs, l'auteur relate avec humour et tendresse chacune des étapes marquantes de cette existence vraiment pas comme les autres.
    Ses phrases regorgent de saveurs, d'odeurs, de sensualité - car Vincent Michel se souvient de tous et de tout grâce au toucher, au goût, à l'odorat et à l'ouïe.
    Un témoignage unique au carrefour des quatre sens, une célébration de la poésie des choses ordinaires, qui montre que la cécité n'éloigne jamais de la cité.

  • Le handicap peut s'inviter au cours de la vie à n'importe quel âge, à la suite d'un accident ou d'une maladie. Cette survenue, brutale ou insidieuse, inattendue ou prévisible, bouleverse le sujet dans sa relation au monde, change son statut social, modifie ses liens avec ses proches. Elle peut remettre en cause ses investissements les plus fondamentaux et, quand il s'agit d'un enfant, son envie même de grandir.

    En effet, lié à un traumatisme crânien ou coma prolongé, à une maladie évolutive ou une maladie neurodégénérative, le handicap acquis a un impact sur l'avenir du sujet. Projets et souhaits doivent désormais dialoguer entre la nostalgie du passé, les difficultés du présent et la crainte de l'avenir. Comment, dès lors, transformer cette étape possible de la vie en expérience structurante ?

    Les auteurs partent de la clinique, mais également de la littérature, de l'art, de l'anthropologie, pour montrer comment les professionnels, les aidants familiaux, l'entourage concourent au maintien de la continuité d'être du sujet ébranlé dans ses assises identitaires.

    Cet ouvrage est issu du 13e Séminaire interuniversitaire international sur la clinique du handicap (SIICLHA).

  • L'humanité est arrivée à un tournant : elle peut désormais prendre en main son évolution. C'est le constat du mouvement transhumaniste, qui prône l'usage des sciences et des techniques dans le but d'améliorer l'espèce humaine, en augmentant ses performances physiques et mentales. Considérant le handicap, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables, le transhumanisme interroge et inquiète... Pour éclairer une réalité incontournable et un sujet complexe, cet ouvrage commence par retracer l'histoire de ce courant de pensée international. Il discute ensuite ses différentes applications technologiques. Enfin, il revisite le débat et il en interroge l'avenir.

    Histoire - Définitions - Débat

  • Comprendre l'autisme pour mieux l'accompagner ou le vivre Votre enfant ou l'un de vos proches a été diagnostiqué autiste ? Vous souhaitez en savoir plus sur cette maladie, connaître les organismes qui peuvent vous aider et les différentes méthodes qui existent, lire des témoignages de malades comme de leurs proches ? Comprendre l'autisme pour les Nuls est fait pour vous.
    Les différents traitements seront passés au crible, les auteurs vous aideront à faire face à cette maladie. Josef Schovanec, autiste Asperger, et Caroline Glorion, journaliste, vous feront part de témoignages recueillis depuis plusieurs années.
    Josef Schovanec est Docteur en philosophie, polyglotte (il parle 7 langues), ancien élève de Sciences Po et de l'EHESS. De nombreux journaux, dont le Monde, lui ont consacré un article.


  • Vivre avec le handicap en famille

    En France, environ 1 800 000 familles vivent le handicap d'un enfant. Un parcours douloureux pour les parents mais aussi les grands-parents, les frères et soeurs, les oncles et tantes, car chacun est

  • Il n'avait rien demandé de tout ça. Les signes, les oiseaux, et cette femme qui le suit depuis sa naissance. Il n'avait rien exigé de la société que la possibilité de vivre en paix, lui, l'enfant muet. Il n'espérait rien d'autre des hommes que leur confiance et leur amitié, lui qui se débat dans cette camisole. Et ce prénom, Moanam, qui ne veut rien dire... Moana, c'est l'océan, alors pourquoi ce « m » de trop, comme une mauvaise fin annoncée à l'histoire de sa vie.
    L'autre n'avait pas prévu que la rencontre de ce gamin allait l'éloigner autant de lui-même, ou de l'idée qu'il pouvait en avoir. Il aurait dû pouvoir maîtriser la folie qui emplit tout l'espace, tel un fluide. Mais il n'est pas fou ! Non, il ne peut pas être fou. Pas lui...
    Alors comment expliquer ? Accepter la vérité, c'est prendre le risque d'inviter la folie. Faites attention. Car cet « autre », cela pourrait être vous...

    Moetai Brotherson inscrit les histoires dans l'Histoire, et tresse les fils du réel à ceux des légendes. Passionné par son pays et sa culture, il s'exile pourtant à New York. Là, il vivra directement les événements du 11 septembre 2001. Paradoxalement, il écrit par amour de l'oralité, le livre n'étant que la partition d'une mélodie que chaque lecteur est libre d'interpréter. En 2017, il est élu député à l'Assemblée nationale, et en 2018 représentant à l'Assemblée de Polynésie.


  • Le destin étonnant de Maria Doyle, petite Irlandaise issue d'une famille misérable, qui perd la vue à l'âge de 9 ans et décide aussitôt que son handicap ne l'empêchera pas de réaliser tous ses rêves, même les plus fous. Lumineuse, drôle et émouvante, Maria nous fait vivre le choix qui a changé son destin. Si, elle, aveugle, y arrive, pourquoi pas nous ?

    Racontée par elle dans un style vivant, et souvent très direct, c'est le destin étonnant d'une petite Irlandaise, issue d'une famille misérable, qui perd la vue à l'âge de 9 ans et décide aussitôt que son handicap ne l'empêchera pas de réaliser tous ses rêves, même les plus fous.
    Portée par l'exemple de sa mère, qui a su résister à ce que l'Irlande des années 60 a inventé de pire - les foyers-prisons pour filles-mères -, Maria n'est pas du genre à se laisser abattre. Après s'être échappée à 10 ans de l'institut pour aveugles où elle étouffe (et avoir parcouru plus de 40 kilomètres à pied, pour rejoindre la maison de ses parents), Maria finira par réussir à tenir le rôle principal d'une comédie musicale, à représenter son pays à l'Eurovision, à partir en tournée aux États-Unis, jusqu'à ce qu'un producteur, furieux de la voir résister à ses avances, mette un terme à sa carrière musicale. Élue " l'une des dix plus belles femmes d'Irlande ", Maria Doyle nous raconte aussi ses amours surprenantes avec une star de la chanson suédoise et un missionnaire mormon. Et, comme elle veut une famille et ne fait pas les choses à moitié, Maria aura 7 enfants en 15 ans. Mais comment élever une famille nombreuse, quand on est aveugle ? Avec humour, Maria nous parle de son quotidien de mère au foyer pour le moins atypique. Une autre façon de témoigner que tout est possible.
    Lumineuse, drôle et émouvante, Maria nous fait vivre le choix qui a changé son destin : plutôt que de laisser la maladie gagner et de se lamenter sur son sort, elle a décidé de se battre pour faire de ses rêves une réalité. Si, elle, aveugle, y arrive, pourquoi pas nous ?

  • Quel était le quotidien d'un individu handicapé ? Était-il pris en charge par les siens ? Rejeté ? Soigné ? Accompagné ? Appareillé ?
    Aujourd'hui, les progrès de l'archéologie permettent une lecture de plus en plus précise de cette prise en charge des infirmes, des « corps différents », des estropiés, des faibles ou des malades. Et une réflexion collective sur l'accueil de la différence dans les sociétés qui nous ont précédés... qui peut nourrir les débats actuels sur la place du handicap dans nos sociétés contemporaines.

  • Les personnes en situation de handicap souffrent d'une marginalité persistante face au monde du travail. Les chiffres français sont éloquents : 35 % de taux d'emploi, 19 % de taux de chômage. Pour comprendre un tel constat malgré les nombreuses politiques adoptées depuis le début du XXe siècle, l'auteure présente la situation de cette population sur le marché de l'emploi et passe en revue le foisonnement de dispositifs existants, pour la plupart mal connus et rarement évalués : quotas, droit à la non-discrimination, travail protégé et adapté, aménagements de poste, accompagnement vers et dans l'emploi, reclassement, etc.

    Cet état des lieux, éclairé des apports de la littérature internationale, montre l'importance d'un changement des pratiques et des représentations entourant le handicap au coeur des organisations, afin de favoriser l'embauche, la progression et l'épanouissement professionnels des personnes handicapées.

  • Pour l'auteur, le néologisme « invalidés » a une portée sociale et politique. Certains hommes pâtissent dans cette vie d'une forme d'invalidation. Le travail philosophique est alors d'analyser sa source.

    Après le succès de La Philosophie face au handicap (Prix Dagnan-Bouveret décerné par l'Académie des sciences morales et politiques en 2013), Bertrand Quentin revient avec de nouvelles réflexions philosophiques sur le handicap. Loin d'un transhumanisme qui appelle à un homme augmenté, ce à quoi la philosophie et le handicap nous invitent aujourd'hui, c'est à une compréhension augmentée de l'homme. Avec une grande clarté, le philosophe analyse des questions étonnantes : Les handicapés existent-ils ? Y a-t-il un critère de « qualité de vie » qui permet de décider des handicaps acceptables par la société ? Y a-t-il un droit à la sexualité pour les personnes handicapées ? La techno-science va-t-elle faire disparaître le handicap ? etc. L'auteur revendique un « polythéisme méthodologique » : sa philosophie se nourrit de sociologie, d'anthropologie, de psychologie, de sources inattendues comme les comics ou le cinéma et qui en font une philosophie vivante et accessible.

  • Dans la pratique du soin et de l'accompagnement, les acteurs sont régulièrement confrontés à la question de l'intimité qui interpelle autant les professionnels que les personnes soignées ou accompagnées. En effet, le respect de l'intimité ne saurait se limiter à la seule observation de règles de bonnes pratiques, de recommandations institutionnelles ou encore de principes déontologiques. Il relève d'un questionnement permanent soulevé par les tensions éthiques du quotidien : comment concilier le respect de la pudeur de ce patient et la réalisation de sa toilette intime ? Quel impératif de sécurité pourrait justifier la surveillance vidéo de la chambre de cette résidente ? Quelles sont les informations sur la vie de cette personne strictement nécessaires à son accompagnement ? Comment prendre en compte la vie sexuelle et affective de cet adolescent en situation de handicap ? Comment respecter les secrets et la vie privée de cette personne vulnérable à l'aube du développement du dossier médical partagé, de l'e-santé, de la télémédecine ?

    À l'initiative de l'Espace de réflexion éthique des Pays de la Loire (EREPL), cet ouvrage interdisciplinaire éclaire sans tabou les enjeux éthiques de l'intimité, toujours susceptible d'être menacée à l'hôpital ou en institution.

empty