• L'ouvrage de Jean Trouillard explicite rigoureusement l'exigence de libération qui constitue la philosophie de Plotin. Dans une spéculative fidélité à l'égard de l'intention critique des Ennéades, il déploie pour son lecteur toutes les conditions de la conversion spirituelle. Tant éthique qu'ontologique celle-ci nous conduit, dans et par une rigoureuse analyse, vers le principe même de la pensée. Dans cette exigence hénologique, la philosophie s'identifie à la puissance de simplification qu'est le désir de l'Un.
    Avec La purification plotinienne, bien plus qu'une étude savante de l'oeuvre de Plotin, c'est une reprise philosophique du néoplatonisme le plus radical que nous redonnons à nouveau à lire et méditer.

  • Les douze études réunies ici sur Jean Scot Erigène, philosophe irlandais du IXe siècle qui redécouvrit plusieurs intuitions originales du néoplatonisme, constituent les derniers travaux de Jean Trouillard. Après sa thèse sur la procession et la purification plotinienne, et à la suite de ses traductions et commentaires de Proclus, il préparait un ouvrage sur Jean Scot qui ne vit jamais le jour. Or, ce que la lecture des esquisses de cette oeuvre laissée en suspens nous apprend, c'est que ce passage à Erigène a été aussi décisif que celui qui l'avait conduit de Plotin à Proclus. Là où il était possible de craindre une fixation du mouvement de la pensée néoplatonicienne dans les divisions stériles d'une théologie apologétique, Trouillard nous montre qu'il est au contraire impossible de réduire Jean Scot à la seule problématique catégoriale qui ouvre le Periphyseon. Erigène constitue un jalon essentiel dans la latinisation du néoplatonisme où se manifeste avec une force nouvelle la rigueur systématique d'un courant encore trop ignoré, porteur d'un paradigme métaphysique qui n'a pourtant jamais été aussi nécessaire qu'aujourd'hui.

  • Hommage aux rouleaux traditionnels chinois, ce livre-accordéon déploie en perspective cavalière les pérégrinations philosophiques du sage Song Jiang prodiguant ses conseils à quatre camarades, chacun originaire d´un point cardinal. Huit cartes inspirées des trigrammes taoïstes complètent ce livre-objet qui essaie de jeter un pont, à contre-temps, entre la peinture ancienne et les jeux d´arcade.

  • En 2010, lors d'un déménagement au sein du lycée Jean de La Fontaine, dans le 16e arrondissement de Paris, des lettres et des photographies ont été trouvées dans une vieille armoire. Enfouis là depuis des dizaines d'années, ces documents appartenaient à une ancienne élève, Louise Pikovsky. Plusieurs mois durant, cette jeune lycéenne a correspondu avec sa professeure de lettres. Son dernier courrier date du 22 janvier 1944, jour où elle est arrêtée avec sa famille. Internés à Drancy, le père, la mère et les quatre enfants ont été déportés à Auschwitz. Ils n'en reviendront pas.

  • Pavillons de banlieue, tortues marines, megayachts, nains de jardin, champignons atomiques, bogues de pins, masques à gaz...
    A la naissance de sa fille, Guillaume Trouillard s'est attelé à inventorier méticuleusement notre environnement, tel un entomologiste des temps modernes. Déclinaisons de formes, variation des techniques, répétition des motifs, cet inventaire dessiné rêvéle à coup sûr les obsessions de l'auteur, mais peut-être aussi, en filigrane, les marques de notre époque de l'accumulation infinie. Jouant avec des découpages, collages, grattages et superpositions de papiers calques, cartons, emballages aluminium et autres supports, ce travail de fourmi peut se lire comme un pied de nez à la société industrielle totale.

  • Que le présent serait triste si Irving McMulligan, n'avait inventé en 1879 un procédé exclusif permettant de mettre les Indiens en conserve. Grâce à Mulligan's Tradition Inc, ce rêve américain s'exporte aujourd'hui dans le monde entier : il est désormais possible pour tout un chacun d'accueillir chez soi de véritables Indiens !
    « Le Far-West à la maison pour 19 euros seulement », sur le papier, c'est alléchant. Mais au jour le jour, pour un couple de retraités charentais habitant un petit appartement sans balcon, il est parfois difficile de cohabiter avec une famille sioux. D'autant que l'aventure n'est pas sans conséquence : dans les pas des Indiens arrivent les bisons et les chercheurs d'or, le couloir se change en canyon, un lac naturel apparaît devant le canapé, et un gigantesque arbre à flèches commence à bourgeonner dans la chambre à coucher. C'est la nature qui reprend ses droits... Mais voici le voisin du dessous qui se plaint d'infiltrations d'eau, et bientôt, c'est aux services de l'immigration qu'il faudra faire face !
    Retrouvez l'univers joyeusement absurde de Samuel Stento et Guillaume Trouillard (prix BD de Libération 2008 avec Colibri) dans ce western d'intérieur, satire drôle et désespérée de notre monde moderne.

  • Ce que nous nommons encore élevage se trouve aujourd'hui pris entre deux feux. D'un côté, le souci légitime de l'impact écologique et sanitaire de la production industrielle de viande et de produits d'origine animale rejoint le refus de maltraiter - voire tuer - les animaux. De cela émerge une remise en cause profonde du geste d'élevage. Est-ce là un progrès pour notre humanité ou un nouveau stade de l'« administration du désastre » ?
    De l'autre côté, les éleveurs sont dépossédés de leur métier par des procédures toujours plus rigides et intrusives : puçage RFID des ovins et caprins, chantage aux primes agricoles, bureaucratisation croissante, reproduction artificielle... Décriés d'une part, ils sont administrés de l'autre - en attendant que disparaisse la possibilité même d'élever des animaux autrement qu'en les concentrant dans de gigantesques usines.
    Ces menaces qui pèsent sur l'élevage sont un des symptômes de la soumission toujours plus grande de toutes et tous à la société industrielle. Le monde se referme alors que la liberté s'efface devant le contrôle systématique : au fond, ce que nous faisons subir aux animaux, nous nous l'infligeons également à nous-mêmes.
    Éleveurs et chercheurs qui les accompagnent dans leurs luttes, toutes et tous expliquent dans ce livre pourquoi l'élevage doit être préservé afin que nos vies restent authentiquement humaines.

  • Une nouvelle façade, inspirée d'un poème persan, le Masnavi de Rumi. Pour les amateurs de Contes et de motifs. Un homme qui vient de dilapider sa fortune rêve d'un trésor dont il se met en quête. Après avoir écouté le rêve d'un autre homme rencontré loin de chez lui, il comprendra que le rêve se trouve sous sa propre demeure.

  • Colibri

    Guillaume Trouillard

    Sorte de déambulation onirique dans une mégalopole qui ressemble fort à celles qui poussent en Chine actuellement, Colibri se veut un récit improvisé, comme un long plan-séquence guidé par le pinceau. Mais derrière le numéro d'équilibriste, Colibri résonne en ces temps troubles comme un manifeste écologiste, une ode aux peuples premiers, en hommage au penseur pyrénéen Bernard Charbonneau, au compositeur Moondog et à Miyazaki.

  • "Cette étude propose un retour rétrospectif sur l'ensemble de l'oeuvre de Miyazaki. Elle met en lumière les différentes figures de créateurs, aussi discrètes que récurrentes, qui traversent ses oeuvres et le discours esthétique dont elles sont porteuses. Sont ensuite analysées la méthode de création miyazakienne, ainsi que les stratégies narratives visant à transmuer, sans la nier, sa subjectivité en des univers fictionnels à la portée universelle."

  • 12 juillet 1944. Des rafales de mitraillettes brisent le silence de l'aube dans une ferme du Morbihan. André Gondet, 23 ans, s'écroule sous les balles au milieu de ses camarades résistants. Ce sanglant épisode marque les habitants des environs au fer rouge.
    Dans la famille Gondet, la douleur serre la gorge et scelle les lèvres. La souffrance est aussi vive que silencieuse.
    Soixante-dix ans plus tard, André n'est plus qu'un nom sur un monument aux morts. De lui, il reste seulement un portrait dans un vieux cadre accroché sur un mur de la maison familiale.
    Une photo qui finit par attirer le regard et la curiosité de l'une de ses petites-nièces.
    Qui était cet homme dont son grand-père ne prononçait pas le nom ? Quel était son combat ? Par quoi était-il animé ?

  • Que le présent serait triste si Irving McMulligan, n'avait inventé en 1879 un procédé exclusif permettant de mettre les Indiens en conserve. Grâce à Mulligan's Tradition Inc, il est désormais possible pour tout un chacun d'accueillir chez soi de véritables Indiens ! « Le Far-West à la maison pour 19 euros seulement », sur le papier c'est alléchant, mais au jour le jour, pour un couple de retraités charentais habitant un petit appartement sans balcon, il est parfois difficile de cohabiter avec une famille sioux. Retrouvez l'univers joyeusement absurde de Samuel Stento et Guillaume Trouillard dans ce western d'intérieur, satire drôle et désespérée de notre monde moderne.

  • Pour accepter l'autre, il faut le comprendre. L'homme et la soupe n'ont pas toujours marché main dans la main. Certes, les légumes ne sont pas comme nous, leurs coutumes sont différentes, leurs modes de vie peuvent nous sembler étranges, mais en prenant le cas exemplaire du plus célèbre d'entre eux, Lilian Fenouilh, loin des clichés que véhiculent les légumes verts, nous espérons réduire un peu le gouffre d'ignorance qui nous sépare de nos voisins du potager et tordre le cou à cette image d'Epinal du légume romantique qui scrute l'horizon appuyé sur son rocher. Ce livre, sorte d'autobiographie prospective, retrace la destinée hors du commun de Lilian Fenouilh, depuis sa naissance jusqu'à sa mort, nous laissant finalement avec cette question : pouvons-nous modeler notre vie telle une oeuvre d'art ?

  • Municipalité de Laval de 1790 à l'an IV. Thèse pour le doctorat Date de l'édition originale : 1913 Sujet de l'ouvrage : Laval (Mayenne) Appartient à l'ensemble documentaire : PaysLoir1 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • OEuvre monumentale, parue de 1932 à 1995, voici donc Le Dictionnaire de Spiritualité enfin publié intégralement de A jusqu'à Z, avec un index particulièrement utile. A beaucoup de points de vue, c'était un défi. Le pari a été tenu. On peut même dire que les fruits dépassent le projet primitif, car très vite les perspectives du début ont été amplifiées et précisées. Dans les années 30, lancer l'idée et assurer la réalisation d'un tel dictionnaire pouvait paraître, face au bloc solide du dogme catholique, une entreprise marginale concernant les techniques de prière, les états mystiques et les divers phénomènes qui parfois les accompagnent... A cette époque, la réflexion chrétienne, encadrée et limitée par une théologie dogmatique, en grande partie déductive et obligatoire, avait besoin d'un nouveau souffle. Voici que la spiritualité, fondée en même temps sur l'expérience et sur la liberté qui président à l'invention des divers chemins conduisant à Dieu, renouvelait toutes les questions... Cette révolution tranquille s'est faite lentement, sans bruit, sans excès. A sa place, avec d'autres éléments similaires, elle a préparé l'éclosion irrésistible de Vatican II ; et aujourd'hui, patiemment, elle aide à bien comprendre l'originalité et le dynamisme de ce concile... Des milliers de collaborateurs, provenant du monde entier et de tous les horizons, ont contribué à faire de ce Dictionnaire ce qu'il est : particulièrement utile à tous ceux qui veulent mieux connaître les auteurs spirituels de divers pays, suivre l'évolution des mentalités, des institutions, des grandes notions fondamentales... et plein d'intérêt pour tous les curieux. Ainsi s'est-il répandu à travers le monde entier et dans tous les milieux.

  • Ils se sont rencontrés sur une plage d'Arcachon, au détour de la dune du Pyla. Ils se sont tout de suite plu, allez savoir pourquoi, ils étaient si différents et à la fois si semblables, quelque chose dans les yeux et surtout derrière la tête. Ils ont décidé qu'ils avaient peut-être quelque chose à faire ensemble, et ce quelque chose s'est appelé les Bijoux D'Hiver. Un drôle de nom pour un mariage de déraison des plus réussis entre l'Hôtel de la Ville d'Hiver et les Editions Bijoux de Famille, et du même coup le sous-titre d'un ouvrage collectif qui verra le jour en juillet 2014. Quatre histoires courtes de quatre auteurs réunis pour le meilleur et pour le pire, quatre auteurs à contre-emploi qui, chacun à leur tour, propose leur vision très personnelle de leur passage en Ville d'Hiver. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? C'est quoi, leur problème ?

empty