Presses Academiques Francophones

  • L'endocardite infectieuse reste une pathologie de mauvais pronostic. Plus de la moitié survient sur une cardiopathie pré-existante. En fonction du risque plus ou moins élevé de greffe bactérienne, une antibioprophylaxie doit être instituée avant un geste invasif. Sur les cinq cent quatre-vingt-dix-huit dossiers d'anesthésie consultés, cinquante-trois avaient été retenus en raison de cardiopathie à risque d'endocardite infectieuse identifiée. Cinquante d'entre eux justifiaient une prévention Oslérienne et seulement quinze en avaient bénéficié de manière conforme aux recommandations. Taux de conformité au référentiel : 80% pour les indications, 57,5% pour le choix de la molécule, 100% pour le délai et la dose de première injection, 73,5% pour les réinjections, et 79% pour la durée de prescription post-opératoire. Le taux de conformité global était de 30%. La principale erreur réside dans le choix de la molécule. La sous-estimation du risque d'endocardite infectieuse et la méconnaissance des référentiels de la part des praticiens semblent être les causes du taux de conformité très faible du CHU.

  • Les néphropathies induites par les produits de contraste (CIN) sont une des complications fréquentes des patients présentant un infarctus du myocarde (IDM) traités par angioplastie primaire. Les CIN sont associées à une augmentation de la mortalité. Notre objectif était d'évaluer l'utilité d'une nouvelle définition de CIN basée sur l'estimation de la clairance de la créatinine (eCrCl) ou l'estimation du débit de filtration glomérulaire (eDFG) plutôt que sur la concentration de créatinine (CrCo) pour identifier les patients à haut risque de mortalité. De plus nous avons évaluer l'impact du volume de contraste iodé et de l'instabilité hémodynamique dans l'apparition des CIN. 1114 patients consécutifs admis pour IDM traités par angioplastie primaire ont été inclus. Les CIN étaient observées dans 18.2% (203), 12.9% (144) et dans 15.6% (174) selon la définition classique, la définition CG et la définition MDRD respectivement. La nouvelle définition de la CIN basée sur une baisse de 25% de la CrCl est plus discriminante pour identifier les patients avec IDM à haut risque de mortalité plutôt que la définition actuelle et devrait être utilisée dans les essais thérapeutiques.

empty