50 ans d'aménagement du territoire

À propos

Cinquante ans de Datar, c'est une histoire intense et passionnée qui a déchainé des utopies et emporté des choix impossibles. L'aménagement du territoire des années 1950, alors affaire d'architectes et d'urbanistes portée par le ministère de la Reconstruction, devient le 14 février 1963 avec la création de la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale, « affaire de gouvernement », « état-major conçu comme un organisme de mission assez léger avec une équipe de jeunes techniciens », disait Olivier Guichard, son initiateur, la Datar « est chargée de l'impulsion, de la coordination et de la mise en oeuvre de la politique en ce domaine » . À l'instar du Commissariat général du Plan qui organise le développement dans la durée, elle doit « organiser la projection de la croissance dans l'espace ». Les premières années de la Datar sont d'une folle activité, imaginative, créatrice, provocante, parfois rebelle, toujours brillante. C'est la période des métropoles d'équilibre, de la rénovation rurale et des villes moyennes, mais aussi des parcs naturels régionaux, de l'aménagement de la côte languedocienne, ou de grandes opérations comme Sofia-Antipolis. C'est aussi la réflexion prospective qui s'engage avec la création du Système d'étude du schéma général d'aménagement de la France (Sesame) qui lui est dédiée. Avec le premier choc pétrolier et l'effondrement de pans entiers de l'industrie, la Datar devient « pompier des incendies sociaux » et s'affaire à la reconversion des bassins industriels. La recherche d'investisseurs étrangers s'intensifie pour l'activité et l'emploi dans les Régions. Le « vivre ensemble » - le cadre de vie, la protection de l'environnement, la politique des pays, les bassins d'emploi- devient l'enjeu d'un aménagement du territoire qui se partage, avec la décentralisation, avec les Régions. Les contrats de plan et les fonds européens de développement donnent à la Datar un puissant levier d'impulsion et de coordination avec elles. L'aménagement du territoire se conjugue dans la relation État-Région. En même temps, les travaux de prospective territoriale reprennent. Admirée ou décriée, enviée ou rejetée, la Datar fait beaucoup parler d'elle, en France comme à l'étranger où elle essaime. À l'occasion de ses 50 ans, elle a voulu retracer son histoire en rassemblant les épisodes, les aventures, les heures de gloire et les défaites, les grands moments et les plus petits, pour raconter, derrière les apparences, les prises de décisions des grands projets, les enjeux cachés, les moteurs de nouvelles politiques. Non achevé en 2014 lorsque les activités de la Datar sont reprises par le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET), cet ouvrage que le Cercle pour l'aménagement du territoire a proposé de conduire à son terme, se concrétise aujourd'hui. S'il ne peut couvrir toutes les facettes de l'histoire de la Délégation tant les champs de son action sont nombreux, il en donne une présentation vivante dans une large fresque variée grâce aux témoignages de ses agents, puisés dans les archives ou collectés auprès d'eux. Le CGET a bien voulu partager la réalisation de cet ouvrage avec le Cercle pour l'aménagement du territoire, qui rassemble de nombreux témoins de cette histoire. Le Cercle est heureux de publier ainsi ce livre qui retrace de grands moments de la vie bouillonnante et exaltante de cette « Maison ».

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Entreprise, économie & droit > Economie mondiale > Economie française

  • EAN

    9782111451476

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    26 cm

  • Largeur

    21 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    816 g

  • Distributeur

    Dilisco

Infos supplémentaires : Broché  

empty