Responsabilité ; réactiver la responsabilité individuelle Nouv.

Responsabilité ; réactiver la responsabilité individuelle

À propos

Pourquoi parler de « responsabilité individuelle » ? Avant même de décider « de quoi » et pourquoi peut-on et doit-on être responsable, il faut déterminer qui peut et doit l'être. Et qui d'autre que des individus, seuls êtres vivants, pensants et agissants peuvent l'être ? Et si l'individu n'est pas d'abord responsable de lui-même, comment pourrait-il l'être des autres et devant eux ? C'est que dans nos sociétés, tout concourt dans les moeurs mais aussi institutionnellement et idéologiquement à miner la responsabilité et à en précipiter le déclin : relativisme et « culture de l'excuse », maternage infantilisant et mise sous tutelle paternaliste, sociologisme déterministe, défausse sur une responsabilité collective et imputations imméritées dues à une culpabilisation hypertrophiée - ici objets d'une « politiquement incorrecte » recension critique. Cette réflexion puisera amplement dans les ressources d'une philosophie de la responsabilité individuelle méconnue, inaugurée par Aristote, puis illustrée par Kant, Tocqueville, Kierkegaard et Nietzsche (dans un contre-emploi décisif), et poursuivie au XXe siècle par Hayek, K. Popper, Vargas Llosa, P. Ricoeur et Jankélévitich. Mais elle intègre aussi les contributions occasionnelles de Saint-Exupéry (Le Petit Prince), Germaine de Staël, Maria Montessori et même Clint Eastwood... Une partie essentielle de l'ouvrage consiste en une enquête

Sommaire

Prologue : Vers une société à irresponsabilité illimitée ? 1. Philosophie de la responsabilité individuelle. 2. Injuste et fallacieuse, la responsabilité collective. 3. Neuroscientisme contre liberté de la volonté. 4. Le libre arbitre n'a pas dit son dernier mot. 5. Responsabilité morale : de l'individuel au personnel. 6. Le sociologisme, ce grand déresponsabilisateur. 7. Seule à n'être pas limitée, la responsabilité de soi. 8. Pour une responsabilisation proactive. Épilogue : Les promesses d'une éthique de la responsabilité individuelle. Notes.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • EAN

    9782251450650

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    220 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Alain Laurent

Philosophe, essayiste, Alain Laurent est l'auteur des Grands courants du libéralisme (Armand Colin, 1998), La Philosophie libérale (Les Belles Lettres, 2002 ; Prix de philosophie politique de l'Académie française), Le Libéralisme américain (Les Belles Lettres, 2006) et, plus récemment, d'Ayn Rand ou la passion de l'égoïsme rationnel (Les Belles Lettres, 2011), Les Penseurs libéraux (en collaboration avec Vincent Valentin, Les Belles Lettres, 2012), et En finir avec l'angélisme pénal (2013). Il dirige les collections « Bibliothèque classique de la liberté » et « Penseurs de la liberté » aux Belles Lettres.

empty