Stratégies publicitaires et traductologiques dans le retitrage cinématographique

À propos

On ne peut faire entrer un film dans le circuit de la publicité sans un titre. En tant qu'unité pragmatique par excellence, l'intitulation est minutieusement élaborée pour le public-spectateur. C'est donc sa valeur commerciale qui la situe dans un circuit d'échanges de biens de production. L'opération du titrage filmique constitue un acte de langage qui engage non pas un énonciateur, mais plusieurs sujets participant à un « contrat de parole » (P. Charaudeau) au sein de la boîte de distribution.
Jusqu'à l'heure actuelle, les études portant sur l'intitulation cinématographique et sa traduction ont négligé la notion du « dédoublement » des instances participantes à cet acte de langage, dont les effets pragmatiques nourrissent la dimension de l'altérité dans ce circuit d'échanges. Située dans les paramètres de l'analyse du discours, cette recherche est consacrée à la mise en scène du dédoublement de l'énonciateur (titreur) participant au processus d'interprétation du titrage cinématographique, ainsi qu'au processus de production permettant sa traduction.


Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma / TV / Animation > Essais / Réflexions / Ecrits Cinéma / TV / Animation


  • Auteur(s)

    Maribel Penalver Vicea

  • Éditeur

    L'HARMATTAN

  • Distributeur

    L'HARMATTAN

  • Date de parution

    22/02/2024

  • Collection

    Champs Visuels

  • EAN

    9782336431130

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    158 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    190 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Maribel Peñalver Vicea

Professeure de linguistique française à l'Université d'Alicante (Espagne), Maribel Peñalver Vicea fait partie de THALIM (7172) à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Ses axes de recherche portent sur la linguistique et son rapport à la littérature et au cinéma. Auteure de nombreuses publications, dont Le néologisme littéraire : un outil langagier-explorateur de l'inconscient , Neologica, Classiques Garnier, 2011 ; De l'affect du métalangage chez Proust, Honoré Champion, Paris, 2013 ; « Saussure entend des voix », Le Magazine littéraire, 2012 ; elle a coédité Rêve d'écriture et écriture du rêve, Classiques Garnier, 2021 (avec M. Abecassis) ; Cixous depuis 2000, Brill, 2017 (avec Berglund, Chevillot et Hoft-March), etc. Parmi ses nombreux colloques à l'étranger, elle vient de codiriger « L'Art de la langue/La langue de l'Art », University of Oxford, 2023 (ave M. Abecassis).

empty