Bourvil ; de rire et de tendresse
Nouv.

Bourvil ; de rire et de tendresse

,

À propos

Cinquante ans après sa disparition, André Raimbourg, dit Bourvil, reste l'un des artistes préférés des Français. Paysan exilé, la ville ne lui résistera pas. Il la fera rire, deviendra sa complice, lui racontera des mélodrames à se tordre, où il sera question de « cartes postales et de crayons », lui révélera son bon sens agricole « à bicyclette » et sa loufoquerie avec des castagnettes espagnoles made in France. C'est un faux naïf, mais un vrai malin. Ses chansons pinceront parfois le coeur, tel Le P'tit Bal perdu, puis il fera la démonstration de ses dons de comédien en choisissant des films où s'épanouira son talent de comique populaire. Il aimait la vie, sa femme et ses deux fils, il avait un corps d'athlète, il était de rire et de tendresse. Et Bourvil reste immortel, comme en témoignent les audiences records de ses films rediffusés à la télévision. Cet ouvrage, sorti chez Privat en 2006, et qui, à sa parution, a rencontré un large succès public et critique, méritait bien cette nouvelle édition.

Sommaire

Préface de Tom Novembre. Le Cercle rouge. Mon village au clair de lune. Bourvil à la ville. Étienne Lorin. La belle époque des années caf conc'. Le temps des Croisières sidérales. André Trives. Les doutes et les privations. Je suis chansonnier. Michel Fortin. Le cas Berthomieu. Les années TSF. En avant la zizique. Le disque, pas même culte, devient industriel. Grandes scènes et petits films. Pour quelques films de plus ou de moins. Il connaît la chanson. Les planches, toujours. Le vaudeville selon Clouzot. Marcel Aymé, Bourvil et le cinéma. Il y a une vie après Marcel Aymé. Les 3 B : Bourvil, Bardot, Boyer. Les Rois mages sont arrivés. Après la route, le chemin. La même vie, en mieux. Les grands rôles. La fin des opérettes filmées. Le binôme avec Marais. René Clair, un cinéaste d'exception. Dans la cour des grands. Une belle planque. Jean-Pierre Mocky, un drôle de cinéaste. Maître et disciple à égalité. Le Corniaud, premier best-seller des années Oury. Le Corniaud aura-t-il une suite ? De La Grosse Caisse à Ouah ! Ouah ! Les deux films de Joannon. Les superstars du Cerveau. Le Cercle rouge, le rôle attendu. Un 22 septembre à minuit. Tom Novembre. Références bibliographiques. Interviews. Bourvil sur les planches. Bourvil en studio. Bourvil à l'écran. Crédits photographiques.

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782708994737

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    298 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    460 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Illustré   Broché  

empty